top of page

ACCEDER aux INFORMATIONS pages 1 à 9 SUR GENERATION ONDES

et  également soutenir la presse papier

le fil de plume démontre une expression indépendante dans certains cas

Recharger le signe par ses lettres de noblesse

observatoire du journalisme
lire la presse ecrite
le un hebdo
la breche
monde diplomatique
rester attentif
ne plus nager
pas de publicite
nexus
ne nagez plus
philosophie pour tous
le monde des medias
ne nagez plus
charlie hebdo
LIRE presse
information sur le virus
LECANARDc1
lademocratietousse
DECROISSANCEc1
INFOBESITE
LIRE presse

L'EXCES EN TOUT EST UN DEFAUT
ne plus consommer de l'information entropique, mais, considérer la communication

AFFICHAGE
VEUILLEZ PATIENTER

 

 

Merci

 

Terminé

modification du frontispice le :

ehs2024.jpg

Umberto Eco : la langue de l'Europe c'est la traduction et parce que nous n'avons pas à connaître systématiquement la langue qui se parle du côté de Washington pour vivre, étudier et travailler, alors tous ensemble nous disons

« NON » à la politique du tout-anglais actuellement menée par Mme Von der Leyen et Cie et nous voulons faire le nécessaire pour que vive la devise de l'Europe "Unis dans la diversité linguistique". AFRAV

ouifrancais.jpg

La question est de savoir comment on évalue deux libertés antagonistes.

Sommes-nous prisonniers de notre incurie.Lire

Sondage

Les systèmes optiques des téléphones portables sont "journellement" nuisibles.

Pourquoi les supprimer à la fabrication du produit ou les désactiver sur les existants.

1/ tarir les fausses informations visuelles ;

2/ réduire la cyber-violence et le piratage ;

3/ lutter contre la violence en ligne ;

4/ amenuiser l'exploitation des êtres humains ;

5/ diminuer les émissions de GES ;

6/ infléchir les centres d'intérêts vers d'autres sources plus fondamentales

Où en serons-nous dans trente ans.

Il n’y a en effet aucun doute sur le fait que la plupart de nos difficultés actuelles dans le domaine de l’environnement découlent du mauvais comportement écologique de l’homme. Nous nous considérons de plus en plus non comme des habitants de la terre, mais comme ses propriétaires; nous identifions le progrès avec la conquête du monde extérieur même si cela implique la destruction d’éléments naturels que nous estimons, souvent à tort, comme sans rapport avec notre bien-être…/… est-ce que l’Homme pourra longtemps conserver son humanité dans un environnement profané ? LIRE

Il y a quelques années, je recevais la visite d’un étranger, un Géorgien. Il parlait un français merveilleux. Je savais qu’il avait longtemps vécu en France, qu’il y avait reçu une culture universitaire, que des alliances familiales l’y ramenaient périodiquement. Mais la qualité de sa langue, une richesse et une sûreté de vocabulaire qui venaient, comme à point nommé, servir les moindres nuances de la pensée, une pureté d’accent qui, sans outrer jamais, respectait les harmoniques les plus subtiles, les plus spécifiquement françaises, ne laissaient pas, tout bien considéré, de me surprendre. Sans parler d’une syntaxe infaillible LIRE

Nous rappelons, car la commune n'est pas épargnée, que selon Santé Publique France les cancers du cerveau les plus graves ont été multipliés par quatre en 30 ans, entre 1990 et 2018.

Selon cet organisme bien connu les deux seuls facteurs pourraient être les pesticides et les « expositions aux CEM ».

Bruéjouls-Balsac-Clairvaux pour la sobriété électromagnétique et la défense du patrimoine. LIRE

24 heures sans mettre le nez dans les réseaux sociaux, cap ou pas cap ?

capoipas1c.jpg

Parce qu'il est parfois difficile de décrocher des écrans, Réinfo propose une déconnexion numérique (smartphone, télé, ou ordinateur, selon ses possibilités) chaque premier samedi du mois. Une manière de conscientiser collectivement notre rapport à la technologie et à l'information et de se reconnecter à ce qui nous entoure. Courage les nomophobes.

« contrairement à ce qu’affirme la société Enedis, aucun texte légal ou réglementaire, européen ou national n’impose à Enedis société commerciale privée, concessionnaire du service public, d’installer au domicile des particuliers des compteurs Linky, qui entrent certes dans la catégorie des compteurs intelligents ou communicants, c’est-à-dire pouvant être actionnés à distance, mais n’en sont en réalité qu’un modèle. Le Linky est le résultat d’un choix technico-commercial qui ne saurait être imposé à
l’abonné. La Cour avait préalablement relevé que les dispositions de la directive 2009/79/CE ne mettent à la charge des abonnés aucune obligation d’accepter son installation. »LIRE

Après 8 ans de procédures le conseiller S.LHOMME obtient une victoire définitive

"La défaite est donc totale pour la direction de l'UFC-Que-Choisir, sa journaliste Mme Chesnais et son chargé de mission M. Mouchnino (sachant que ces deux derniers ont été instrumentalisés pour multiplier les procédures et de fait me nuire financièrement à défaut d'y arriver juridiquement

Il est de fait confirmé que, depuis 2015, et malgré nos protestations et rectifications et les nombreux procès gagnés par nous, la direction de l'UFC a menti continuellement en prétendant qu'il était "impossible de refuser le compteur Linky" et que, suite à un tel refus, les usagers risquaient de se voir [couper l'électricité]. Dès mars 2016 avec une directive officielle de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), il était avéré que la seule contrepartie pour les "refuseurs de Linky" serait d'avoir à acquitter à partir de 2023 une simple facturation (et non une amende ou pénalité), ce qui a été ensuite confirmé et précisé par une nouvelle directive de la CRE de mars 2022. Qui plus est et ce au moins jusqu'en 2025, on échappe totalement à cette facturation en faisant au moins une auto-relève par an sur le site web d'Enedis" SL

LES ONDES DE LA 5G N'AFFECTENT PAS LE CERVEAU

A la première lecture, le sous-titre est explicite et rassurant : L'exposition aux fréquences radio de 5ème génération n'aurait pas d'impact sur l'activité cérébrale, selon une étude menée sur des volontaires coréens.

Il est dommage que ce texte, sous des apparences scientifiques, mélange des notions diverses et approximatives, en restant vague quant aux références des études dont il fait état.LIRE

 

Décès d' un Homme droit, honnête, d'une intelligence remarquable, d'une rigueur scientifique sans faille, d'une générosité intellectuelle sans limite. Toujours respectueux de l'autre Pierre LE RUZ avait un profond mépris pour le mensonge, la corruption, l'opportunisme et l'incompétence. Un des premiers scientifiques français à émettre des conclusions, dès 1988, sur l'impact des REM sur la santé et à mettre en doute le discours officiel d'innocuité.

C. GOUHIER, Présidente du CRIIREM et toute l'équipe

Précepte de Jean-Étienne Portalis, le père du Code civil : approfondir, pour en pénétrer l'esprit, les dispositions des termes de la loi lorsque celle-ci paraît mal rédigée  : 

«  Quand la loi est claire, il faut la suivre ; quand elle est obscure, il faut en approfondir les dispositions pour en pénétrer l'esprit » .

La pensée du philosophe, universitaire et patriote québécois Pierre Bourgault est d'actualité :

 « lorsque nous défendons le français chez nous, ce sont toutes les langues du monde que nous défendons contre l’hégémonie d’une seule ». LIRE

Dans les pas d'ORWELL

arretMassacre.jpg

La langue française dans tous ses (mauvais) états.

Malgré tous nos efforts et toute notre bonne volonté, nous maltraitons au quotidien la langue française. LIRE

anglomanie et perte du sens

La servitude du tout numérique.

Commettre  l’erreur de scanner un QRcode avec un portable dit intelligent

Informations personnelles, numéros de carte de crédit, numéros de compte bancaire, tout y passe. Les QR Codes sont omniprésents. Ils peuvent contenir jusqu'à 4 296 caractères alphanumériques et peuvent être exploités par n'importe qui.

Si vous avez vraiment besoin d'utiliser un QRcode, l'imprimante  personnelle reste indispensable. Imprimez le chez vous et présentez le si nécessaire, la feuille de papier ne donne pas accès à toutes les données de votre téléphone portable si vous en possédez un.  C'est pratique le numérique ? Oui, mais chaque requête sur le moteur de recherche Google pour ne citer que celui-ci produit 7 g de C02 du fait de l’immense quantité d’énergie consommée par les quelque 500.000 serveurs du moteur de recherche. Les centaines de millions de requêtes journalières  représentent autant d’énergie que la consommation d’un pays. Pour endiguer la pollution numérique, ne cédez pas aux sirènes de la publicité. Avez-vous besoin d'un téléphone (peut-être car pas de wifi) ou bien d'un smartphone qui lui, peut être remplacé par un ordinateur chez vous connecté en filaire. C'est une "contrainte salvatrice" tant sur le plan sanitaire que social.

Avec la grande "braderie" numérique (n'oubliez pas de télécharger la dernière application numérique qui vous permet de gérer vos applications numériques) les coûts environnementaux, sociaux et sanitaires emporte le monde dans un maelström.

Prenez exemple sur Greta.

Lire "la fabrique du crétin digital". G.O

mRIVASI.jpg

Un lanceur d'alertes nous a quittés

Michèle RIVASI fondatrice du Criirad, présidente du Centre de recherche sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) et eurodéputée est décédée.

"On a un système de santé totalement défaillant dont les failles ne peuvent exister que grâce à la complicité des politiciens.

Je suis effarée par les problèmes d’effets secondaires liés à la prise des médicaments, alors que le grand public pense encore qu’un médicament soigne sans danger." disait-elle.

Elle fut de  tous les combats de prévention, sanitaires ou environnementaux. G.O

lorraineAerog.jpg

Appel à dons pour financer le recours devant le Conseil d'État visant à annuler la délibération de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE)

du 21 juin 2023 LIRE

On se retrouve avec cette constatation paradoxale que pour surfer dans le monde « virtuel » qu’est internet, l’interface qui en permet l’accès génère un impact matériel parmi les plus élevés qui soient. Aussi, la « virtualisation » de nos modes de vie ne se révèle-t-elle pas la plus vaste entreprise de matérialisation de l’histoire ? LIRE

L’anglais ou plutôt l’américain est la langue de notre Big Brother. La novlangue l’utilise le plus possible afin d’inscrire le français et la France dans sa vision mondialisée et uniforme du monde. Des associations de défense du français tirent la sonnette d’alarme, à l’instar de feue Hélène Carrère d’Encausse. LIRE

Le Shift Project pense que

le nucléaire est un moindre mal.

Quelque soit l’origine de l’énergie, tant qu’elle est utilisée, pour dévaster les fonds marins, pour exterminer les forêts, pour déployer les réseaux routiers, pour permettre un accès touristique aux rares espaces non artificialisés, pour instrumentaliser les cours d’eau avec les barrages, qui exterminent 90% des poissons, finalement l’origine de l’énergie c’est une question secondaire.LIRE

l’école se dématérialise. C’est moderne. Mais est-ce mieux ?

Parents d’élèves de toute la France nous refusons cette course à la technologie dans cet espace où l’on prétend former des humains capables de comprendre le monde et de faire société. Nos enfants sont en primaire, collège, lycée, et nous affirmons que la numérisation de l’école n’a rien de pertinent, pédagogiquement comme socialement.LIRE

la difficulté de l’expression véridique

Les philosophes soulignent le biais involontaire du langage vis-à-vis de la pensée. NIETZSCHE affirme que « Le langage, s’il apparaît comme la condition de l’action, n’exprime pas le réel. « Les mots n’ont d’autre signification que celle que vous leur avez donnée, le langage travestit la pensée, il est mensonger », dit WITTGENSTEIN. Selon la pensée orientale, l'expression du réel n'est pas réductible au concept, encore moins au langage.LIRE

Il n’y a pas plus d’« énergie propre » que de société industrielle soutenable

La quête de puissance, multipliée par les moyens techno-industriels, détruit notre seule Terre. C’est, en substance, ce que nous avons dit aux amis bretons à propos de l’industrie éolienne. Nous avons rappelé l’article de 2012 paru dans la revue scientifique Nature, qui alertait sur le franchissement de seuils irréversibles pour notre biosphère, avec le risque de bascule imprévisible et brutale.LIRE

consultercarte5G.jpg

L’intelligence artificielle n’existe pas

Avec ChatGPT que l’on présente dans les médias comme quelque chose de magique, ou qui fait peur, l’IA qui est dans les films, comme « Terminator », cette intelligence-là n’existe pas. Il ne faudrait pas parler d’une intelligence artificielle mais d’intelligences artificielles au pluriel. L’I.A c’est une boîte à outils. Chacune de ces intelligences est très forte dans le domaine particulier pour laquelle elle a été conçue. Elle est utile et marche mieux que nous pour planter un clou s’il s’agit d’un marteau de cette boîte à outils. LIRE

Nous ne pouvons pas parler de "rupture du seuil de tolérance aux CEM pour les personnes EHS". Homo sapiens, tout comme les autres être vivants, n'est pas doté pour se défendre contre ces radiations artificielles. L'électricité n'existait pas avant le 19ème siècle. Notre organisme ainsi que celui des autres espèces a évolué depuis des millions d'années (des milliards, des centaines de millions d'années depuis l'apparition des premiers micro-organismes sur la planète) sans aucune pollution.LIRE

bonjour_s_edited.jpg
utilpoub1appli.jpg

L’écologie planétaire nécessite une réduction importante des activités productrices, et la suppression de celles qui dopent l’économie, (710M$ publicité mondiale 2021) or le capital et les gouvernements ne veulent pas ralentir, pensent en terme de productivité et même augmentent la durée d’activité des d’humains avant leur retraite, quand le revenu du capital est peu taxé, or cette économie est incompatible et déconnectée de toute écologie. La démocratie est divisée entre ceux qui ne croient plus en la politique, ceux qui choisissent les extrêmes et ceux qui gardent un système peu écologique, mais bon pour eux. JP.Rougier

Lettre de la société civile

aux députés français sur le projet de loi relatif aux Jeux olympiques et paralympiques 2024

Homnumer1.jpg

Apprendre à vivre autrement, quitter le virtuel pour revenir au réel. Il n’y a plus d’échappatoire au problème climatique.

Le passage à une économie dé-carbonée nous oblige à repenser nos modes de vie. Cette transformation en profondeur nécessite une planification écologique qui s’apparente à une économie de guerre. Plus de 40% de la nouvelle génération se dit préoccupée voire angoissée par cette question et ce n’est pas dans les énergies dites renouvelables que se trouve la solution. LIRE

J'écoute, mais je n'entends plus.

On prendra de bonnes résolutions au premier janvier, de l'année suivante ?... Si la nécessité de faire des activités physiques fait consensus pour maintenir notre santé physiologique, lire des textes soutenus à tête reposée est devenu un enjeu majeur pour notre santé mentale dans la société marchande numérisée. Les obstacles dans les années deux mille ne manquent pas. "Je préfère jouer à l'autruche", en fermant les yeux cette personne se rend complice de l'accélération de la destruction de ce monde, le fait historique témoigne.

Aussi bien la pensée autarcique, que celle du transhumanisme nous éloignent du genre humain et des réels remèdes. "L'homme n'a jamais aimé le genre humain en bloc, races, religions et cultures, mais seulement ceux qu'il reconnaît pour siens, ceux de son clan." disait J.RASPAIL.

Dans un monde,  où des centaines de millions de capteurs et de caméras  observent et sondent, où toutes les données collectées ne servent qu'au "marchandising" ou à influencer l'opinion, où les applications numériques à foison  augmentent la consommation énergétique et déresponsabilisent l'individu, la perte de sens s'est étendue massivement. Malgré un assentiment grandissant concernant les effets délétères d'une société digitale à l’œuvre, beaucoup cependant s'enferment dans leurs téléphones portables et s'immergent  dans la nomophobie. J'écoute, mais je n'entends plus. L'information implose. Les maux d'hier disparaissent sous ceux d'aujourd'hui, oui mais seulement dans les esprits et ce ne sont pas les gadgets technoscientifiques qui vont changer quoi que ce soit au réchauffement climatique. Sommes-nous encore capables de changer de paradigme !

voiemilieuc.jpg

Pour  dépasser le comportement velléitaire il est nécessaire d'ouvrir le dialogue avec d'autres groupes. Seuls l'échange et l'action au sein d'associations pour le bien commun  permet une métamorphose et un apaisement.   A suivre LIRE G.O

scienceOutra1b.jpg

À quoi peuvent s’attendre les lecteurs de cet essai ? Il sera question pour l’immédiat de l’étrange complaisance des médias vis-à-vis des thèses gouvernementales et des intérêts industriels, puis du principe d’autorité en science et de la légitimité de certains (et de moi-même) à intervenir dans le débat sur la crise corona-virale.LIRE

Communiqué de presse de l'A.FR.AV

Le président Macron serait-il un agent liquidateur de la France, de la langue française et de la Francophonie travaillant non pas pour notre pays, mais pour l'oligarchie euro-mondialiste ? LIRE

les métamorphoses introduites par les révolutions technologiques ont un rythme beaucoup trop rapide pour que l’esprit humain puisse en suivre le cours. Celui-ci est donc souvent réduit à un rôle de spectateur, qui n’attend plus rien de l’histoire, sinon de durer LIRE

Le lundi 5 juin est la Journée mondiale de l'environnement. Le thème principal de cette année est la pollution par les plastiques, ce qui est une noble cause. Cependant, il existe une autre forme de pollution - invisible - qui est tout aussi nocive. Il s'agit de la densité du brouillard électromagnétique Pour plus d'informations sur les effets du brouillard électromagnétique sur la faune, les oiseaux et les abeilles en particulier.

La meilleure chose que les humains puissent faire pour l'environnement - et leur santé - est de se débarrasser de leurs petits miroirs "intelligents", de s'équiper d'une ligne téléphonique fixe et d'exiger de la conserver. Cette pétition peut être signée dans le monde entier :

https://www.ipetitions.com/petition/save-our-landlines-help-us-maintain-full-access

Et n'hésitez pas à partager cette courte mais poignante vidéo d'annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=FkzPyxmCwvk

De nombreux animaux et plantes dépendent du champ magnétique terrestre pour la navigation, la reproduction, l'alimentation, la migration et même la survie. Des recherches récentes montrent que les niveaux actuels de rayonnement artificiel interfèrent déjà avec ces processus biologiques.

L'effondrement systémique par paliers

Je ne pense pas que nous en soyons au début. Je pense que nous sommes en cours d'effondrement. Je ne crois pas  que cet effondrement systémique se déroulera en vingt-quatre heures. Certes, Il pourrait y avoir ce genre de modalité sur vingt-quatre heures.  Par exemple, un président d'une grande puissance attrape le coronavirus, il devient fou et appuie sur le bouton nucléaire. C'est quelque chose qui peut se produire. Mais hors épisode de cette nature, l'effondrement systémique a commencé lire

Les contacts autour de nous avec la brutalité et l’envie, le plaisir de nuire et une haine souvent incompréhensible sont toujours effrayants LIRE

Les langages culturels  disparaissent  au profit du langage commercial

Paul Bocuse disparaît au profit de l'anglais !
   L'institut Paul Bocuse à Lyon a changé de nom et s'est choisi pour le remplacer un acronyme en anglais : LYFE, pour, Lyon for excellence.

Sans honte ni complexe, pour justifier cette dénomination anglaise, les responsables invoquent « les racines lyonnaises » et « l'art de vivre à la française » comme si le nom de Paul Bocuse qui a fait la renommée internationale de cet institut était devenu subitement une tare à porter.
Hélas, ce n'est pas la seule défrancisation de nom à laquelle nous assistons.

À l'image de l'Institut Paul Bocuse qui est devenu « Lyfe », « La Fourchette », une plate-forme française de réservation de restaurants en ligne, est devenue « The Fork » et « Taille Fine », un produit de Danone, une multinationale alimentaire française, est devenue « Light and Free ». 

   Pour contrecarrer ces anglomanes — des Français disciples du tout à l’anglais, véritables Kollabos au service de la langue hégémonique du moment, une langue qui peu à peu se substitue à la nôtre et qui finira par la rendre INUTILE comme le sont devenues nos langues régionales — la seule solution, puisque nous ne pouvons pas, hélas, leur faire des procès (entreprises privées) c'est de boycotter ces entreprises, boycotter du nom du Britannique Charles Cunningham Boycott qui employa en son temps la méthode de la mise à l'index pour protester contre l'abus de ses patrons.

  Contre ces décideurs qui préfèrent collaborer à notre anglicisation plutôt que de travailler au rayonnement international de notre langue ;

Contre ces décideurs qui sont les fossoyeurs de la Francophonie mondiale ;

Contre ces décideurs ennemis de notre souveraineté linguistique, donc ennemis de la France, de sa culture, de son âme, de sa vision, de son avenir ;

Un seul mot BOYCOTT !

  Voir l'article dans sa totalité sur Agora Vox :

 https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/paul-bocuse-disparait-au-profit-de-248267

  Association Francophonie-Avenir (A.FR.AV) 

Je vous en avais alerté il y a maintenant plus de 3 ans.

l'arrêté que j'avais pris aux fins que soit respecté le Règlement Sanitaire Départemental était fondé en droit, que l'art. 51 dudit règlement faisant référence à

la norme NFC 14 100 impose que les compteurs soient posés sur des panneaux de contrôle agrées et non sur d'anciennes platines bois.

Suite à l'arrêt du Conseil d’État de 2018 contre la commune de Bovel, il est acté par la jurisprudence que vous êtes devenu propriétaire des compteurs. En tant qu'autorité concédante, il est de votre responsabilité  de faire respecter par le gestionnaire de réseau la règlementation en vigueur, dont la fonction est de prévenir tout risque de propagation d'incendie ou de choc électrique et ce au moyen de panneaux auto-extinguibles.

Or, vous le savez, vous avez laissé le gestionnaire de réseau déployer les compteurs communiquant de manière non réglementaire, ce qui vous engage.

Que comptez-vous faire désormais pour que soit respectée la règlementation en vigueur, sachant qu'il eut été plus judicieux d'intervenir en amont du déploiement des compteurs Linky, ainsi que je le demandais ?

Dans l'attente de vous lire,

Bien cordialement

José Mercier, maire de Bovel

Acceptation de l’inacceptable

La dépossession des humains d’eux-mêmes, leur mise sous dépendance par la ressource numérique, de tout et de tous les moments de leur vie. Eradication de la pensée même d’une possible autonomie, de la possible construction d’un monde à la mesure des humains, avec et dans les valeurs humaines. LIRE

Quand la Commission européenne fait de la publicité qui ne respecte pas la loi Toubon !

Nous avons remarqué qu'en ce début du mois de mars, fleurissait un peu partout en ville une publicité de la Commission européenne dont le slogan, comme par hasard, est écrit en anglais : « You are EU ».

afrav02ac.jpg

Deux bonnes raisons de protester :

- Pourquoi l'accroche publicitaire est-elle en anglais, alors que l'UE a 24 langues officielles et que, de plus, en France, la logique aurait été qu'elle fut en français ?

- Au regard de l'article 4, paragraphe 2, de la loi Toubon, cette publicité est en infraction, car selon cet article de loi, la traduction en français doit être aussi lisible que l'original en anglais. Ce qui n'est pas le cas, comme on peut le constater dans les affiches publicitaires en question.AFRAV

La crise informationnelle

Dans les prodromes émis par les instances intellectuelles, la notion de "fatigue informationnelle" ne passe plus inaperçue. Contrairement à ce que l'on pouvait encore croire au 20°siècle le progrès technique en permettant à l'homme de modifier la nature ne lui a pas permis d'élargir son champ de liberté. Opposer lois naturelles et liberté fut une erreur de conception. G.BERNANOS écrivait "un monde gagné par la technique est perdu pour la liberté","l'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir on le fait". Le monde dit moderne  est en proie  à une superfétation des techniques  Le développement des TIC (technologies de l'information et de la communication) a fait long feu LIRE

dérive linguistique et novlangue

l’esprit de la loi Toubon réside dans le fait de défendre notre droit au français et non de permettre à des millions de mots étrangers qui ne seraient pas présents parmi les 9000 termes que contient le registre terminologique de la Commission d’enrichissement de la langue française, de trouver, sans l’obligation de les traduire en français, une quelconque légitimité d’emploi dans une marque, ou une appellation, créée par une autorité publique. LIRE

afrav22a1.jpg
afrav2a.jpg

Un cas d’école : les bracelets connectés

des collégiens de la Sarthe

Dès la rentrée de septembre 2022, tous les élèves de 6ème des 75 collèges de la Sarthe vont être chacun dotés d’un bracelet connecté. Ce dernier collectera diverses données concernant leur activité physique (nombre de pas par jour, rythme cardiaque, température…). Ils le garderont durant les quatre ans de leur scolarité au collège. Il est prévu également que l’ensemble des 30.000 collégiens sarthois soient progressivement dotés de ce bracelet.../...les jeunes passent trop de temps sur des écrans ;

pour remédier à cela, on leur donne un écran de plus. LIRE

Nous aurions bien voulu croire

à ce discours.

Jean-Marc Jancovici et le  Shift Project naviguent sur la situation climatique en péril et affirment, avec légitimité, que les énergies fossiles  diminuent mais proposent le nucléaire comme alternative puisque peu émettrice de CO2. Ils oublient la dimension systémique de cette crise environnementale. Présenter l'énergie nucléaire comme une énergie non carbonée, c'est faire fi de son bilan carbone total. L’extraction,  la transformation de l’uranium, les constructions de centrales, l’entretien des installations, la problématique des déchets radioactifs et la mise au point d'infrastructures spécifiques liées à la sécurité des installations. Dommage. G.O

AZB au parlement Européen sur les enjeux des ondes

comEurocstop5G6G.jpg

La députée Européenne Michèle RIVASI a organisé le 7 février au parlement Européen à Bruxelles un atelier de travail  destiné aux députés européens de la Commission Européenne et des parties prenantes avec la présence de la coalition "Europeans Safe Connections" afin d’alerter sur les conséquences néfastes de nos technologies modernes de télécommunications sans fil.

lirejournalPi22s2cr.jpg

Au nom du vivant

Aucun débat à l’Assemblée nationale depuis le démantèlement du projet de loi Abeille en 2013 concernant les dangers sanitaires induits par les champs électromagnétiques artificiels de plus en plus présents dans notre environnement, avec la multiplication des antennes-relais, mais aussi  la saturation de l’espace public par les ondes émises par le Wifi, les téléphones portables et les objets connectés, comme par les lignes à haute et moyenne tension quand des distances de sécurité aux habitats ne sont pas respectées. Cette saturation, évidente dans les villes, gagne aussi les zones rurales et est à l’origine de situations dramatiques, qui concernent tant les êtres humains que les animaux.LIRE

Quand les parents démissionnent le libraire tente de sauver la culture. Montrer des petits manuels de survie dans ce milieu numérique filtré et orienté. Le livre nous emporte vers où l’inconscient nous mène. La terre inconnue est dans les pages que l’on tourne.

un livresansbatterie.jpg

Communiqué de l'association AFRAV

Notre association a attaqué l'État contre les marques à connotation anglaise “Choose France”, “La French Tech”, “Next 40”, “Health Data Hub” et “French Impact”.

Elle a attaqué l'État en vertu

du Titre 1er - Article 2,

1er alinéa de la Constitution française

qui dit que la langue de la République est le français et en vertu de l'article 14 de la loi Toubon qui dit que l'emploi d'une marque de fabrique, de commerce ou de service constituée d'une expression ou d'un terme étrangers est interdit aux personnes morales de droit public […].

Le procès groupé de ces affaires aura lieu le jeudi 22 septembre 2022 à 10h30, dans la salle 2 du Tribunal administratif de Paris situé au 7 rue de Jouy. R. RAVAT Président

manifestation de Mazeyrat Allier du 9 octobre 2022

 

Le Pr Gérard Ledoigt, toujours fidèle participant des manifestations de l'association Ondes Citoyennes, a pris la parole, sans notes mais très convaincant lorsqu'il s'agit de montrer les dangers de l'excès d'ondes. Il est expert auprès de l'ANSES et auteur de
travaux à la méthodologie irréprochable mettant en évidence l'impact des ondes sur le vivant. Il a réalisé ses travaux pendant des années dans son laboratoire de l'Université de Clermont-Ferrand. Gérard Ledoigt est également contributeur du « Livre noir des ondes », dont on recommande vivement la lecture.

Les Actions du maire de Bovel

- son combat contre les capteurs,
- son indignation contre les propos du "chef de l'état", qui réélu, ne peut être mis en cause

pour le moment .....LIRE

Apprendre à vivre autrement, quitter le virtuel pour revenir au réel. Il n’y a plus d’échappatoire au problème climatique.

Le passage à une économie dé-carbonée nous oblige à repenser nos modes de vie. Cette transformation en profondeur nécessite une planification écologique qui s’apparente à une économie de guerre. Plus de 40% de la nouvelle génération se dit préoccupée voire angoissée par cette question et ce n’est pas dans les énergies dites renouvelables que se trouve la solution. LIRE

Il est nécessaire d’échapper aux généralités. En effet on confond deux choses : l’existence indiscutable d’un système dont l’évolution a permis des dérives puis engendré des prédateurs et d’autre part une volonté consciente, organisée, concertée qui conçoit, planifie et réalise un plan. Cependant, il s’est mis en place un monde de plus en plus abstrait, globalisé et accéléré. LIRE

DU REVE AU CAUCHEMAR

Nul humain Tapez 5 pour vous renseigner, vous conseiller, vous engueuler, ou même plaisanter. Entrez votre identifiant.        Ça ne va pas s’arranger avec                      « FranceConnect+ »          , qui s’élargit aux services bancaires ou au dossier médical partagé.
Les procédures ne sont pas plus simples – génie administratif français oblige – elles sont plus compliquées et déshumanisées.
« L’État plateforme » est le poste de pilotage centralisé de la smart city.
LIRE

La logique du système totalitaire

Nous sommes encore et toujours dans les arguties classiques et récurrentes de la fabrique du déni et du doute, qui permettent à l’industrie du numérique de gagner du temps et de l’argent, en s’appuyant sur une science falsifiée et dopée aux biais de protocoles.
En fait, nous assistons à l’avènement d’une logique inversée ce ne sont pas les émissions électromagnétiques qui sont potentiellement nocives pour les êtres vivants, mais les êtres vivants qui sont dangereux pour la bonne marche de la téléphonie mobile. Donc, que la vie se taise et que le monde-machine continue de fonctionner et de croître en toute tranquillité ! Nous sommes là dans ce que Hannah Arendt appelait « une logique de la déraison ».

Jusques à quand ?
https://www.robindestoits.org/Affaire-des-antennes-relais-de-Mazeyrat-d-Allier%C2%A0-le-Conseil-d-Etat-a-tranche-au-detriment-de-l-eleveur-et-de-son_a3167.html

"La France est digitale..//…. Elle crée, développe et transforme le monde par ses innovations"…//… "Accélérons la transformation de notre modèle économique". Vraiment ?

 

Monsieur le président, dans les licornes valorisées à plus d'un milliard, (entreprises qui dominent le monde de la tech), il y en a une qui sait faire pleuvoir pour éviter aux arbres de mourir ?

Une qui sait faire revenir les espèces disparues ? Une qui sait éviter les migrations que l'Europe va voir arriver de manière croissante à cause du stress alimentaire que le changement climatique va augmenter ?

Une qui sait obliger les élus à comprendre la physique :) ?

Il est peu probable que mes enfants connaissent la souffrance à cause d'un défaut de 5G ou de licornes à un milliard.

Il me semble que nous avons quelques petits sujets plus urgents sur lesquels mobiliser nos moyens...

Jean-Marc JANCOVICI. Président du Shift Project

Effrayant. La pratique médicinale devant un écran.

L’hôpital français était un des meilleurs au monde. A présent le système de santé français est brisé. À l’hôpital Cochin 30 % des salles d’urologie sont fermées. On reporte des opérations, ce qui peut être dangereux.

La France dépense 11,3 % du PIB pour la santé mais les répartit mal (trop de dépenses administratives — nos infirmières passent 4 heures par jour devant un écran –, les deux tiers des prestations médicales à l’hôpital ne sont pas payées).

Le pass sanitaire est toujours obligatoire pour être soigné à l’hôpital, or les frais de contrôle coûtent 60 millions d’euros  par mois.

« Le pass sanitaire et le confinement sont des mesures inimaginables au 21e siècle. Elles sont anti-déontologiques et coûteuses. Ce qui m'a marqué, c'est que beaucoup de médecins aient poussé à la mise en place de ces mesures liberticides et inefficaces. »

Pr Michaël Peyromaure

La Technostructure Écologique

Le progrès humain survient lorsqu’une évolution technique apporte plus de bénéfices et moins de risques. Chaque nouveauté technologique n’est pas d’emblée un progrès pour le vivant. Une notion qui échappe à la raison des humains dans ce monde connecté.

Dans l’univers agricole émergeant, « le biotope des animaux humains est transformé en techno-tope pour techn-anthropes ». Numérique, robotique, génétique assurent la    « production d’ingrédients innovants » pour satisfaire « les besoins nutritionnels en fonction du génome ou du microbiote ».
S’il veut survivre (et disposer des aides de la PAC), l’agriculteur d’aujourd’hui doit s’adapter à ce nouveau monde ultra-connecté. Il s’agit d’économiser les sols au profit de fermes verticales « connectées au Cloud et pilotées par l’Intelligence Artificielle ». Sur ces sols fertiles sont construites des usines pour produire les puces électroniques (pour les salades « bio » du futur), comme en Isère, en dépensant plus d’eau que tous les maraîchers du département. Si, au départ, la machine épargne de la peine au paysan, elle finit par se retourner contre lui.
Maintenant « c’est la Machine qui sait. Elle calcule, décide, agit plus vite qu’eux.

Les cyber-exploitants agricoles ont choisi l’autonomie des engins contre celle des humains ».
C’est la fin des libertés individuelles face au contrôle de plus en plus renforcé des pratiques agricoles ... Plutôt que de laisser l’agriculture aux mains de quelques « agrobusinessmen », encouragez l’installation de ... paysans.nes qui prendront soin de leurs cultures, de la terre, de nos papilles, de notre santé ! Lire

Si c'est gratuit c'est vous le produit

Concernant les messageries telles que "gmail" qui est offerte certes, comment le consortium google obtient sa rétribution. Cette messagerie analyse les courriels de ses utilisateurs, enregistre et catégorise les détails des messages, afin de fournir de la publicité ciblée pour annonceurs et partenaires. Sachez écrire de façon abscons mais compréhensible par un humain. A propos des google groups, pour ne citer qu'eux, (échange  de courriels en groupes), il y  est pratiqué une restriction de la liberté de communiquer pour le prétexte de davantage de sécurité. La fin de la neutralité du Net a ouvert depuis quelques années une ère de discrimination de classe. Et pourtant L’accès à Internet doit être un droit social fondamental, librement accessible à tous, sans l’intervention d'entreprises ou d'états.LIRE

l’Education Nationale met le numérique au cœur de l’instruction, alors que nombre de médecins alertent sur le danger de passer plusieurs heures par jour devant un écran.

Elle valide la surexposition comme norme et appelle cela « modernisation de l’école » et « innovation pédagogique ». Mutation qu’elle impose sans concerter ni enseignants ni parents et sans l’évaluer. En Grand Est, région pionnière du « lycée 4.0 » lancé 2017 et généralisé en 2019, aucune évaluation pédagogique du dispositif n'a été faite. LIRE

Recours contre le rapport 5G : l’ANSES pratique la stratégie du silence

Le 14 mai dernier, nos cinq associations -Robin des toits, Alerte Phonegate , European Cancer and Environment Research Institute (« ECERI »), le Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Électro Magnétiques non ionisants (« CRIIREM ») et Environmental Health Trust (« EHT »), ont adressé un recours gracieux auprès de l’ANSES contestant LIRE

Le lundi 9 mai 2022, le tribunal de Mâcon vient de débouter 104 plaignants dans l’affaire qui les oppose à Enedis au sujet des compteurs Linky, les condamnant à verser 5000 Euros à Enedis pour ses frais de justice (comme chacun sait, Enedis a du mal à boucler ses fins de mois, comme 12 millions de foyers français)

    

    D’après la presse:

https://www.francesoir.fr/afp-afp-france/une-centaine-dopposants-aux-compteurs-linky-deboutes

Mais aussi (article datant du 7 mars):

https://www.capital.fr/conso/linky-ils-se-mobilisent-contre-la-surtaxe-imposee-aux-recalcitrants-1430375

    Je reformule le contenu de ces articles: dans cette affaire les plaignants revendiquent le droit au refus du compteur Linky, pour les compteurs situés à l’extérieur, dans la continuité du jugement en appel du 17 novembre 2020 de Bordeaux qui a reconnu ce droit pour les compteurs situés à l’intérieur du logement.

    Question: les journalistes qui ont écrit ces articles ont-ils fait l’effort de s’informer et de vérifier leurs sources, au lieu de prendre pour argent comptant et de copier/coller certaines  dépêches des agences de presse? D’abord, parmi  les 13 plaignants électrohypersensibles qui ont eu partiellement gain de cause en appel à Bordeaux, certains  avaient leur compteur à l’extérieur ou sur le palier de leur immeuble; par ailleurs, Enedis n’a pas été condamnée à leur remettre un compteur classique, mais à dépolluer leur électricité; les quelques 200 autres plaignants non EHS  eux, ont été déboutés, comme à Mâcon.

Donc victoire pour les compteurs intérieurs à Bordeaux versus défaite pour les compteurs extérieurs à Mâcon, dixit la presse, c’est juste une ânerie!

    La loi de Transition Énergétique du 27 août 2015, précise l’obligation pour Enedis de déployer des compteurs communicants (sans préciser qu’il s’agit de Linky) en France, sous peine de pénalité si moins de 80% des usagers n’en sont pas équipés d’ici fin 2021.

Mais rien n’est précisé pour les usagers, qui sont donc dans une totale légalité pour le refuser.

Le décodeur de l'information média de l'ANRdT

L'Urgence Climatique.

A la veille des élections législatives l'association Agir pour l’Environnement mène une campagne de mobilisation citoyenne et a établi un classement des députés les plus engagés pour la protection de l'environnement. Delphine Batho (non inscrit) génération Ecologie arrive en tête suivi par les députés du groupe socialiste, de la France Insoumise, d'agir ensemble et de la gauche démocrate et Républicaine.  La nouvelle ministre de la Transition Ecologique, Amélie de Montchalin,  apparaît dans ce classement en 595è position sur 648.

source Agir pour l'Environnement

DU REVE AU CAUCHEMAR

Nul humain Tapez 5 pour vous renseigner, vous conseiller, vous engueuler, ou même plaisanter. Entrez votre identifiant.        Ça ne va pas s’arranger avec                      « FranceConnect+ »          , qui s’élargit aux services bancaires ou au dossier médical partagé.
Les procédures ne sont pas plus simples – génie administratif français oblige – elles sont plus compliquées et déshumanisées.
« L’État plateforme » est le poste de pilotage centralisé de la smart city. LIRE

Détendu à la montagne

En grandissant, j’ai réalisé que le ski de ma génération dépendait d’une mégastructure. Plus de carnets de tickets, votre passe est pucé afin de vous « biper » sans contact à la chaîne, comme les moutons à l’entrée de leur parc. Fluidité du trafic, zéro stock, maxi profit. Il ne tardera pas à être intégré à vos e-skis. LIRE

le cocon numérique 

 « Cette conception de la liberté nous pousse à vouloir nous affranchir de notre condition terrestre. En pratique, le désir de délivrance est d’abord celui d’être exonéré du travail de la terre (le labeur lié au labour). Ce désir caractérise presque toutes les classes dominantes. À l’époque moderne, il a conduit à identifier la liberté au mode de vie urbain basé sur l’argent — lequel permet de mener, comme le disait le théoricien allemand de la ville et de l’argent Georg Simmel, une « existence quasi abstraite » dans les métropoles, c’est-à-dire une vie libérée de toute activité de subsistance. Depuis les années 1950, cette idée alimente aussi la conquête spatiale, censée nous délivrer de la prison terrestre.(…) La liberté comme délivrance s’est imposée contre d’autres aspirations, portées par les classes populaires. Quand on examine la texture de leur mode de vie ou les luttes qu’elles ont pu mener, on voit qu’elles ne se battaient pas pour être déchargées des nécessités de la vie, mais pour accéder aux ressources permettant de les prendre en charge elles-mêmes : la terre, les forêts, les sources, etc. On retrouve des luttes de ce genre partout et à toutes les époques, au XIXe siècle en France, avec la « guerre des Demoiselles » en Ariège, aujourd’hui dans ce qu’on appelle l’écologisme des pauvres ou dans la lutte des femmes Chipko en Inde contre la déforestation (…) Beaucoup de gens cherchent à se constituer une oasis à l’abri du bruit et de la fureur du monde. Mais c’est une illusion. On sera toujours rattrapé par la pollution ou le chaos climatique. Il faut donc croiser le fer avec les logiques industrielles. On ne réussira pas à construire des formes de vie satisfaisantes si l’on n’est pas capable de saboter la méga-machine capitaliste qui saccage les conditions de vie de la plupart des êtres vivants sur cette planète. C’est ce que tentent de faire celles et ceux qui détruisent des antennes 5G, des pipelines ou des SUV. Mais pour déboulonner la méga-machine, il faut aussi nous émanciper de l’imaginaire qui l’alimente. »

« Nous vivons de plus en plus dans un cocon numérique » Aurélien Berlan. Reporterre https://reporterre.net/Nous-vivons-de-plus-en-plus-dans-un-cocon-numerique

L’écologie planétaire nécessite une réduction importante des activités productrices, et la suppression de celles qui dopent l’économie, (710M$ publicité mondiale 2021) or le capital et les gouvernements ne veulent pas ralentir, pensent en terme de productivité et même augmentent la durée d’activité des d’humains avant leur retraite, quand le revenu du capital est peu taxé, or cette économie est incompatible et déconnectée de toute écologie. La démocratie est divisée entre ceux qui ne croient plus en la politique, ceux qui choisissent les extrêmes et ceux qui gardent un système peu écologique, mais bon pour eux. JP.Rougier

Après le passeport sanitaire, le passeport vert ? Avec France Connect on s'achemine vers le crédit social à la chinoise. Le 26 avril 2022, J. Castex et G. Darmanin ont signé un texte qui autorise la création d'un nouveau système baptisé Service de garantie de l'identité numérique (SGIN). Créer une application mobile en vue de scanner les informations de la nouvelle carte d'identité biométrique, utilisée pour se connecter à des services publics ou privés. Ce projet, épinglé par la CNIL auparavant, (surveillance généralisée), revient cette fois-ci, avec la puce NFC, présente sur les téléphones portables.

La déclivité débute en 1980. A suivre sur ARTE

Le pass ne passe plus

 Une nouvelle positive pour les soignants suspendus pendant un congé maladie

Après l'introduction d'un pourvoi devant le Conseil d'État (contre une décision de rejet du Tribunal administratif de Bordeaux que nous avions saisi en référé), le CHU de Bordeaux vient de plier en annulant, cinq mois après l'avoir prise, sa propre décision par laquelle il avait suspendu un agent pendant un congé maladie pour non-présentation d'un schéma “vaccinal” complet contre la Covid-19.

Le fonctionnaire concerné va rétroactivement percevoir les rémunérations que le CHU avait cessé de lui verser.

comuniqué SARL LEXPRECIA

Les élus chantonnent la bouche en cœur : la vidéosurveillance a pour seul but de s'attaquer    « aux incivilités » et n'a pas vocation à être utilisée à des fins de répression politique. Cette antienne ne résiste pas aux faits. Après deux manifestations pour la défense des services publics à Millau en mai 2020, quarante personnes reçoivent des amendes à distance. Le commandant de police confirme que « la vidéo-protection est un des moyens que nous avons utilisé pour procéder à
l’identification de ces personnes ». L'officier du ministère public refuse de prendre en compte la contestation des amendes, provoquant des saisies sur compte jusqu'à 1000 euros, lançant ainsi une guérilla judiciaire. Benoît des « Amendés de mai »
m'explique que « c'est quand même assez fou dans notre société que des accusés soient obligés de demander pour passer au tribunal ! (...) Pour mon cas, je n'y étais pas à cette manif mais j'ai été verbalisé parce que j'ai été faire mon marché. Ils m'ont vu en même temps, parce que fatalement c'est des copains, je m'arrête pour dire bonjour, mais je ne manifestais pas ce jour là. Pour la première manif la vidéosurveillance à jouée car un des participants, dans le procès verbal, il est dit
qu'il a été reconnu via la vidéosurveillance, mais pour minimiser l'implication de cette vidéo, ils disent que c'est des agents de police qui nous avaient reconnu sur le terrain. Sur le procès verbal, l'amende que l'on reçoit, on a tous la même heure,
20h07, c'est à dire que l'on est passé devant la caméra lorsque l'on est parti en cortège depuis le Mandarous (...) Il y' a des choses qui ont été dîtes dans les procès verbaux et qui sont inacceptables, on qualifie des gens qui manifestent dans la rue en disant qu'ils sont connus des services de police et d'ultra gauche. On a joint en photo la profession de foi de la liste d'Alternative Écologique et  anticapitaliste qui n'avait rien à voir avec la manifestation. C'est à dire que même dans le procès verbal il y'a des gens qui se retrouvent en photo alors qu'ils étaient même pas dans la
manifestation. En fait c'était plutôt un truc à charge politique. C'était vraiment pour trouver de la substance pour le dossier pour dire « attention c'est les dangereux ultra-gauchistes du sud Aveyron qui sont dans la rue » et en justifiant que dedans il y'a des gens qui étaient dans la liste Alternative Écologique et anticapitaliste aux
municipales de Millau (...) ».
Daniel précise que dans le procès verbal un amendé est qualifié de « personne connue de nos services pour être sur la liste Alternative Écologique et Anticapitaliste lors des élections municipales de mars 2020 ».
Les caméras ont donc servi pour ficher et sanctionner politiquement des manifestants. Le 24 mars 2022, Les Amendés de mai ont gagné leur procès.

https://ccaves.org/blog/wp-content/uploads/24novcommunique-pour-la-plainte.pdf
https://www.ladepeche.fr/2021/05/20/cameras-de-surveillance-a-foix-le-projet-suscite-de-fortes-oppositions-9556847.php7

Le pouvoir, qui évoque sans cesse sa défense de la république, a durant ces 5 années, cherché à contourner les fondements historiques de notre république, particulièrement les lois telles que

- la liberté d’association, de 1901.

-la liberté de la presse et de la liberté d’expression, de 1881. Pour les grands médias, le pouvoir se contente du contrôle économique par ses amis et sponsors. LIRE

Que va devenir la Démocratie !

Une élection présidentielle est une période d'exception. Les citoyens désorientés survivent sous le poids de la crise sanitaire depuis 2020 et le choc de la guerre en Europe en 2022. Les préoccupations nationales semblent passer au second plan pour certains. Nos gouvernants se sont détournés du désarroi de nombre de personnes souhaitant faire entendre leurs voix sur la scène sociale. Les données du GIEC et de bien d'autres scientifiques prédisent un désordre climatique d'une envergure jamais atteinte dans l'histoire de l'humanité. Nous savons désormais qu'aucune solution technologique n'est à même de résoudre cette catastrophe annoncée. Avec le développement du GAFAM il faut s'interroger sur l'avenir des Républiques Démocratiques ou désignées comme telle. Ces plates-formes ont une "puissance de feu" bien supérieure à la plupart des Etats-Nations sur la scène médiatique. Au plan International comme au plan National ces entreprises se sont arrogé la vulgarisation de l'information  sous une forme navrante et déplorable qui attire et déploie un rideau de fumée devant les mécontentements tels que la baisse du pouvoir d'achat, le sentiment d'insécurité ou l'effondrement de l'éducation, pour ne citer que ces leitmotivs. Rappelons concernant cette crise sanitaire que depuis 2017 plus de 18000 lits d'hôpitaux ont été supprimé, que 15000 soignants sont quasiment en mort professionnelle, que faute de personnel,  travaillant dans des conditions épouvantables, des milliers de Français n'ont pas pu être soigné tant sur le plan physique que psychique. Il serait temps que les dirigeants retournent aux académies de la sagesse, de la philosophie et de l'histoire pour apprendre à composer avec le peuple. Après l'hiver, vient le printemps dit-on. En attendant des jours meilleurs, continuons d'observer le vendredi après-midi une minute de silence sur la tombe de l'hôpital public.  G.O

:On ne pourra plus, désormais, aller se promener à sa guise dans les calanques, il faudra au préalable obtenir un QR code de l’administration du Parc.
On peut aussi la détailler : la technocratie dirigeante organise "l’attractivité du territoire", le TGV arrive à Marseille, 100 millions de touristes visitent la France chaque année et pourquoi voudriez-vous qu’une partie d’entre eux ne transforme pas les calanques en dépôt d’ordures, ravagé de temps à autre par un incendie. Ayant organisé la catastrophe, il ne reste plus qu’à organiser le Parc pour en gérer les nuisances. D’où le recours au QR code
Lire

Alors que les fournisseurs d’accès et les industriels communiquent déjà sur l’absolue nécessité des futurs objets connectés liés à cette technologie énergivore, plus de 500 scientifiques appellent les citoyens à dire «non» à tous les produits liés de près ou de loin à la 5G et son monde.
par Sylvia Becerra, Guillaume Carbou, Julian Carrey, Mickaël Coriat, Adeline Grand-Clément, Steve Hagimont, Laurence Huc, Jean-Michel Hupé, Béatrice Roure, Laure Teulières et Laure Vieu, L'atelier d'écologie politique (Atécopol).
Ça y est, la 5G, c’est parti. Les fournisseurs d’accès jouent à celui qui a la plus grosse couverture et le plus grand panneau de pub. On nous vend déjà les casques de réalité virtuelle 5G pour regarder le sport, les visites virtuelles de musées pour nos enfants et les après-midi entre amis dans des parcs au soleil pour... regarder des séries TV sur nos smartphones. On veut nous persuader que la balance ou la poubelle connectée font partie des objets indispensables, préparant un nouvel «Internet des objets» qui s’appuiera sur la 5G. A celles et ceux qui réclamaient un moratoire tant que les risques de la 5G pour la santé n’avaient pas été évalués, l’Agence nationale sécurité sanitaire alimentaire nationale (Anses) vient d’annoncer qu’il n’y a «pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles» Son rapport indique pourtant que les études n’ont pas été menées sur les nouvelles fréquences utilisées par la 5G, et qu’il n’est guère possible d’extrapoler les résultats obtenus avec les technologies précédentes. L’incertitude demeure, donc, en matière de risque sanitaire, mais le déploiement continue.
On se sera donc assis sur les recommandations du Haut Conseil pour le climat, sur la demande de moratoire émanant de la Convention citoyenne pour le climat, sur l’avis de plusieurs scientifiques s’étant exprimés sur le sujet, et tout simplement sur le bon sens : à l’heure où il nous reste sept ans de budget carbone pour rester en dessous de 1,5°C de réchauffement climatique. Il paraît tout à fait déraisonnable de déployer une technologie énergivore, prédatrice en ressources naturelles et humaines, ne répondant à aucun de nos besoins fondamentaux – loin s’en faut – et par ailleurs, dangereuse pour nos données personnelles.

Loi Waserman : la voix des lanceurs d’alerte et des associations a été entendue.

Après d’intenses discussions parlementaires, l’Assemblée nationale et le Sénat se sont mis d’accord ce 1er février sur un texte de loi transposant la directive du 23 octobre 2019 renforçant la protection des lanceurs d’alerte. Le texte, porté par le député Sylvain Waserman, va renforcer leur protection, en permettant entre autres d’accorder aux lanceurs d’alerte et aux associations qui les accompagnent une provision pour frais de justice en cas de poursuite abusive et des possibilités élargies d’immunité pénale. LIRE

Moins de deux mois après sa mise en place, il est temps de mettre un terme au passe vaccinal, c’est la proposition principale de la commission d’enquête du Sénat sur l’adéquation de cet outil à la situation épidémique. Les rapporteurs, Chantal Deseyne (LR), Olivier Henno (centriste) Michelle Meunier (PS) et la présidente de la commission des affaires sociales du Sénat, Catherine Deroche élus regrettent également « la succession d’annonces parfois contradictoires » du gouvernement " qui a contribué à brouiller le message adressé à la population ". Dans leur viseur, l’annonce avant même l’entrée en vigueur du passe vaccinal le 24 janvier, de la fin des jauges dans les établissements recevant du public, le 2 février, ou encore la réouverture des discothèques, le 16 février. " Aucune étude ou évaluation ne permet de mesurer l’effet réel du passe vaccinal sur les évolutions (de l’épidémie) ". " La commission d’enquête qualifie le passe vaccinal de « gadget »  qui a paru servir de justification au relâchement des réflexes prophylactiques ".

Passe vaccinal : le Sénat lance officiellement une commission d’enquête

Si c'est gratuit c'est vous le produit

Concernant les messageries telles que "gmail" qui est offerte certes, comment le consortium google obtient sa rétribution. Cette messagerie analyse les courriels de ses utilisateurs, enregistre et catégorise les détails des messages, afin de fournir de la publicité ciblée pour annonceurs et partenaires. Sachez écrire de façon abscons mais compréhensible par un humain. A propos des google groups, pour ne citer qu'eux, (échange  de courriels en groupes), il y  est pratiqué une restriction de la liberté de communiquer pour le prétexte de davantage de sécurité. La fin de la neutralité du Net a ouvert depuis quelques années une ère de discrimination de classe. Et pourtant L’accès à Internet doit être un droit social fondamental, librement accessible à tous, sans l’intervention d'entreprises ou d'états.LIRE

Dans sa délibération 2022-64 du 24 février 2022, la CRE redéfinit les conditions pratiques et
tarifaires de la relève des consommations pour les clients sans Linky (on notera que le terme
" usager " est définitivement remplacé par celui de " client ")lire

« Vous pouvez dire : je suis pessimiste, rien ne va marcher, je renonce, et je garantis ainsi que le pire va advenir. Ou vous pouvez vous saisir des possibilités qui existent, des rayons d’espoir, et dire que peut-être on va construire un monde meilleur. En fait, ce n’est pas vraiment un choix. » LIRE

Les élus analysent les arguments régulièrement mis en avant par l’exécutif.

« Le passe vaccinal n’a aucun sens » si l’objectif du gouvernement est de limiter la circulation du virus et ils soulignent qu'« un test négatif serait bien plus efficace qu’une preuve de vaccination, puisque ni deux, ni trois, ni quatre doses n’empêchent d’être contaminé et contagieux ». LIRE

Une réfugiée environnementale, victime de MALTRAITANCE INSTITUTIONNELLE

de la part de l’État.

La loi Dalo voudrait que l’État fournisse un logement adapté à ce type de handicap.

Mme Carlach, Maire de la commune de Lanvénégen (Morbihan) engage des poursuites contre un habitant handicapé   pour non-respect du PLU. "J’ai 3 mois pour dégager du terrain dont j’ai fait l’acquisition en mai 2021, après 2 années passées en caravane sur des parkings publics en zone blanche."

"J’ai un handicap appelé SICEM (Syndrome d'Intolérance aux Champs Electro Magnétiques) reconnu par la médecine du Travail, le Service de Pathologies environnementales et professionnelles de l’Hôpital de Nantes, le médecin de la Sécurité Sociale, l’équipe médicale de la Maison de l’Autonomie du Morbihan et mon médecin traitant, 5 avis qui convergent. Des examens médicaux ont démontré qu’exposée aux ondes numériques artificielles (wifi, DECT, antennes relais, CPL linky…) mon cœur palpite (holters 24 h), fait des extrasystoles nombreuses au risque de faire un AVC, des hémorragies de la face (et d’ailleurs sûrement…) des maux de tête, etc" LIRE

 

Si vous suivez activement l'actualité, tant via les médias traditionnels que via Internet, vous savez à quel point notre avenir collectif est sur le tranchant d'un rasoir en ce moment. Une vague de levée des restrictions sanitaires a balayé une partie du monde, alors que la pression exercée pas les camionneurs et leurs supporteurs à travers le Canada et surtout à Ottawa, à la fois exaspère le gouvernement Trudeau et ses supporteurs et le place dans une situation où il ne peut lâcher du mou sur les restrictions sans donner l'impression de céder aux demandes des opposants à ses choix politiques rigides et sans le moindre fondement scientifique, quoi que Justin Trudeau en dise. HUDON.J

Maître Juan BRANCO dépose un recours, en référé liberté, contre l'interdiction totale de manifester à Paris prise par le préfet de Paris à l'encontre des convois de la liberté.

Information proposée par la SARL LEXPRECIA, Maître Arnaud Durand, Avocat au Barreau de Paris.

Citation directe diffamation publique Mr Macron

Message de José Mercier, citoyen stigmatisé

Afin que soit respectée la dignité de tout citoyen non vacciné, j’ai engagé une procédure de citation directe pour diffamation publique contre Monsieur Macron pour ses  propos publiés le 5 janvier 2022 dans le journal Le Parisien et contre le directeur de publication de ce journal.

L’audience est prévue le 10 juin 2022 à 13h30,

17° chambre Tribunal judiciaire de Paris

Je n’engage pas cette procédure en tant que maire d’une petite commune rurale, mais en tant que simple citoyen.

L’association BonSens.org se joint à cette procédure.

Vaccinés ou non vaccinés

Si vous  êtes indignés par les propos du président de la République,

Si vous estimez que les personnes non-vaccinées sont toujours des citoyens à part entière,

Je vous invite à télécharger une lettre de soutien à mon action en justice, à la compléter  et à la poster à l’adresse de l’association indiquée sur mon site https://citoyens-dechus.com

La Cour des Comptes Européenne déplore les retards sur la 5G

[mais ces grands projets du tout technologique imposés aux citoyens sont en passe de devenir des GPII (grands projets industriels inutiles)]

Pour la CCE, ces retards dans le déploiement pourraient prolonger la 5G (avant la 6G) au delà de 2030. Ces retards sont variables selon les pays, la France serait une bonne élève mais n'a pas encore investie la fréquence 26 Ghz, contrairement à l'Allemagne et à l'Italie. Donc pas de small cells (micro-antennes) en France ? N'attendons pas de vision critique sur la technologie 5G, la Cour est pour à 100% et n'évoque (p. 55) que des "freins" (dans l'opinion, qui nécessiteront de la "pédagogie") : "risques pour le respect de la vie privée" et le très sublime "effets délétères sur la santé".

Rien sur la contribution très négative au réchauffement climatique, pourtant dénoncée par les très libéraux Shift Project et Accenture. Santé, sécurité ... démocratie sont même mis au crédit de la 5G.  Pour elle, la vraie difficulté est liée aux questions de sécurité informatique. LIRE

Dans le contexte actuel, pour nous rendre visibles, je vous propose dès à présent de participer massivement à la campagne de médiatisation du collectif "Les vies des EHS comptent "en contactant tous les médias possibles .Voici  le communiqué de presse qu'il vous suffira d'individualiser en y incluant un court témoignage. Ensuite, attendez quelques jours avant de relancer par téléphone car cela augmentera vos chances. Les radios locales sont les médias les plus faciles à obtenir.LIRE

Treize victimes des ondes avaient obtenu la condamnation d’ENEDIS à dépolluer leur électricité, en première instance comme en appel. ENEDIS en avait saisi la Cour de cassation.

Mais après analyse de l’argumentaire des victimes – soutenues par l’association Robin des Toits – le promoteur du LINKY annule son recours pour éviter un rejet.

Sa condamnation est ainsi confirmée.

Pour l’association Robin des Toits : 
« Nous ne pouvons que nous réjouir de cette avancée majeure, laquelle nous l’espérons, fera date. Toutefois il s’agit d’une victoire d’étape, et nous devons obtenir non seulement la dépollution des logements d’EHS, mais aussi le remplacement de leurs compteurs Linky abusivement installés, par des compteurs non communicants. Par extension, ces mesures devraient être applicables à tout usager, même non EHS, qui en ferait la demande. » LIRE

Une habitante de  Louvigné-du-Désert a écrit une lettre à plusieurs députés, pour dénoncer l’instauration du passe vaccinal. Elle compte poursuivre son combat. « Je veux continuer à dire ce qui me semble juste. Je veux pouvoir continuer de me regarder dans le miroir. » Hélène Gerray  décide de ne plus payer ses impôts. Elle porte plainte contre Emmanuel Macron pour "propos diffamants et incitation à la haine".LIRE

Discrimination sanitaire

La vision bureaucratique dans laquelle évolue une kyrielle d’experts empêtrée dans les conflits d’intérêts et déconnectée, pour employer un mot à la mode, des réalités vécues par les populations,  a pris le pas sur les réalités humaines et donc sociologiques. L’ambiance est morose, polluée par l’atmosphère alarmiste distillée quotidiennement sur la scène médiatique, au point que de moins en moins de français  regardent les chaines télévisuelles. Les choix du confinement et de l’isolement pris par le pouvoir, sans grande concertation avec les médecins généralistes a contribué au développement d’un climat délétère et l’on sait, oh combien, qu’un état psychique altéré contribue à dégrader l’état psychosomatique. La peur entretenue par une politique de relance de tests tout azimut pour justifier un état de surveillance générale fait son œuvre. La politique de vaccination de masse a occulté tout principe de précaution face aux inquiétudes émises par les données de pharmacovigilance. Dès le début de la pandémie, les principaux leviers utilisés par le pouvoir pour imposer à tous, un comportement « uniforme » ont été les policiers et les attestations de sortie, remplacés ensuite par des QR codes contrôlables par l’ensemble de la population. Mais tout ceci n’est-il pas orchestré pour masquer les récentes révoltes sociales traduisant un malaise profond. Masquer également, l’aggravation du taux de prélèvement obligatoire, l’aggravation du taux de  chômage, la poursuite de la désindustrialisation. Le sentiment d’insécurité plus de 68% de sondés en 2020 sont angoissés. Le bilan, trop de réglementations, trop de taxes, pas assez de concertation. Trop de manœuvre électorale. Le système éducatif continue de plonger, chaque année. L’hôpital français est à l’agonie, quant à la dette française elle atteint des sommets. Pour en revenir à l’arbre qui cache la forêt, le constat est clair, plus il y a d’information qui infirment les décisions du pouvoir en place, plus les acteurs ayant pris une mauvaise direction s’enferment dans une logique d’autojustification et préfère organiser une chasse aux sorcières, au prix de la Liberté.

« Macron n’est plus en guerre contre un virus, mais contre des Français coupables de résister à l’hystérie sanitaire. (…) Oui, le Covid rend fou. Le pouvoir hygiéniste ne peut consolider son autoritarisme qu’en poursuivant sa fuite en avant dans l’angoisse sanitaire, en dépit des faits. »

Ivan Rioufol 6 janvier 2022 Le Figaro.

 Enm..dons-nous les uns les autres, mais à ce jeu le vainqueur n’est plus celui auquel on s’attend. Un espoir malgré tout, puisque de nombreux intellectuels  dénoncent l’introduction d’un passe sanitaire dans nos vies, mesure disproportionnée qui nous éduque peu à peu à un univers de surveillance technologique généralisée tel que celui de la Chine. A suivre G.O

Qui ne dit rien consent ?

Tandis que le Covid-19 sature notre attention, la technocratie accélère la virtualisation et la déshumanisation de nos vies en toute discrétion. Depuis le début janvier 2022, l’administration française ouvre automatiquement un « Espace numérique de santé » (ENS) à chaque usager du système de soin. Selon l’appel à candidatures aux start up, éditeurs de logiciels et fabricants de gadgets connectés pour figurer dans le store.

« En synthèse, il s’agit à travers l’ENS de permettre aux usagers d’avoir et de donner accès aux données relatives à leur santé. L’avantage entre "bizenessemen", c’est de se dire les choses clairement. Mais apparemment, les Français n'aimeraient mieux pas.

Pour refuser, deux moyens, uniquement, sont prévus pour signifier votre refus :
– le 3422 Le serveur vocal demande confirmation de votre département (appuyez sur 1 si le département indiqué est le bon) puis le serveur vocal vous dit « Pour clôturer votre espace santé appuyez sur 1 »
Après un temps d’attente, une opératrice prendra votre appel et vous demandera les numéros inscrits sur votre carte vitale. En fin de processus un mail de confirmation vous sera envoyé.
– votre espace personnel.

http://echelledejacob.blogspot.com/2022/01/secret-medical-comment-sopposer-la.html

LIRE

leçon de méthodologie. la grande peur des gouvernements un machiavélisme concerté « Nous sommes dans une épidémie relativement banale ». La flambée des cas de Covid inquiète en plus haut lieu. Alors que les autorités sanitaires prédisent une situation cataclysmique à l’hôpital dans les jours qui viennent, le gouvernement mise sur la troisième injection et tente à tout prix d’imposer le pass vaccinal. Mais cette stratégie est-elle encore pertinente, alors que l’efficacité des vaccins semble plus faible sur le variant Omicron ? Pour le Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste à l’Inserm, la communication du gouvernement entretient un climat de peur dans le pays.

https://www.youtube.com/watch?v=nryojc-0PRQ

Le Maire de Bovel porte plainte pour injure, atteinte à l’honneur, diffamation, discrimination et stigmatisation.

"Ce n'est pas une plainte symbolique, mais une plainte réelle, même si je sais pertinemment que le Président de la République est protégé par une immunité. C'est une action indépendante de toute sensibilité politique.
Je le fais par attachement au respect des différences et de la liberté de choix, pendant qu'il en est temps. La violence politique se traduit toujours par la recherche de boucs émissaires"

J. Mercier

Les collectifs et associations soussignés, engagés contre le déploiement

des compteurs communicants, contestent le récent rapport de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui présente le programme Linky comme "une réussite industrielle".

►Nuisible sur le plan environnemental, bénéficiant financièrement à ENEDIS et non aux

usagers, dangereux (incendies, ondes), ne permettant aucune économie d'énergie, déjà dépassé sur le plan technologique,… le programme Linky rejoint la liste des grands projets inutiles,voire nuisibles.

►Tout citoyen libre a le droit de refuser le remplacement à son domicile ou dans sa résidence d’un compteur simple par un capteur de données.

►Le site web https://retrait-du-linky.org mis en service cette semaine a pour but de permettre

aux citoyens de réclamer la désinstallation du Linky et le retour d'un compteur non

communicant. LIRE

L'appel du Collectif des maires résistants

Nous, le Collectif Des Maires Résistants, forts du soutien de nos concitoyens, nous adressons aux Français et aux Françaises, car l’heure est grave.

En effet, le projet de loi déposé par Jean Castex le 27 décembre 2021 est l’acte de trop d’une série de décisions iniques au cours des 18 derniers mois, entraînant la confiscation des libertés fondamentales des Français, sur la base d’une information déloyale.

Par ailleurs ce projet de loi est sciemment déposé dans l’urgence au moment des fêtes.

Il comporte des obligations et privations de liberté inacceptables dans une démocratie.

En effet, ce projet viole les principes les plus fondamentaux de droit, tels que l’égalité des citoyens et le respect de la dignité humaine pourtant protégés par notre droit et de très nombreuses conventions internationales.lire

Rappel éthique : le mot d’ordre « la personne humaine au centre du dispositif » ne doit plus être le « slogan vendeur » d’une technocratie et d’une administration centrale déconnectées, mais une réalité incarnée : l’administratif, le numérique, la robotique, etc. sont des outils au service de l’humain et non d’assujettissement de celui-ci.

Contact pour tout renseignement complémentaire et/ou pour nous rejoindre

Fabrice MARCHAND, Maire d’Ardeuil-et-Montfauxelles (08400)

Thierry RENAUX, Maire de Condé les Autry (08250)

Après avoir prétendu il y a un an que “La vaccination contre le coronavirus ne sera pas obligatoire.” (source ici), le Président de la République, le Premier Ministre et le Ministre de la santé démontrent leur capacité à gouverner par fausses promesses successives pour instaurer un régime répressif durable basé sur des motifs sanitaires. 

En simple, comme l'a résumé le Ministre de la santé, ce projet de loi est pire qu'une obligation vaccinale sous peine d'amende :

“Le pass vaccinal est une façon d'arriver à l'obligation vaccinale, mais moi, je pense que c'est plus efficace que de mettre une amende.” (source ici). 

Dès lors, en attendant la suite, faut-il vous rappeler, dès à présent, que les coordonnées de vos députés se trouvent ici, sur le site de l'Assemblée Nationale ? Nos actions collectives interviennent dans le cadre d'un procédé légaliste mais innovant pour lutter contre les risques liberticides causés dans le cadre du projet de “loi sanitaire”.

Si vous faites partie des inscrits à l'action "Agir pour nos Libertés", vous recevez par ailleurs nos emails relatifs aux actions collectives et à la veille juridique.

La consommation des blockchain.

Un réseau numérique qui répartit partout sur la planète les données et par exemple des cartes virtuelles vendues à prix d'or, sur des serveurs sécurisés. Un marché du "vent" où l'on spécule. Chaque heureux possesseur de NFT (actif numérique) peut admirer ses "actifs virtuels" sur son écran d'ordinateur. Tous ces systèmes fonctionnent 24h sur 24 et consomment d'énormes quantités d'énergie. Les partisans du tout numérique ont tenté de faire croire que ces systèmes étaient éco responsables mais la ficelle est devenue trop grosse. Aujourd'hui plus personne n'est dupe.

"la numérisation du monde - désastre écologique" Editions l'échappée.

Quelque chose est en train de changer, il y a une montée de la violence entre ultra et anti, à des niveaux encore jamais atteints, cette cinquième vague est la vague de l'exaspération, la vague des débordements, les françaises et les français acceptaient jusqu'à présent la situation. Ils ont maintenant l'impression d'être les jouets d'un scénario absurde,  l'école est désorganisée, les parents sont à bout, les familles sont perdues par les messages ahurissants de bêtise que l'on entend sur les fêtes de fin d'année et le monde économique est sur les nerfs. Les politiques entrent dans la danse, persuadés que ce covid sera au centre de ce scrutin présidentiel, tout est en train de se politiser, parler d'immunité naturelle est un marqueur de rébellion, voire d'anti-système, discuter de l’opportunité de la vaccination des enfants est devenu populiste, évoquer un évènement indésirable est devenu criminel. A l'inverse prôner l'enfermement des non vaccinés est vu comme un signe d'autorité naturelle du politique et de légitimité sur les sujets régaliens, le pass sanitaire est devenu l'étendard des progressistes le vaccin est l'atout numéro 1 de Macron. Pour 2022, la science et la rationalité ont disparu, place aux passions. Dans les autres pays c'est la même situation. En France Jean CASTEX nous annonce qu'il faut vacciner en urgence les enfants parce qu'il a été contaminé par sa fille de onze ans. Martin HIRSCH, directeur d'hôpital, nous prévoit une sixième vague, alors que tous les épidémiologistes du monde disent que l'on n'a pas les données pour pouvoir faire de telles modélisations. On a un président du conseil scientifique qui fait une première mondiale en annonçant une quatrième dose de vaccin alors qu'aucun chef d'état ni réel expert ne s'est prononcé sur le sujet.  On a des conférences de Presse organisées au lendemain des grands rendez-vous politiques sans qu'il n'y ait aucune annonce qui soit faite. Le monde est perdu dans une spirale surréaliste sans qu'aucune voix ne soit en mesure de calmer le jeu. Je ne vous cache pas que je suis un peu inquiet. Docteur Martin BLACHIER

une pétition réclamant le "retour à la normale" à l'école, dès la prochaine rentrée scolaire, lundi 3 janvier, au retour des vacances de Noël est lancée.

Le scientifique indépendant finlandais Dariusz Leszczynski lance un appel à participer à un projet de recherche sur l'EHS.
Toutes les explications originales peuvent être trouvées ici :
https://betweenrockandhardplace.wordpress.com/2021/08/13/the-ehs-project-is-the-reason-why-i-called-you-ehs-persons-and-ehs-diagnosing-physicians/

LIRE

Je vous adresse une lettre ouverte

 A quoi servent les députés ? À représenter le peuple et voter la loi.
D’où vient alors que l’Assemblée nationale est en crise ?
Élus « godillots » devenus « Playmobil » soumis à l’exécutif, gouvernement qui réduit leur temps de parole et considère le Parlement comme une chambre d’enregistrement, abstention qui atteint un niveau record lors des dernières élections législatives, avec seulement 48,70 % de participation, menaces et violences à l’encontre des députés… Les signaux d’alarme se multiplient. https://www.humanite.fr/assemblee-nationale-que-pensent-les-francais-de-leurs-deputes-728798

LIRE.  Hélène F Victime du nouveau lévothyrox et du pass "sanitaire" mais en bonne santé, je vous remercie.

Le projet DejaVu

n'est pas une simple pétition

Ce sont aussi des actions en justice

Nos actions collectives interviennent dans le cadre d'un procédé légaliste mais innovant pour lutter contre les risques liberticides causés dans le cadre du projet de “loi sanitaire”.

Un site web pour demander le

RETRAIT du COMPTEUR LINKY !


Avec ma "collègue" Patricia du Collectif 79, nous avons imaginé un site web pour tous les gens qui ont un Linky et qui voudraient qu'on leur remette un compteur ordinaire (c'est à dire non communicant).
Il peut aussi bien s'agir de gens victimes de poses forcées que de gens qui se sont laissé mettre le Linky en pensant que ce serait bien... et qui regrettent amèrement leur compteur ordinaire.
Avec Pierre, un ami webmestre, nous y sommes parvenus, et voici l'adresse :

http://retrait-du-linky.org

Vous pouvez d'ores et déjà diffuser largement cette adresse. S'il y a des dizaines, voire des centaines de milliers (?) de demandeurs, il est possible, dans le contexte de la campagne présidentielle, d'arriver à quelque chose...

Quant à nous qui avons toujours nos compteurs ordinaire, bravo, continuons, résistons ! Stéphane Lhomme

EFFETS SUR LA VIE SOCIALE

À L’ISSUE DU DÉPLOIEMENT GLOBAL

DES TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION HERTZIENNE

Le problème est que c’est un choix de société qui se joue par le truchement de cette fuite en avant technologique et qui ne fait jamais l’objet d’un débat démocratique. C’est la politique du fait accompli. Le fabricant Ericson estime que la vidéo représente 60 % du trafic mobile en 2018 et qu’elle pourrait atteindre 74 % en 2024. 27 % des vidéos regardées en ligne sont du porno (sur terminal fixe et mobile). N’entendez-vous donc pas les cris d’alarme des professionnels de santé sur l’exposition massive des enfants et adolescents aux écrans ? Cette utilisation fait le gras des opérateurs mais ne correspond pas aux ingrédients indispensables pour une société épanouie et désirable. Nous sommes tous assez intelligentes et intelligents pour conduire nos véhicules, gérer notre eau et notre énergie et tout le reste. Nous n’avons pas besoin de béquilles ou de prothèses artificielles. N’avez-vous pas l’impression de favoriser le déferlement totalitaire qui se fait jour ? La trajectoire anti-sociale et déshumanisante que porte cette digitalisation de la société explique en partie le désespoir de la population. Le sens du déploiement de l’industrie de la communication hertzienne est de faciliter l’élimination du travail humain et de la responsabilité personnelle. L’idée directrice est de supprimer des emplois, de remplacer les interactions et décisions humaines par des logiciels et des automatismes : moins de médecins, d’infirmières, de paysans, de guichets « humanisés », de chauffeurs ….etc ...La perte de sens ressenti par les populations est une catastrophe. L’objectif non affiché est également le contrôle des populations, comme cela a cours en Chine. Pour en savoir plus (faites également vos recherches pour vous faire votre propre idée)

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_grande_r%C3%A9initialisation

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/08/20/scoop-quest-ce-que-le-great-reset-recherche-vraiment-avec-le-passe-sanitaire/

A l’inverse d’un « progrès », ce projet est clairement porteur de régression si on prend en compte ses effets sur l’environnement, sur la santé, l’emploi et la société. M.C. MONET

« Du silex au silicium », on connaît ces triomphales trajectoires que les communicants des sciences et technologies, et autres apologistes du progrès industriel, ont coutume de projeter dans leurs livres, expositions, films, conférences, etc. Ces trajectoires se prolongeant vers un infini futur et merveilleux sur l’écran de leurs PowerPoints, grâce à la Transition, qui, pour être « écologique », ne peut être que « numérique ».LIRE

Contrôler pour exclure

Sans smartphone, ce « gadget de destruction massive » aucun gouvernement n'aurait pu aussi facilement déléguer ses pouvoirs de
police aux restaurateurs, ni ces derniers les mettre en œuvre.
Sans l'addiction entretenue à cette prothèse numérique qui géolocalise et contrôle à des fins commerciales et sécuritaires les citoyenn.(e)s depuis des années, le passe-sanitaire aurait-il été aussi facilement
accepté ? lire

REVENIR AU MONDE D'AVANT

 

Le plan vendu par les gouvernants s'écroule. La question principale étant de comprendre comment les médias et une partie de la population ont cru à la possibilité tangible d’un retour à la normale, les soignants disent "l'anormal". L’absence de vaccination de masse en Europe en général et en France en propre, une explication pour les uns, le vaccin n'est pas si rédempteur que ça, explication pour les autres, les perspectives évoquées ne sont pas gaies. Le temps de la politique politicienne est en approche, la problématique pandémique passe au second plan. C'est oublier que les listes d’attentes médicales se sont allongées et que des centaines de milliers d’interventions sont en attente. De nombreux blocs opératoires et de lits de réanimation ont fermé faute de personnel. Les soignants auraient-ils posé le bon diagnostic ?  Si la robotique est un plus pour un certain nombre d’interventions délicates même à distance et désengorger le système,  rien ne peut remplacer l'approche holistique du patient. A cela s'ajoute le développement d'une administration puissante,   mille deux cents Agences Sanitaires devenus des empilements bureaucratiques qui emploient plus de 450 000 personnes et coûtent chaque année plus de 80 milliards d’euros. On meurt en France de maladies aiguës ou de soins inadaptés et pour la première fois depuis la guerre l’espérance de vie a reculé d’un trimestre. La médecine en devenant consumériste a perdu son talent. Le médecin n'est plus qu'un agent de santé publique. Prenez rendez-vous sur Docteaulib c'est plus pratique.  la ségrégation sanitaire généralisée se met en place dans une insouciance effrayante (La Démocratie Française n'est pas fatiguée de mouvement, elle est fatiguée d'immobilité) disait J.JAURES, et les mesures de privation de liberté plus classiques risquent de revenir. Fromage ou dessert ou fromage et dessert. Passe ou reconfinement ou… La population est tétanisée par une nouvelle menace pandémique alors que l’activité hospitalière concernant le sars 19, en France en 2020 n’a concerné que 2 % des cas. La peur de la mort violente inhibe l'intelligence de l'individu. L'égalité des citoyens devant le droit, s'évapore. L'effet "cocotte-minute" subit par quelques-uns va éclabousser l'ensemble des sociétés. Bienvenue dans le monde d'a… ? G.O

la MRAE causse-comtal.jpg
communique_collect_vallon.jpg

Le coffret numérique contenant toutes vos données de santé est présenté comme une révolution, pour qui ?

"la e-santé  apparaît comme un formidable levier de qualité, de sécurité et d'efficience des soins". Une avancée considérable pour les individus. Rendez-vous médicaux, ordonnances, prises de sang, ce système digital serait déployé le premier janvier 2022. De nombreux médecins pensent que ces dispositifs menacent le secret médical. Quelle serait votre vie si lors d'une visite médicale, il vous est proposé une montre connectée, pouvant mettre en  évidence les probabilités de maladies. (Madame, Monsieur, grâce aux données récoltées par notre système électronique nous vous  informons que vous avez 99% de chance, d'être atteint de la maladie d’Alzheimer après 65 ans).  Cette "santé connectée" pose également des difficultés juridiques quant à la protection de ces données, chacun a droit à la confidentialité.

En août 2021. La plateforme Francetest qui héberge l'ensemble de données traitées via Amazon Web Services (AWS), le service de "nuage" computing d'Amazon patients et qui transfère les données des pharmacies vers le portail national SI-DEP répertoriant les résultats positifs et négatifs des tests, se fait pirater

  700 000 résultats de tests antigéniques et les données personnelles liées.  Le risque existe que des compagnies d'assurance se servent, à terme, de ces données personnelles de santé pour moduler leurs cotisations en fonction des risques, comme elles le font déjà pour les assurances auto (bonus-malus) ou comme le font certaines banques pour les prêts immobiliers. Le spectre du Big Data dont les risques comme les bienfaits ne peuvent plus être ignorés sera toujours présent. Jusqu'à quel point sommes-nous prêts à être observés ?

Plus généralement se pose la question des libertés individuelles structurées. Nous entrons dans un système il-libéral  où toute notion de bien et de mal est soumise à l’appréciation arbitraire et discrétionnaire du gouvernant. En conséquence le passe sanitaire, toujours lui, ne peut être considéré comme un instrument de liberté. La propagande a proposé nombre de carottes mais l'efficacité n'étant pas au rendez-vous, le bâton de la contrainte, devient l'étape suivante. Où est passé l'esprit libéral ?

Les groupes politiques revendiquant cette notion ont pour la plupart préféré ovationner le coup de force autoritaire du pouvoir exécutif. Le passe risque à terme de remplacer  n’importe quel document officiel et risque aussi de devenir non plus la carte d'identité mais le "profil numérique officiel" à déclarer. Il suffira pour n'importe quel acteur public ou privé, d'échantillonner le QR-code afin de connaître les droits de la personne que l’on a en face de soi. Plus de droit universel mais un droit personnalisé, en fonction des qualités et défauts de chacun, ainsi que des comportements symptomatiques et spécificités de chacun. Si nous remettons le contrôle de nos vies, à ce système digital, jusqu’aux moindres détails, nous acceptons un pacte faustien avec le Prince. Des questions essentielles à se poser pour notre équilibre physique, mais également mental. G.O

Comment avons-nous pu arriver à cette situation sidérante, alors que le mot Liberté est écrit en toutes lettres partout où s’affiche la devise de l’État français ?... D’un côté il y a les fausses apparences, ce qu’on essaye de faire croire aux gens, de l’autre la réalité, ce qu’il y a derrière les fausses apparences. Toute l’astuce est de faire en sorte que la réalité n’apparaisse  jamais au grand jour, reste en permanence cachée au regard des citoyens : cachée derrière la façade, les fausses apparences. Pour cela, le Prince dispose d'experts en communication. Cet adage : "lorsqu'une grenouille est plongée dans un récipient d'eau froide et que l'on fait progressivement chauffer l'eau, cette grenouille n'a pas le réflexe de sauter hors du récipient" dénonce plus que jamais le développement de la torpeur au sein des masses. Le   6 octobre 2021, la commission des affaires sociales du Sénat examinait une proposition de loi instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2. le rapporteur de la loi, l’ex-vert et sénateur PS de Paris, le docteur Bernard Jomier, a décidé d’amender son propre texte avant le passage devant la commission. Mais l’amendement, bien plus dense que le texte de loi lui-même qui se résume à rajouter « Contre le SARS-CoV-2 » à la liste des 11 vaccins déjà listés comme obligatoires, a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et déchaîné une vague de modération de la part des médias sentant ici le sujet diabolique et clivant. Cet amendement assortit la vaccination obligatoire d’une sanction contraventionnelle en cas de non-respect de cette obligation à compter du 1er janvier 2022, afin de donner à l’ensemble des personnes concernées le temps de s’y conformer. Il est ainsi prévu que le non-respect de l’obligation vaccinale sera puni de l’amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 4e classe, à savoir 135 euros. En cas de récidive au-delà de trois verbalisations en 30 jours, cette amende sera portée à 1500 euros.  Une fois traduit en 140 caractères, la sortie du docteur Jomier s’est vite transformée en « vaccination obligatoire – 1500 euros d’amende dès l’année prochaine ». Heureusement,  cette proposition de loi, surtout dans sa version amendée, n’a pour ainsi dire aucune chance de voir le jour. Pourquoi ? Mais parce que la vaccination obligatoire tordrait le cou au passeport sanitaire, cheval de bataille pour les prochaines présidentielles. Les esprits éveillés ont bien compris que le passe sanitaire ne garantit en aucun cas l’impossibilité d’une contamination. Même si la vaccination pour certains protège des formes graves de covid, elle n’empêche pas la transmission.

l’État amène ce système sur-administré vers l’abîme. Les médecins sont otages des administrations et des organismes de tutelle, leur carrière dépend maintenant de leur assujettissement.

La vérité est donc ailleurs. Le pays bascule progressivement vers une société de surveillance et les citoyens deviennent aussi bien des suspects potentiels que des vacataires de police. Cette situation ne choque pratiquement  personne, les uns sont  empêtrés dans l'anxiété quotidienne, les autres ont fait leur, l'expression "après moi le déluge". L'eau de la casserole continue de bouillir.  Les instances chinoises ont certainement lu Machiavel. Ils sont allés bien au-delà de ce à quoi on s'attendait dans nos contrées démocratiques. Allons-nous suivre le même chemin ? G.O

Le summum est maintenant l’imposition du pass sanitaire, sésame exclusif d’une vie sociale normale. La mesure marginalise clairement une frange de population devenue des citoyens de seconde zone. Désormais la liberté de circulation sera régie par un laissez-passer sanitaire numérisé, mesure qui laisse entrevoir un monde de demain, dans lequel, outre la santé, d’autres paramètres de notre vie seront à leur tour fichés pour le bien-être de tous ?

C’est là une authentique bascule dans un ailleurs qui est déjà à nos portes. Sera-ce la démocratie de demain avec ses nouvelles normes ? De cette humanité numérisée, produit de la révolution technicienne, l’histoire de la Covid 19 aura en fait ouvert la voie.

P. Touboul Professeur de Cardiologie

 

Le big data contribue à l’affaiblissement des services publics et se nourrit de l’austérité…/… L’affaire est entendue : la prolifération de la surveillance biométrique se nourrira désormais de considérations sanitaires…/…La crise sanitaire s’estompant, une telle infrastructure serait reconvertie à des fins moins avouables de surveillance politique. Crise après crise, à l’ombre de la raison d’État et des partenariats public-privé, la société sécuritaire prospère et installe de nouvelles entraves aux tentatives de transformation sociale. Félix Tréguer Chercheur, membre de La Quadrature du Net, auteur de L’Utopie déchue. Une contre-histoire d’Internet. « Il fut un temps, qui n’était pas le Moyen Âge, où l’on pouvait prendre le train en demeurant anonyme, traverser une ville sans être filmé, se sentir d’autant plus libre qu’on ne laissait derrière soi nulle trace de son passage. Et pourtant, il y avait déjà des enlèvements d’enfants, des attentats terroristes, des épidémies — et même des guerres.» Serge Halimi, lire le Monde Diplomatique, août 2021

La démocratie à Marcillac est dangereusement mise à mal.

 15 organisations s'opposent

à des installations inutiles

La baisse de l'intelligence

est générale en Occident.

Cette baisse, a commencé lors de la révolution industrielle. Depuis le début du XXe siècle, la fréquence des gènes associés au niveau d'éducation diminue à chaque génération. Les fautifs, le déclin des systèmes d’éducation et la destruction des eco-systèmes, relations difficiles à comprendre à première vue pour certains. Depuis une vingtaine d’années, le QI, (une évaluation proposée de l'intelligence) s’est mis à décliner dans les pays occidentaux. Le documentaire Demain, tous crétins ? a pointé les perturbateurs endocriniens provenant des produits chimiques, les cosmétiques et les quantités de médicaments comme les principaux responsables. En résumé, baisse de la qualité du système scolaire,  éducation moins rigoureuse à la maison, moins bonne alimentation, moins d’exercice, exposition aux polluants et perte des facultés cognitives due spécialement à l'utilisation sans réserves du téléphone portable.

C'est le mélange détonant pour les neurones.

L’école est le premier facteur pour expliquer la baisse de l'intelligence collective.

A qui la faute ? A suivre…G.O

L'inconséquence de conduite Les représentants de quinze départements ont adressé vendredi 29 octobre une lettre à Jean Castex, dans laquelle ils s'opposent à la demande gouvernementale de verser le RSA aux travailleurs ayant perdu leur emploie pour cause de non-vaccination contre le Covid-19 , estimant que cette charge incombe à l'Etat.

https://actu.orange.fr/france/rsa-pour-les-non-vaccines-15-departements-refusent-de-payer-la-decision-de-l-etat-magic-CNT000001FZNqD.html

Cinq agents du groupe hospitalier de Bretagne Sud ont contesté ce mercredi 27 octobre 2021 leurs suspensions de fonctions devant le tribunal administratif de Rennes. Elles étaient ce jeudi 28 octobre 2021 toujours dans l'attente de l'ordonnance de la juge.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/node/2006455

Une majorité égarée

A l'heure où le retour à « la normale » est pressenti pour 2023 selon le président du Conseil scientifique, il devient urgent de s'interroger sur les logiques sous-jacentes qui ont amenées à l'imposition du passe-sanitaire et à son corollaire, la vaccination quasi-obligatoire. Le numérique tient un rôle central dans cette dérive. Serge Halimi, rédacteur en chef du Monde Diplomatique va jusqu'à dénoncer une « dictature numérique » : (bienvenue en Chine occidentale (…) nous entérinons plutôt benoîtement l’invasion galopante du numérique et du traçage de nos vies intimes, professionnelles, de nos échanges, de nos choix politiques (…) M. Macron encourage en précipitant le remplacement des interactions humaines par un maquis de sites administratifs, de robots, de boîtes vocales, de QR codes, d’applications à télécharger. Dorénavant, réserver un billet, acheter en ligne, exige à la fois une carte bancaire et la communication de son numéro de téléphone portable, voire de son état civil. Il fut un temps, qui n’était pas le Moyen Âge, où l’on pouvait prendre le train en demeurant anonyme, traverser une ville sans être filmé, se sentir d’autant plus libre qu’on ne laissait derrière soi nulle trace de son passage. Et pourtant, il y avait déjà des enlèvements d’enfants, des attentats terroristes, des épidémies — et même des guerres.») Ajoutons qu'une étude de la Fondation Jean-Jaurès donne à voir une autre logique qui est en affinité élective avec cet autoritarisme technologique. Cette étude nous apprend que l'électorat macroniste rêve d'un « homme fort » et ce dans une proportion bien supérieure (46%) à celle des français. Cet électorat talonne l'extrême droite (54%) en cette vélléité.

Plus largement, la société industrielle est étroitement liée à l'outil de gestion qu'est l'informatique. Ce dernier est tout sauf neutre et comme toute technique, elle « redéfinit toujours les rapports sociaux » selon François Jarrige. "la nouvelle génération qui arrive aux commandes et prescrit les usages est beaucoup plus technophile que par le passé. Pour résumer, je dirais donc qu’il y a une minorité d’enthousiastes, une autre minorité de résistants, mais que l’immense majorité des gens suit le mouvement. Le grand changement, c’est qu’aujourd’hui, la technologie est beaucoup plus prescriptive qu’auparavant : chaque fois qu’on fait face à un problème politique, social ou économique, la solution mise en avant est technologique. Les gens souffrent de solitude ? On répond en développant les communautés virtuelles…" Dès sa conception, l'informatique porte en elle cette tendance lourde qui permet d’accroître les capacités de contrôle sur la société de masse "Les critiques du passe sanitaire dénoncent unanimement un « danger autoritaire ». Assez justement, la CNIL elle-même présente ce danger comme « le risque d’accoutumance et de banalisation de tels dispositifs attentatoires à la vie privée et de glissement, à l’avenir et potentiellement pour d’autres considérations, vers une société où de tels contrôles deviendraient la norme et non l’exception ", afin d'en perpétuer la logique : une logique socialement et écologiquement destructrice. Remettre en cause l'informatisation du monde et la complaisance technophile de tous les partis politiques est un préalable indispensable. Sans smartphone, ce « gadget de destruction massive » tel que décrit par l'association PMO "( Le téléphone portable génère bien d'autres choses que des emplois et de l'or. Non seulement il accélère la destruction de la planète, mais il contribue à la technification totale du monde. Des effets dont jamais les chercheurs du CEA, sous-traitant de Nokia, ne parlent dans leurs conférences mensuelles à la Fnac, ce débitant
de téléphones prétendument "agitateur d'idées" ), aucun gouvernement n'aurait pu aussi facilement déléguer ses pouvoirs de police aux restaurateurs, ni ces derniers les mettre en œuvre. Sans l'addiction entretenue à cette prothèse numérique qui géolocalise et contrôle à des fins commerciales et sécuritaires les
citoyenn.es depuis des années, le passe-sanitaire aurait-il été aussi facilement accepté ?

Nous baignons dans  la société de l'information, si la "communication" semble présente à tous les étages de la société, il suffit de gratter un peu, pour se rendre compte qu'il s'agit le plus souvent d'un simple enduit d'information. Les hauts débits n'assure pas une meilleure communication humaine mais le développement d'une société mercantile. G.O

Quid des changements structurels : moyens pour l’hôpital public, lutte contre la pollution, prévention des maladies environnementales ? Contre le Covid, le gouvernement a préféré tout miser sur la vaccination et le traçage numérique, rage notre chroniqueuse. Pour le bonheur des tenants des industriels de l’e-santé, de l’intelligence artificielle et de la big data.

C’est le 25 février 2021, en conférence de presse, qu’Emmanuel Macron a évoqué pour la première fois l’idée d’un passe sanitaire, et il a eu cette formule étrange : « Les gens s’enregistrent, avec un code, de la manière la plus simple et la plus numérique qui soit. » Dans la « start-up nation », c’est l’évidence. Qu’on parle d’écologie, d’éducation ou d’une pandémie, le numérique est toujours la réponse. Mais il faut se demander quelle est la question.

La question est-elle celle-ci : comment limiter la mortalité et les effets les plus graves de la pandémie de Covid-19 ? Ou serait-ce plutôt : comment la France peut-elle utiliser la pandémie pour conforter son leadership technologique et économique sur la scène internationale ?

En d’autres termes, la politique « sanitaire » du gouvernement (français, mais aussi israélien, chinois, etc.) est-elle une politique de santé publique ou une politique industrielle sur le front stratégique des big data et de l’intelligence artificielle ?

Celia Izoard, journaliste et membre de la revue Z, a fait des études de philosophie et traduit des ouvrages critiques de la technologie moderne, dont 1984, de George Orwell (janvier 2021). Elle est aussi chroniqueuse pour Reporterre

Dans le rapport de la cours des comptes de juillet 2021 il  est mentionné :

le « taux d’occupation des réanimations » présenté par des autorités publiques ou par des sites internet publics à partir des données de Santé publique France sur data.gouv.fr est opaque à trois égards :
- il ne s’agit pas de réanimations mais de l’ensemble des soins critiques
- il s’agit des lits occupés par des patients

« covid », à l’exclusion des autres patients
- surtout, la référence est celle des capacités en soins critiques (ou en réanimation ?)
d’avant crise. Le nombre de lits de réanimation effectivement autorisés et armés n’est jamais publié. (SIC)

1990 La loi française interdit  toute distinction entre les personnes sur le fondement de leur état de santé.

Loi du 5 août 2021 interdiction d’accès à des biens, lieux et services aux personnes ne remplissant pas des critères sanitaires précis.

perte d'esprit critique et

asservissement en occident

au XXI siècle

Cette  habitude dangereuse qui conduit à progressivement  accepter toujours plus de dispositifs de surveillance dans nos vies,

êtes-vous prêts à réduire vos connections grâce à ce qui devient à votre insu votre maître à penser, le téléphone  portable ?

Collecter les données personnelles au nom de la crise sanitaire n’est plus un tabou pour l’État, et celui-ci préconise de mutualiser les fichiers de données par souci d’efficacité de l’action publique. Aucune garantie concernant  ces fichiers à usage sanitaire. Ils peuvent très bien être réaffectés à d’autres usages sécuritaires.F. Maury et P. Chmielnicki ont lancé l’alerte et déposé une plainte auprès de la CNIL, tout en prévenant le Défenseur des droits. Aucune réponse face à ces dérives inquiétantes.

N'oubliez pas votre numéro

Contenu du QR code européen

Préparez les pique-niques

 

  1. notre identité civile est présentée en toutes lettres ;

  2. à l’avènement aucune donnée nominative n’était collectée.  Le QR code correspondait à un identifiant crypté mais avec ce nouveau QR code nominatif, nous entrons un peu plus sous une surveillance à la chinoise ;

  3. troisième phase récupérer les résultats des scans sur un serveur central (juste encore un pas) ;

  4. toutes vos données de santé relatives au covid ;

  5. vaccination, tests ou guérison du covid ;

  6. nombres de doses reçues ;

  7. date des vaccins, des tests ou de la guérison ;

  8. fabricants des vaccins ;

  9. centres de vaccination ;

  10. Ces données peuvent aisément être interprétées à votre insu ;

  11. Les données sont consignées en clair dans le QR code sans aucun chiffrement. Ces données seront lues, par les agents SNCF, par les employeurs, par les restaurateurs, (bon appétit) ;

Pour ce manque total d’anonymat, La Quadrature Du Net avait demandé un référé au Conseil d’État qui a été rejeté…

code barreqrcode2z2.jpg

« Gouverner, c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser » disait Machiavel. Si la stratégie vaccinale échoue, reverrons-nous apparaître les techniques archaïques de la coercition, du confinement, des attestations et des libertés restreintes comme au Turkménistan ?

« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres » disait La Boétie,  les Français le désirent-ils encore ? Juillet 2021 le seul choix ?    « Vaccination obligatoire ou re-confinement, exigé par les pouvoirs publics tout en dissimulant l’alternative « ni l’une ni l’autre » pourtant  choisie par nombre de pays confrontés à une augmentation  d’infections. Sans compter que le vaccin fait courir un risque certes faible,  de myocardite et péricardite, mais  à ne pas négliger.  LIRE