courrier des lecteurs

parapLeg12a.jpg

Selon l'article 1 de la Charte de l'Environnement qui a valeur constitutionnelle « tout homme a droit à un environnement sain et respectueux de sa santé ». En s'appuyant sur cet article, notre projet de création de zone blanche habitable à toute sa raison d'être.
Être irradié devrait être un choix et ne pas être irradié devrait être un droit. Personnellement, je suis pour la 5, la 6 ou même la 10G pour ceux qui les veulent, même si je pense que c'est toxique pour l'ensemble du vivant. Je suis pour que nous respections les désirs numériques de ceux, et ils sont nombreux, qui ne se voient avancer que sur la vague du progrès. Ils estiment y avoir droit, respectons-les !
En contrepartie de cela, bien sûr, nous sommes en droit de leur demander la réciprocité. C'est-à-dire qu'ils acceptent que ceux qui ne supportent pas dans leur chair les pollutions électromagnétiques (les EHS) et ceux qui veulent tout simplement s'en protéger puissent vivre dans des lieux non-pollués appelés communément « zones blanches ». Ce respect mutuel implique donc un partage du territoire. À bientôt sur Durbon, pour un jour ou pour une vie.
Philippe Tribaudeau (personne EHS).

 

Morsang sur Orge

ci-joint une copie de la lettre que je viens d'envoyer à "mes amis de
Énédis"

Après force messages envoyés à Marjolaine Rauze, avoir il y a un an,
l'avoir rencontrée, celle-ci ne s'étant jamais laissée berner par les
commerciaux de Énédis qui l'auraient rencontrée à plusieurs reprises
afin d'obtenir d'elle qu'elle impose l'installation de ce truc appelé
Linky' dans sa commune.

Bref, un mois avant les élections, dans la revue locale, elle informait
de la décision unanime du conseil municipal de laisser les administrés
libres de leur choix...

Bref, les élections sont passées, et les gens d'énédis repassent à
l'attaque toujours hors de la procédure "légale".

Donc, pour moi, un coup de fil laconique mardi, indiquant sans plus de
manières que "ils passeront vendredi changer le compteur" !

Gonflés quand même ces "pourris".

Bref voici ma prose envoyée à ces parasites.

Bonne réception, à diffuser largement, pour détendre l'atmosphère. TEXTE

Jean de Saint-Genois

WIFI et CPL

 

Les ondes, tout le monde en parle mais peu de gens connaissent.

Ce que je sais, c'est le wifi, le CPL etc...ils ne franchissent pratiquement pas l'environnement de votre maison et ne polluent pas les autres habitations !! c'est un point primordial !!

Par contre le système LINKY du fait de sa transmission par le réseau filaire du secteur va entrer dans toutes les maisons, non seulement la vôtre mais celle de tout le monde.

Imaginez vous un quartier avec 200 maisons, chaque maison recevra non seulement son signal mais ceux des 200 maisons chez vous, avec un signal toutes les 10 minutes cela veut dire que l’émission sera continue chez vous !!

En plus le barrage est le transformateur, comment fera ENEDIS en campagne où des maisons isolées sont seules sur un transfo.

Avec cela il faut pas oublier que les informations seront reprises par un signal GSM (portable) pour être transmises à ENEDIS, donc une pollution de HF sans commune mesure actuellement, tout le monde baignerait dedans !!

Cela ENEDIS ne le communique pas, je connais bien le problème, je suis licencié comme radioamateur.

Donc avec ENEDIS c'est un bain de HF qui nous attend et à PARIS avec le nombre de compteurs ce sera le bouquet !!
C'est la raison pour laquelle en Suisse et en Allemagne (qui sont pas plus bêtes que nous),il n'y aura pas de compteurs soit disant intelligents, surtout pour le portefeuille d'ENEDIS ex ERDF.

 

Pierre BELLERT

Bonjour,

Quand je lis tous ces commentaires faits pour encourager les maires de nos municipalités à refuser de voir ENEDIS nous imposer ce fameux "Compteur Mouchard LINKY", je confirme, mieux encore, dans quel pays de défiance à la démocratie nous vivons.
C'est honteux de voir comment se comportent nos gouvernants en France et tous ces fonctionnaires, en commençant par les Préfets, qui se sentent obligés d'obéir au doigt et à la lettre, sans oser broncher, aux dictats de certaines décisions même si elles sont insensées.
Et c'est le cas pour ce LINKY quand on sait que certains pays comme le CANADA en sont revenus, et que l'on connait les dangers de Rayonnements et de Champs Electromagnétiques créés par ce type de compteur.
La supercherie de cette démarche tient aussi du fait des difficultés financières, si ce n'est de la faillite de l'EDF, ou de ERDF ou de ENEDIS,(ça change souvent de nom pour des raisons inavouables).

A moins que nos gouvernants ne nous cachent la vérité, comme trop souvent, et que ce soit nous qui payions l’addition de cette dépense intolérable au moment de régler nos futures factures de consommation. Alors que cette entreprise monopolistique devrait d'abord se préoccuper de ses incommensurables dépenses dûes au nucléaire en panne, aux dettes malhonnêtes de AREVA, et à l'entretien de son réseau de distribution qui n'est pas aussi sain qu'elle veut bien nous le faire croire...
Nouvelle tricherie annoncée: ENEDIS nous fera payer, par ce nouveau compteur, non pas les kilowatts-heure mais les kilovolts ampères, ce qui ne sera plus la même somme, mais augmentée d'un certain Cosinus-Phi.
Donc voilà pourquoi je suis fermement opposé à ce compteur "Mouchard LINKY".

Pourquoi Mouchard? Parce que ENEDIS entrera dans notre vie privée au travers des courants porteurs et pourra ainsi revendre à qui il veut toutes les informations nous concernant. C'est très grave et je me demande à quoi sert cette instance de surveillance française "Informatique et Libertés" pour ne pas dénoncer ces supercheries!!!...
Contrairement à beaucoup, j'ai la chance d'avoir mon compteur installé à l'intérieur de ma maison, et donc mon "fournisseur d'électricité" sera bien obligé de me demander l'autorisation pour entrer chez moi. Ensuite, vu mon grand âge, je sais ce que veux dire résister. Donc je ne suis pas prêt à me laisser intimider, d'autant que j'ai fait installer des panneaux solaires à mes frais sans recevoir aucune aide ni aucun paiement par ERDF des kilowatts en surplus.
De plus, des affichettes fournies par NEXT-UP.org, "Stop LINKY: ERDF touche pas à mon compteur" sont apposées à mon entrée. Et je résisterai jusqu'au bout.
Comme certains le signalent dans divers commentaires, des actions de groupe en justice seront efficaces contre cette invasion de nos foyers en contradiction totale avec le Développement Durable dont les 3 bases sont Economie, Environnement et Social: ici tout est en faux par rapport à ces 3 fondements...

Le déni de démocratie qui règne depuis des décennies dans notre pays, en toute sorte de domaines, devrait faire réfléchir les candidats aux prochaines élections!... Ils devraient prendre enfin conscience que le Français n'est pas aussi naïf et niais, et que ces élections risquent de révéler des surprises de taille!...

Françaises, Français, "Engagez-vous" et "Résistez" comme disait Stéphane HESSEL!!!...


Signé Alain LE DOUCE

ALAIN LE DOUCE

Je salue l'action des politiques responsables et je n'ajouterai qu'une chose :

LOI constitutionnelle n° 2005-205 du 1er mars 2005 relative à la Charte de l'environnement

« Art. 1er. - Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.
« Art. 2. - Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement.
« Art. 3. - Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.
« Art. 4. - Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi.
« Art. 5. - Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d'attributions, à la mise en oeuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.
« Art. 6. - Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. A cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social.
« Art. 7. - Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement.
« Art. 8. - L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.
« Art. 9. - La recherche et l'innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l'environnement.
« Art. 10. - La présente Charte inspire l'action européenne et internationale de la France. »

Jean-Claude salaun

Personne n'a été jusqu'à aujourd'hui, les anti comme les pro,capable de donner une explication avec laquelle nous pouvons nous faire une idée claire et objective de l'enjeu que représente ce genre de situation.Cette façon d'administrer les citoyens,n'est plus acceptable au jour d'aujourd'hui. Etre pris pour des moutons qui suivent le joueur de flûte.C'est à se demander où sont les véritable terroristes; car c'est une forme de terrorisme que de nous prendre nous citoyens lambda comme si nous étions uniquement capable d'obéir sans comprendre; pour dire plus simplement ,des idiots. Ce qui revient à dire que nous sommes seulement bons à subir la loi de ceux qui savent et qui surtout traînent en justice ceux qui cherchent à comprendre afin que nous redevenions des citoyens à part entière, des habitants de la cité qui sont à même de prendre les décisions qui leur semble le plus juste pour leur existence propre et non pas remettre notre responsabilité de citoyen aux mains de la gente politico-commerciale ayant pour seul intérêt de nous voir réagir tels des automates selon leur volonté non libre;et par voie de conséquence de nous emprisonner à notre tour.

Polak

Bonjour et merci pour tous vos commentaires contre les compteurs Linky. Mais il ne suffit pas de se le dire entre nous.Pourquoi ne pas lancer une pétition nationale, signée par tous les citoyens qui refusent ce compteur, à l'attention de nos maires et de nos députés, en exigeant d'avoir le choix, pour les communes comme pour les particuliers, d'accepter ou de refuser ce compteur? Nous sommes en démocratie et c'est nous qui payons notre électricité.Et on peut voir tout ce qu'EDF/ ERDF et AREVA ont fait comme graves erreurs, dont nous devons payer les conséquences.Qui veut lancer la pétition nationale? D'avance merci.

une citoyenne en colère

CETTE DÉMARCHE AUTORITAIRE D' IMPOSER UN COMPTEUR LINKY DANGEREUX, qui de plus est UN MOUCHARD de notre intimité, de NOTRE VIE PRIVÉE SACRÉE, DEVRAIT ÊTRE COMBATTUE PAR LES 36 000 MAIRES DE FRANCE, qui ne sont QUE nos mandants ! ! ! ... QUEL est LEUR intérêt à NOUS forcer ? ? ? NE SONT-ILS PAS ( QUE ) NOS REPRÉSENTANTS ? ÉLUS ? Les maires qui combattent... CONTRE LEURS ADMINISTRÉS NE DOIVENT PLUS JAMAIS ÊTRE RÉÉLUS ! ! ! PLUS ÇA VA, PLUS IL S'AVÈRE QUE LINKY EST DANGEREUX. LES DIRIGEANTS FONT BON MARCHÉ DE LA SANTÉ DE NOS ENFANTS. PAS QUESTION DE SE LAISSER FAIRE ! ! ! ! ! !

Geronimo

J'ai vu les dégâts au Canada sur des amis proches et ne souhaite pas voir Linky chez nous ou autour de nous. Merci pour votre lutte.

Marianne

Sommes nous dans un pays de liberté ? Si oui, je revendique la liberté du choix. Et mon choix c'est de conserver l'ancien compteur, changé d'ailleurs il y a peu.
NON au gaspillage du matériel qui fonctionne encore très bien,( qui va payer la facture de ce changement ?), NON aux pollutions électromagnétiques supplémentaires, NON au contrôle à distance de notre façon de vivre, (j'en ai MARRE de cette surveillance de plus en plus envahissante dans notre quotidien !)La seule solution sera la force d'une grande union populaire pour refuser le Linky

Pellizzoni

Lorsque ces compteurs seront opérationnels ENEDIS disposera d'une masse de données fort intéressantes pour de nombreux autres acteurs économiques et comme cela se passe déjà aujourd'hui à grande échelle les fichiers seront vendus et revendus à "tour de bras" dans le dos des citoyens et avec la bienveillante "neutralité" des gouvernants.
Quant aux problèmes de santé liés à la dégradation continue de notre environnement, on a bien compris que c'était le cadet des soucis de nos politiques ; cessons d'avoir la mémoire courte et souvenons nous de la petite phrase du précédent occupant de l'Elysée : "L'environnement ça commence à bien faire" qui en dit long sur l'intérêt qu'ils portent au sujet.BERNARD

Pourquoi souscrire à LINKY qui n'apporte strictement rien au consommateur, lequel va devoir en plus en supporter le coût (augmentation du prix du kw/h).
En plus, d'après le mensuel Que Choisir du 01.02.2015, LINKY va entraîner l'obligation d'augmenter la puissance du compteur.
Et tout ça sans parler des ondes électromagnétiques émises par le boitier ..
Alors non merci bien LINKY

dominique DUVAL

ancien maire, je soutiens ce refus légitime de mes collègues. Bien évidemment le préfet représentant l'Etat va suivre Enedis, bien évidemment l'intimidation financière, surtout pour les petites communes (les plus nombreuses) est de mise...Bien évidemment résistons !
Demandons donc à d'autres pays, aussi intelligents que le nôtre, ce qu'ils pensent de ce Linky : c'est éloquent !

BLANC Pierre

une personne se prénommant TENANT dit qu'elle a crée un petit dispositif simple avec un autocollant pour neutraliser les ondes electromagnatiques nocives du Linky ..comment peut on en savoir davantage ou se procurer soit la "recette"pour le fabriquer, soit acheter ce dispositif ?..merci si cette personne me lit !
Car autant l'"espionnage" je m'en fiche un peu, par contre les atteintes à ma santé non !!

Oonagh

Une des tares essentielles de notre splendide système dit "libéral" est la hâte avec laquelle on met sur me marché toutes sortes de produits peu ou pas ou mal testés: pesticides, Linky, perturbateurs endocriniens, etc...De + , on ne nous laisse pas le choix, au nom de la "démocratie", je suppose...
Qui va être puni en cas de dysfonctionnement? Les maires contre lesquels on se retournera, et les utilisateurs (tarifs en hausse, maux divers...) Les promoteurs de Linky (et du chômage) ne seront pas inquiétés, eux...

Comaills

un tel procédé n'est-il pas faire passer le principe des tribunaux d'arbitrage au dessus de la loi française ?
(principe auquel s'oppose une majorité du peuple européen (sauf les multinationales européennes, évidemment.
aujourd'hui encore, la justice est rendue "au nom du peuple français ! (du moins en principe)

les rayonnements électromagnétiques sont une pollution et il est inadmissible que des intérêts privés puissent l'imposer à l'intérieur de nos maisons. .

Brunel

Il faut soutenir les maires qui font leur devoir de défendre l'interêt de leur élus
Malheureusement beaucoup trop d'entre eux se laissent corrompre par la progagande d'ENEDIS
C'est le cas pour ne citer que celui la, de certains maires des arrondissements de LYON,
c'est eux qui devraient être condamnés par de lourdes amendes aussi bien les maires corrompus, qu'ENEDIS pour sa propagande mensongère.

Alain Begon

.... C'est donc cela que la nouvelle démocratie ? Je comprends pourquoi la violence s'accentue sur cette terre...
Merci à tous ces Maires qui font preuve de respect envers leurs administrés, qui savent encore reconnaître les manipulations, qui se questionnent sur la santé...

 

Claire

Du collectif EMOV ... 

 

Je viens d'apprendre une triste nouvelle.

Nicolas H âgé de 25 ans a mis fin à ses jours le 22 janvier 2017. Il était électrohypersensible, atteint de la maladie de Lyme, intoxiqué aux métaux lourds suite à une vaccination. A cela, s'est ajouté le compteur Linky qui s'est installé dans son immeuble. Son état de santé s'est dégradé.

Il se serait jeté du 5ème étage. La souffrance, l'absence de reconnaissance et d'argent pour pouvoir se mettre à l'abri mènent à ce genre de drame. 

Plus jamais ça!! Diffusez, informez, empêchons les industriels et les dirigeants corrompus de décider de nos vies et de notre mort.

Continuons et renforçons le combat pour Nicolas, pour tous ceux qui nous ont quittés et surtout pour tous ceux d'entre nous qui vivons la même violence et nous sommes nombreux!!!

Ca vous intéresse, et ça vous concerne, ainsi que votre famille. 

pétitions retrait linky déjà + de 47200 signatures

Prenez 2 minutes pour lire ce commentaire et signer cette pétition.

Ce compteur est une bombe à retardement. Avec un voisin, durant plus de 3 mois, nous  avons étudié attentivement, le dossier, fait des recherches, contacté des maires, des députés, des services divers, la Préfecture de notre Département, les collaborateurs de NICOLAS DUPONT AIGNAN, qui lui même est contre cette installation, des collectifs qui se sont créés sur tous le territoire pour lutter contre cette installation DANGEREUSE et NEFASTE.

Nous avons réussi à rencontrer individuellement deux responsables E.D.F. (ENGIS) . Nous avons été informés des rouages de l'utilisation de ce compteur. Et nous avons eu la conclusion finale :

 "IL S'AGIT D'UNE GROSSE ARNAQUE, AVEC UNE OPERATION FINANCIERE COLOSSALE".   

Des renseignements obtenus, il en ressort que ce compteur est DANGEREUX pour notre sécurité, notre sureté, notre santé, notre vie privée et notre portefeuille. Sans entrer dans le détails, j'ai des documents, eu des contacts téléphoniques, qui relatent des incendies de ce compteur installé, des incendies de maisons, un nombre incroyable d'appareils ménagers grillés (DARTY reçoit des dizaines d'appareils grillés de personne qui ont ce compteur), des problèmes importants de santé sur des personnes, etc..... 

Dans certains pays, comme au CANADA, et en ALLEMAGNE, ce compteur installé, est retiré des résidences habitées. En FRANCE on continue à les installer. Parfois, devant le refus des occupants, les installateurs forcent leur entrée.

Nous avons  contacté le maire de notre commune, le Président de la communauté de communes de l'Isle de  CREMIEU, notre Député Maire de CREMIEU, la Conseillère Départementale de l'Isère, maire de la commune de FRONTONAS, pour être entendus et pour l'organisation d'une réunion publique pour informer la population : Depuis un an, nous essuyons un refus poli, mais catégorique. Les enjeux financiers sont plus importants que la santé et la sécurité des consommateurs.

En ce qui me concerne, j'ai fait le nécessaire : les installateurs de cette SALOPERIE ne pénètreront pas dans mon domicile.

 

Pour plus d'informations, rendez vous sur le site COMPTEUR LINKY.........Vous allez avoir des surprises. 

Selon vos possibilités, et si vous le désirez vraiment, SIGNEZ LA PETITION et DIFFUSEZ LARGEMENT.

 

 

G. CALLIGARIS. 

 

nouvelle pollution électromagnétique dans l'Essonne à Châlo saint Mars.

installation d'une antenne de 35 m de haut à vingt mètres de la première...

antennes 4G 5G

Les antennes des tours émettent à des niveaux de fréquences variant entre 865 MHz et 2600 MHz (4G) bande B7 ou 2400 MHz à 5350 MHz  en (Wi-Fi, Bluetooth) portée 50 m en intérieur. Les tours et antennes émettent des radiofréquences, qui sont des radiations faisant partie du spectre électromagnétique, de type non ionisant. Ces tours émettent des ondes et en reçoivent constamment, l’environnement et les êtres vivant à proximité sont irradiés à long terme. Contrairement à d’autres sources de pollution environnementale comme le plomb, la fumée de cigarettes, etc, toute la population est exposée à ce type de radiations. Ces tours peuvent émettre et recevoir jusqu’à des kilomètres de distance. L’impact des ondes électromagnétiques émises par ces tours et antennes est proportionnel à la distance des habitations et immeubles où vivent, où travaillent des gens, à la durée de l’exposition de ceux-ci ainsi que à la puissance des radiations. Des études scientifiques ont examiné l’impact de ces trois facteurs, en particulier la distance entre les tours de téléphonie cellulaire et les habitations.

Sachons d’abord que l’impact sur la santé de ces structures (comme celui des équipements qui y sont reliés, tels les téléphones cellulaires) n’a pas été évalué avant qu’elles soient mises sur le marché, à l’exception de leurs effets thermiques (capacité de brûler la peau), et que les valeurs limites d’exposition

(à ne pas dépasser) n’ont été conçues que pour ces effets thermiques, négligeant l’impact des effets biologiques. Or, les premières études scientifiques sur les tours et antennes de téléphonie cellulaire datent de la fin des années 90. Depuis, des dizaines d’études ont été réalisées, dans divers pays du monde, sur les effets biologiques de ces tours et antennes, en utilisant différentes méthodes. Elles ont révélé plusieurs types d’effets, reliés à l’augmentation croissante des émissions d’ondes électromagnétiques dans notre environnement, depuis plus de 25 ans.

Les résultats de ces études scientifiques révèlent des liens entre l’exposition aux tours/antennes relais et ce qui suit :

  •  changements dans les niveaux d’hormones et de neurotransmetteurs ;

  •  présence de signes précurseurs de diabète mellitus ;

  •  développement de cancers ;

  •  symptômes d’électrohypersensibilité, qui touchent en particulier le système nerveux central, le    système cardiovasculaire ainsi que le système cutané.

Bonjour

 

Avec beaucoup de retard, mais avant la fin de ce mois tout de même, je vous fais part d' un  article qu' a fait paraître un journaliste du Journal du Pays Yonnais, sur notre mobilisation du 1er juin dernier contre les poses forcées du Linky, mobilisation dont les participants ont su aussi apprécier la qualité. Je ne peux vous transmettre cet article en pièce jointe, le volume maximal de Ko étant dépassé. Suite à une lettre au SyDEV restée sans réponse, nous avions obtenu un rendez-vous pour cette date. Deux représentants du SyDEV et le directeur d' Enedis Vendée y étaient présents. Malgré quelques inexactitudes et confusions, l' ensemble de l' article relate bien les raisons de notre mouvement de protestation contre les poses forcées du Linky en Vendée et la détermination des opposants. L' article mentionne notamment la déclaration du directeur d' Enedis Vendée, présent à ce rendez-vous, suite à notre demande d' égalité de traitements des usagers qui s' opposent à l' installation du Linky, que leur compteur soit à l' intérieur ou à l' extérieur ( et leur droit à faire respecter leur refus en en cadenassant le boitier qui le contient, considéré comme un droit à la protection du compteur, selon le jugement de La Rochelle d' il y a un an ). 

 Nos actions se poursuivent bien entendu : Alain Leboeuf, président du SyDEV ( syndicat des communes pour l' énergie en Vendée ) était absent au rendez-vous, mais nous y étions bien présents... Et le resterons dans notre autodéfense pendant le second semestre de 2018 qui va commencer!

Bonne réception. Cordialement.

Luc pour le Collectif SL LRY

 

HISTOIRE   D'ONDES

COLLECTIF VALLON

 

En apercevant l’antenne-relais de l'autre côté de la rue de ce village si peu animé, il détourna le regard quelque peu honteux. Avec tant de cadres d'ingénierie qui recherchent dans le secteur, rêvent de co-working et de «changer l'économie pour changer le monde»1, des niaiseries auxquelles il n'avait jamais cru, il avait malgré tout accepté l'évolution de sa carrière. Sa formation d'énergéticien au temps du monopole d’État lui permettait à l'époque d'assumer des choix plus large que ceux de quelques illuminés dévouant leur existence au numérique. Monsieur M. est représentant en Internet des Objets, et ce qui l'inquiétait ce soir, dans la salle du café, contemplant cette antenne, était la proximité de l'EPHAD auquel s'ajoutait l'écriteau d'une cantine pour gamins2.

Peut être dix mètres seulement séparait le pylône de la maison des anciens. Que la mairie se trouve à proximité ne l'étonnait guère, il avait même eu vent d'un maire décédé d'une tumeur au cerveau lors de son second mandat, avec une antenne à quelques mètres de son bureau. Cela n'avait pas eu l'air d'affoler grand monde, et puis comment prouver l'influence de l'antenne ? Le marché hebdomadaire y prospère toujours dessous. Et puis il se souvint du faisceau de l'antenne en direction de l'école primaire de Saint-Aubin à Toulouse, combien ? 40 mètres peut être...3

Ce soir, la vision de cette grue connectée, une heure avant le Conseil municipal où il doit intervenir, le fit sourire, comme s'il constatait une bêtise de gosse que lui n'aurait jamais commise. Une main féminine barra sa sombre méditation.

Odile était accompagné de Bertrand, tous deux conseillers. Prenant place face au

commercial Odile commença sans ambages :

- Vous regardez l'antenne ? C'est le fait de vos collègues qui n'ont aucun respect pour les

personnes fragiles.

– Pardonnez, c'est une autre entreprise, jamais nous n’aurions posé si proche une antenne.

– Où l'auriez-vous donc posée ?

– Je ne sais pas, à l'extérieur du village, au moins deux cent mètres des habitations.

Bertrand intervint :

– Ouais... mais, vous connaissez l'étude Indienne de l'an dernier qui montre que chez les

riverains d'antenne il y'a des dégâts sur leur ADN qui ne se répare pas, ce qui peut

induire des cancers. Ce sont de très faibles doses : 1 Volt 30 je crois, c'est ce qu'ont tous

les riverains d'antenne à moins de 500 m4.

Monsieur M qui connaissait bien le sujet, s'empressa de dire :

- Bien des études vous diront le contraire. Je reconnais que les travailleurs de la téléphonie montant sur les pylônes, eux ont des problèmes parfois, d'autant que des entreprises peu éthiques n'éteignent pas les antennes pour ne pas perdre de trafic5. Mais c'est comme les soudeurs qui sont en contacts directs avec les basses fréquences qui ont 4 fois plus de chance d'avoir Alzheimer, ou l'étude Suisse sur les conducteurs de train, pour eux c'est trois fois plus de cette maladie6. Pour aller dans votre sens, c'est un fait que des pensions d'invalidité sont versées à des radaristes de l'armée française, mais tous côtoyaient de très près de fortes puissances.

Odile demanda :

- Donc des pensions pour autre chose que des brûlures dues aux ondes ? Je vous crois mais c'est incohérent car l’État dit ne reconnaître que des brûlures et pas le reste. Tiens tenez, ce qui a été reconnu depuis 1979 par le Labo des Ponts et Chaussés, 20 ans de recherches déjà à cette époque qu'ils disent, ce sont des troubles cardio-vasculaires, des maux de têtes, vertiges, nausées, et sans élévation de la température corporelle, cela va dans le sens des pensions dont vous parlez7.

– C'est ce que l'on appelle les effets non-thermiques, ajouta Bertrand. Et selon vous

Monsieur, à partir de quel seuils et de quelle durée se déclenchent ces effets autres que

les brûlures ?

– Ce qui est certain, repris Monsieur M, c'est que nombre d'études montrent l'absence

d'effets pour des utilisations courantes de ces technologies, en somme qu'un texto de-ci

de-là ne créera guère de soucis chez personne.

– En êtes-vous certain ? Demanda Odile. J'ai préparé, cela tombe bien que l'on se croise

avant, plusieurs points que je souhaitais vous soumettre lors du Conseil tout à l'heure.

Sur ces études dont vous parlez, une méta-analyse de 59 études montre que les études

financées par l'industrie concluent 9 fois plus à l'absence d'effets que celles à

financement public. Le Pr Lai montre que 27% de celles financées par l'industrie

trouvent des effets, contre 68 % lorsqu'elles disposent de fonds indépendants8.

Bertrand repris :

– Vous parlez de texto de-ci de-là, mais savez-vous quelle est l'émission d'un texto ?

Cela dépasse les 2 V/m à 40 cm tout autour de la personne qui envoie9.

C'est bien au dessus des 0,6 V/m du rapport Bioinitiative regroupant 2000 études en 2012, et beaucoup plus que les 0,02 V/m de la résolution de Salzburg en Autriche de 2002 10. En plus il y a quelque chose que l'on oublie à chaque fois que l'on parle portable, mais que l'on voit bien ici en face de nous : c'est l'antenne.

Alors chacun veut bien du portable, mais pas de l'antenne dans son jardin, toujours chez l'autre ! Mais une antenne cela émet partout à la fois, tout le temps et dans toutes les directions, et pour tout le monde pareil. Et à chaque fois que quelqu'un use de « sa liberté individuelle » en se faisant croire que c'est son choix ; il impacte d'abord ceux autour de lui avec son portable qui émet dans toutes les directions (n'allez pas croire qu'il émette que vers l'antenne !), mais en plus il légitime la présence de l'antenne. Car savez-vous comment cela fonctionne ? à chaque fois qu'une antenne reçoit un message d'un portable, l'opérateur enregistre plus de trafic et comme l'opérateur loue ses fréquences à l'Etat, plus il y' a de trafic ; plus l’État touche de l'argent sur ces locations...on voit donc pourquoi le gouvernement ne prône pas la prudence.

Et c'est sans parler du fait qu'à chaque fois que votre portable émet vers l'antenne pour dire où il se trouve, toutes les 20 secondes environ, mais que par exemple disons, votre

portable capte mal, l'antenne l'enregistre comme une demande de service qui n'a pas

aboutie : et c'est cela qui pousse les opérateurs à mettre plus d' antennes à cet endroit, à

cause de quelques portables allumés qui ne captent pas, à cause du choix de quelques

uns, tout le monde subira l'antenne qui arrivera11.

Il s'arrêta, et entre colère et dépit il ajouta :

– Quand votre portable émet vers l'antenne toutes les 20 secondes, là aussi ce sont des

émissions qui vont de 1 à 5 V/m selon l'éloignement de l'antenne. Au fond les gens

croient à la magie : comme ils ne voient pas les ondes, ils pensent au fond que cela

fonctionne comme de la télépathie qu'aurait apprivoisée l'Homme. Mais si les ondes

étaient visibles, comme de la fumée, à chaque texto, pas grand monde exposerait ses

voisins continuellement. C'est catastrophique ce blocage de la vision, il y a des artistes

qui ont rendu les ondes visibles...

Odile avait fait un geste à travers la baie vitrée. Le soir arrivait et très haut au dessus du

village, passait le même groupe de corneilles qui chaque jour logeait dans la forêt en contre-bas de la vallée. A cette heure, le café était vide, aucune télé n'y était visible, et devant l'entrée, dans un coin se tenait la propriétaire concentrée sur la page locale du journal. Elle accueilli Etienne dont la distinction était égale à sa carrure démesurée. Il s'assit à côté de Monsieur M. Ce dernier se sentit dans l'obligation de répondre, mais que dire à Bertrand qui semblait détester tout ce dont il devait convaincre le conseil. Au fond cette discussion au café n'avait aucun enjeux, car quinze étaient les conseillers et le maire la personne principale à convaincre. Il décida de se reposer et essaya de

comprendre ses voisins de tables. Ce fut Odile qui reprit :

– Et puis je reviens sur les normes. Vous savez qu'en France elles datent du Décret de 2002 qui fut pris entre les deux tours de la présidentielle alors qu'il n'y avait plus personne aux commandes, et sans même que le Ministre de l’Écologie ne fut prévenu. Il a dit qu'il se serait opposé à ces normes. C'est vraiment les industriels qui ont dictés leurs mesures.

Monsieur M. qui ne doutait du sérieux des ingénieurs quant à l'établissement des normes coupa Odile :

– Attendez, c'est l'ICNIRP, une institution internationale qui en 1998 a définie ces normes

au delà desquelles il devenait dangereux de s'exposer. Ce sont des scientifiques de

renommée internationale..

Odile continua :

– Non, attendez, pas réellement, l'ICNIRP est une association de droit allemand, rien de

plus, et aucunement une institution internationale. Ce qu'elle raconte ne vaut guère plus

qu'une association d'industriels quelconque d'autant qu'elle ne parle ouvertement que des effets à court terme- en dessous de 6 minutes et de brûlure immédiate, c'est à dire thermique.

Tout le reste, c'est à dire un usage normal de toute ces technologies au dessus de 6

minutes n'est pas pris en compte. Attendez, vous aller voir, la suite est d'une tristesse à

en mourir si je peux dire. Ce Décret en France se base sur l'ICNIRP a été favorisé par le

conseiller NTIC de Jospin qui juste après -le conseiller- s'en est allé être le directeur

stratégique d'Orange : ce Jean-Noël Tronc est assurément un fin stratège12. Le pire

c'est... vous savez d'où vient l'ICNIRP ? Directement de l'armée américaine !

– Bein voyons ! Lâcha dépité Monsieur M.

– Si si, je suis pas complotiste pour un sous, j’essaye de comprendre13. A la base c'est

l'armée américaine qui crée le paradigme thermique dans les années 50 et ce afin de se

démarquer des Russes qui eux abaissent les normes pour prendre en compte les effets à long terme. Les États-Unis soupçonnent les russes de faire cela pour empêcher le

déploiement des radars militaires étrangers qui dépassent par défaut ces normes.

Pourtant les américains connaissent le syndrome des micro-ondes puisque en 1971, la

NASA recense déjà 2000 études faisant état d'effets non-thermiques. Bref les Russes

comprennent mieux les effets non-thermiques puisqu'ils attaquent l' Ambassade

américaine à Moscou en 1970-80 en l'exposant à des champs de faibles puissances et

continus, en dessous des normes actuelles ! Résultats bien connus : deux ambassadeurs

morts et de nombreux cancers ! Aujourd'hui c'est pareil, les gouvernements créent des

armes avec des ondes pour les manifestations, les vêtements anti-ondes pour se protéger ont un grand avenir ...

– Tu parlais de l'ICNIRP au début, précisa Bertrand.

– Oui pardon, reprit Odile, et bien c'est l'IRPA, une association qui émane de la recherche

nucléaire de l'armée américaine qui finance l'ICNIRP, et tous les documents publiés par

l'ICNIRP doit obtenir l'aval de l'IRPA. De plus l'ICNIRP a été dirigé par Répacholi, un

expert de l'industrie électrique qui joua un jeu trouble vis à vis de l'OMS. Sans gêne il

démarcha l'OMS pour y créer le département Champs électromagnétiques, le dirige, et y

invite les experts de l'ICNIRP... ce qui crée l'illusion de deux pôles en charge des CEM

au niveau mondial. En plus les membres de l'ICNIRP ont des liens avec l'industrie, sont

directement salariés par Motorola ou par l'armée, soit leurs recherches sont financées par l’industrie, et leurs déclarations d’intérêts sont super mal renseignées14.

Répacholi, pour en revenir à un des nœuds du problème, il a été découvert qu'il finançait le projet CEM à l'OMS par l'industrie via un hôpital écran d'Australie. Une fois le scandale éclaté en 2005, c'est Emilie DeVenter, une ingénieur en électronique spécialiste de la

miniaturisation des pièces qui dirigea ce département CEM à l'OMS: elle n'a aucune

compétence en matière de santé. En fait ce qui est presque le plus drôle dans le rôle de

l'OMS depuis 20 ans sur le sujet des ondes, est qu'il a consisté à faire des colloques, à

faire pression pour que les normes de certains pays qui étaient plus basses qu'aux États-Unis et qu'en Europe, que ces normes augmentent ! Comme l'Inde, la Chine, les pays de'Est et de les amener vers les seuils thermiques de l'ICNIRP, c'est à dire de Répacholi, c'est à dire ceux de l'IRPA et de l'armée américaine.

Étienne, à qui Odile avait proposé de travailler sur les conflits d’intérêts en vu du conseil,

comprenait mal la logique finale de la chose. Il avait lu pour l'occasion cette histoire de Répacholi à l'OMS, et il s'en était étonné car quelques années auparavant à l'OMS, avait éclaté le scandale du tabac, l'industrie finançant la recherche à l'OMS sur la question. A partir de là le lien avait été clairement coupé avec l'industrie du tabac. Ce qui l'avait le plus étonné est que l'équivalent n'ait pas eu lieu avec les champs électromagnétiques, car l'OMS continuait de travailler ouvertement avec les labos de l'armée américaine. La réponse de Maria de Neira, Directrice Santé à l'OMS interrogée sur la question, l'avait bien fait rire, l'ingénuité feinte prévalait au plus haute instance :

« C'est pas l'armée américaine, c'est les laboratoires de l'armée américaine, je sais pas lesquels c'est exactement (...) mais c'est probablement parce qu'ils ont énormément d'expérience sur les radars (...)»

Puis de s'interroger naïvement : « une organisation américaine pourrait avoir des intérêts qui vont contre la santé, pourquoi ? ».  Bref, c'était la finalité de l'influence de l'armée sur l'OMS qui n'était pas claire. Il demanda à Odile :

– Ce que tu racontes, l'OMS qui milite pour l'augmentation des normes...

– Et qui y parvient !

– C'est quoi l’intérêt ?

 Car cela met en jeux toute leur crédibilité, c'est dangereux pour

l'OMS, pour ce que l'on imagine de son rôle.

– Bien, je l'ai un peu dit tout à l'heure : si l'armée et l'OMS organisent des colloques en

Asie par exemple et en Europe de l'Est, c'est du à la politique extérieure américaine

après 2001, où ils ont décidé d'augmenter leur nombre de bases militaires partout dans le monde. Mais pour que les radars fonctionnement dans les pays à proximité des bases

nouvelles, il faut que leurs législations autorisent les émissions aux puissances des radars et ne protègent que des effets de brûlures immédiates et n'empêchent pas leur

fonctionnement normal. C'est ce qui s'est passé en Pologne -avec l'OTAN qui s'agrandit

par exemple, les manifestations dans les années 2000 ont été immenses contre cette

augmentation des normes, mais il a été passé outre quant même...

A l'entrée de la salle, Sylvie avait depuis quelques minutes fermé son journal, et écoutait avec attention la discussion. Ses conseillers avaient travaillé, c'est certain. Il faudrait bien qu'à un moment ils reviennent au sujet du jour, ce foutu nouveau compteur. Elle se leva, et sans déranger, elle commença à installer deux tables à côté de celles des présents. Peu après elle fit signe à un groupe de personnes qui attendait devant la mairie.

Monsieur M, qui au fond de lui perdait un peu pied, fut déboussolé par l'installation des tables.

– Excusez-moi, coupant Odile dans son explication ne serait-il pas l'heure d'aller en

mairie ?

– Cela dépendra de ce qu'en pense notre maire ?

dit Étienne se tournant vers Sylvie qui répondit :

– Et bien Monsieur M, vous souhaitiez un huit clos je crois

? Tous les conseillers sont maintenant présents, alors ici ou à côté c'est pareil.

Monsieur M se rendit compte qu'il avait du faire piètre impression depuis le départ de la discussion et chipoter sur le lieu d'une réunion ne le ferait pas mieux percevoir.

– Et bien d'accord, improvisons cela ici, acquiesça t-il.

Sylvie déposa deux bouteilles du vin de Bertrand et deux du jus de pomme de Pascale venant d'arriver. Une fois Mme le Maire assise, elle demanda à Bertrand de préciser les effets précis sur la santé des ondes électromagnétiques.

– Ne souhaitez-vous pas que je vous présente les raisons indispensables du compteur

Linky ? demanda Monsieur M.

– Si si, mais prenons le temps, proposa Sylvie.

Bertrand réfléchit, puis :

– Il y a beaucoup à dire. Mais si l'on part de ce qu'Odile vient de dire, avant de préciser les effets précis, il faut évoquer ce que l'on nomme l'industrie du doute. En somme dès

qu'une étude met à mal l'industrie, celle-ci réplique cette étude un certain nombre de fois en changeant parfois de légers détails, trouvant des résultats inverses ou trop incertains et peut dire au final : nous avons tant d'études qui prouvent le contraire. L'industrie du tabac en a montré l'exemple grâce au cabinet Hill et knowlton dans les années 60 qui déclarait vouloir « faire connaître la recherche scientifique de l'industrie qui produit des preuves contraires aux conclusions défavorables, ou du moins aide à garder la question ouverte ».

Mais en France ce fut plus subtil pour les ondes mais similaire. C'est Etienne

Cendrier, fondateur de Robin des Toits qui a découvert un document interne à la FIEE

qui en 1994 a lancé le portable en France. Leur stratégie était claire : « aux rumeurs

dommageables sur le plan commercial, doit être opposée une information destinée à

sensibiliser le consommateur et montrer que ces REM n'ont pas d'effets nocifs».

Encore plus cynique la FIEE explique que « le cancer est une infection multi-facteurs, il est impossible d'isoler le seul effet des REM », c'est à dire que les CEM, appelées REM à

l'époque, sont un des facteurs du cancer mais que l'on aura du mal à l'isoler parmi les

autres. Le scientifique qui a rédigé cette phrase explique 20 ans plus tard que les

industriels de la FIEE « ont peur car ils ont des engins dont ils ne connaissent pas les

effets (...) le marché a été plus vite que la recherche » et que voilà (on a vendu sans

connaître les réels effets) »15.

Un coup classique de l'industrie, par exemple, s'est passé sur les études qui montrent une ouverture de la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau des polluants, lorsque soumise au CEM, c'est connu depuis 1975 16.

Aubineau du CNRS de Bordeaux avait montré cela en 2002, il fut exclu des groupes de recherches de l'ancêtre de l'ANSES. Cette étude comme celle de Salford est une exposition de 2 heures de malheureux cobayes. Il y a trois réplications de l'industrie :

1 par Isabelle Lagroye membre de l'ICNIRP et fer de lance avec Bernard Veyret (lui aussi l'INIRP et à Bouygues Télécom) du discours sur l'innocuité des ondes en France, donc pas de résultats à leur étude.

2 un labo japonais financé par l'ARIB, équivalent de la FIEE, pareil pas de résultats.

La dernière réplication a été réalisée par un labo de l’US Air Force où les rats ne furent exposés que trente minutes, donc pas de résultats17.

Sylvie repris la main :

– D'accord on comprend bien le principe, mais peux-tu nous synthétiser à grands traits les autres résultats qui sont débattus sous cette pression industrielle ?

– Parlons des tumeurs au cerveau et des portables alors. Tiens deux études récentes, une équipe de français, même BFM en a parlé : une demi-heure de portable par jour crée 4 fois plus de risque de développer une tumeur maligne. Avec 900 heures sur une vie c'est 2 fois et demi plus, c'est à dire 30 minutes par jour pendant seulement 5 ans!18

Ceci rejoint toutes les études épidémiologiques de Hardell depuis 15 ans qui sont à la base du classement en 2B par l'OMS en 2011 des radio-fréquences. Une dernière pour la route, celle de Lerchl en 2015. Ce chercheur fut un « mercenaire de l'industrie » selon les associations. Le fait que son étude contredise ses positions de la décennie précédente est à noter. Ses études montrent que « les mêmes effets tumorigènes à des niveaux inférieurs aux limites d’exposition admises pour les humains (et légales dans la plupart des pays)  est préoccupant »19.

Et selon eux c'est l'équilibre énergétique du corps qui est perturbé à de faibles rayonnements.

Etienne intervint :

– Mais alors pourquoi certains affirment que rien n'est prouvé ?!

– Oui, bien c'est là qu'est toute la subtilité des industriels. En fait on a d'un côté les études épidémiologiques qui ne peuvent apporter une preuve mais seulement une corrélation  et de l'autre les expériences de laboratoire qui ne peuvent pas reproduire les conséquences sur l'humain du processus du cancer, il faudrait 10 ans pour cela... Martin Blank, qui est intervenu à l'ONU sur la question, explique que « les données de

laboratoire offrent des signes évidents de processus biologiques plausibles et (dans

certains cas) probables qui peuvent expliquer les données épidémiologiques (c'est-à-dire des dommages à l'ADN qui mènent à des mutations qui causent des cancers )».

Et que "pour le moment, la science ne nous dit pas avec quelque degré de précision quel sera l'impact sur la santé de chaque type d'exposition aux CEM. C'est précisément de ce doute dont se sert l'industrie du sans-fil pour bloquer toute tentative de réglementation de ses produits20".

C'est pourquoi beaucoup de chercheurs militent pour abandonner

l'idée de « causalité directe » et parler plutôt de « forte association causale ».21

Monsieur M fit un effort pour se rendre présent aux yeux du maire :

- Mme le Maire, si vous le permettez, il y a la une explication simpliste que je souhaite

rectifier sur la classement en 2B par l'OMS, c'est à dire possiblement cancérigène des

radiofréquences : car les grillages, les légumes en saumure et bien d'autres actes de notre quotidien sont aussi classés 2B. Il ne faut y voir là nulle mise en garde de l'OMS...

Mais Odile lui coupa la parole :

– Sur l'OMS cela tombe bien, j'ai toutes les précisions. Le Dr Bann qui présida le groupe

d'experts du Centre International de Recherche sur le Cancer à Lyon, à la base du

classement de l'OMS, explique sur ce classement : « on ne peut pas dire qu'il n'y a rien

par ce que l'épidémiologie (montre qu’) il y'a quelque chose (...) on a des idées mais on

ne peux pas établir le mécanisme ».

Vous vous souvenez d’Émilie De Venter

l'électricienne qui a remplacée Répacholi ? Et bien pour les rapports de l'OMS, tout comme pour ceux de l'ANSES, tout se joue dans la formulation des conclusions qui seules vont être reprises médiatiquement et politiquement. Et bien suite à ce classement 2B, l'OMS produit un communiqué qui indique l'exact inverse de la conclusion du CIRC et du Dr Bann, avec une phrase clef reprise par tous les journaux et sites des industriels : « A ce jour, il n'a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l'origine d'un effet nocif pour la santé ».

Personne ne sait qui a écrit cette phrase et Emilie de Venter refuse de répondre.

Le Dr Bann a demandé à ce qu'elle soit retirée, sans succès car il dit que « c'est même un peu trompeur » d'affirmer ceci. Comme le dit Bertrand c'est un parfait exemple de l'industrie du doute qui permet de retarder toute décision politique contre les intérêts des industriels. Et puis il y a ceux qui veulent le classement en 2A des toutes les fréquences, c'est-à-dire en cancérogène avéré, car le Pr Hardell explique que cette catégorie « est utilisée lorsqu'il existe des preuves suffisantes de cancérogénicité chez l'homme.

Exceptionnellement, un agent peut être placé dans cette catégorie lorsque des preuves de cancérogénicité chez l'homme est moins que suffisant, mais il existe des preuves suffisantes de cancérogénicité sur les animaux expérimentaux et des preuves solides chez les humains exposés que l'agent agit à travers un mécanisme pertinent de cancérogénicité.»22

Sylvie constata que Monsieur M attendait sagement que sa présence d'esprit lui revienne comme par enchantement.

– Bertrand, finis rapidement si tu veux avec les effets.

– Et bien... chercha -t'il. En vrac : l'ADN endommagée créant des micro-noyaux signe de

cancers ; infertilité, fausses couches et leucémies avec de très faibles doses d'électricité comme l'OMS et l'ANSES le reconnaissent à partir de 0,2 microtesla23,

c'est à dire avec un ordinateur collé à soi on y est. Alzheimer comme l'a dit Monsieur M tout à l'heure, les scléroses en plaques avec une théorie du Dr Maschi datant de 1960 : une lente électrification du corps faisant fondre la myéline, ouvrant la BHE dont on a parlé, ce qui fait que les macrophages passent dans le cerveau et attaquent encore plus la myéline: le tout sur facteur génétique24.

Et puis les gosses avec un os du cerveau moins épais jusqu'à 15 ans qui augmentent la pénétration des ondes25, et une conversation de deux minutes qui perturbe leur cerveau pendant une heure26. Pardonnez c'est un peu macabre, enfin bon... il y a les arbres et les animaux aussi, les oiseaux qui s'éloignent des antennes27,  la baisse de fertilité des cigognes28, ou encore RTE qui s'est vu contrainte d'indemniser 140000euros des éleveurs qui ont des animaux malades à cause d'une THT29, les œufs c'est connu grâce à Madeleine Bastide qui a reçu des menaces pour cela :

destruction des embryons exposés au portable et, pardi, Orange a refait l'expérience et a trouvé les mêmes résultats !30

Les abeilles qui fuient le portable allumé devant la ruche31. Et les plantes comme les tomates et le lin, qui déclenchent des modifs cellulaires pour résoudre les problèmes32.

– Bon bon très bien, on comprend le principe... coupa Sylvie. Étienne, tu nous fais un

aperçu des conflits d’intérêts ?

– Oui, pas mal ont été présentés déjà. Restons en France. Les plus connus sont ceux de

Bernard Veyret au Conseil de Bouygues Tel et à l'ICNIRP, de René de Sèze en lien

indirect avec les opérateurs33. Les deux furent à la base de tous les rapports officiels au début 2000 qui clament l'innocuité des ondes lorsque l'on déployait

les antennes-relais.

En 2005 éclate le scandale de leurs conflits d’intérêts révélés par l'IGAS et le président

de l'AFSSE déclare au Sénat que la recherche de cet ancêtre de l'ANSES est nulle et

non-avenue ! Tous les experts sont virés. Depuis l'ANSES est plus modérée dans son

approche34. Aussi, rapidement, il faut faire attention à des organismes comme la Société Française de Radio Protection où le mélange de genre est flagrant entre industriels, autorités administratives non-indépendantes comme l'INERIS :

De Sèze, Veyret et Lagroye (ICNIRP et recherches financées par Bouygues) en font parti mais aussi Anne Perrin, ancienne présidente de l'AFIS, une association qui ne cesse d'attaquer les citoyens luttant contre les OGM. Et puis, il y' a la cerise sur cet ensemble : la Fondation Santé Radio-fréquences qui est financée pour moitié par Bouygues, TDF, Alcatel, Orange, SFR et dont le conseil scientifique est dépendant de ce prestigieux conseil d’administration...35. C'est une fondation qui sert aux gouvernements pour prendre des décisions. Et puis il y a des conflits plus subtils...36

Sylvie sentit que c'était le moment de donner la parole à Monsieur M. avant qu'il ne se mette à consulter les pages sports du journal.

– Merci Étienne ! Monsieur M, merci d'être venu et pardonnez cette introduction sur un

sujet plus large que celui qui vous occupe ce soir. C'est avec plaisir que nous vous

écoutons présenter votre nouveau compteur.

Monsieur M. reprit ses esprits. Rien de l'heure précédente n'avait existé, le lieu était charmant, il se lança comme devant des amis en fin de soirée. Son tableau et son stabilo lui manquait pour expliquer, il fit donc des gestes afin de faire sentir la nécessité impérieuse et bénéfique de ce déploiement. En haut dans le premier cercle qu'il montrait avec son doigt il y' avait l'Europe et le gouvernement, au centre son entreprise, et puis en dessous les mairies et les syndicats d'énergie.

L'obligation européenne communiquait directement avec le troisième cercle - les mairies, qui avaient comme serviteur dévoué son entreprise -au centre.

Il n'y a aucun souci pour la vie privée car la CNIL a validé le dispositif, l'ANSES l'a validé pour la santé, et le gouvernement, l'Europe et la notion de service public au cœur de son entreprise veillent à l'ensemble ! Et puis il y a l'évolution nécessaire du progrès technologique qui aide les habitants, l’État, l'Europe pour la transition énergétique, qui elle a comme base la stabilité du réseau. Il concéda que trop de technologie connectée n'amenait pas grand chose, mais là cela permettrait de mieux recharger les voitures électriques, de faire des économies pour les particuliers. Il lui vint à l'esprit la phrase qu'il trouvait si lucide de ses confrères de Capgémini qui ont validé le déploiement :

« L’adoption de pratiques vertueuses et des services énergétiques conçus pour les ménages vulnérables passera par des actions locales très ciblées (le géomarketing sur la base des données de comptage pourra y contribuer).

Ce dialogue renforcé pourra être à la base d’une nouvelle ingénierie sociale autour de la consommation d’énergie.

Une fois n’est pas coutume, la bascule des normes sociales et collectives relatives aux offres marketing et pratiques de consommation énergétique commencera peut être par la base et s’étendra aux autres segments de la population. La transition énergétique et

environnementale servira ainsi ceux qui en ont le plus besoin»37.

Il l'a lu d'un trait, sans regarder l'effet sur l'assistance.

– En somme, conclu-t-il, nous sommes obligés d'être là pour le bien de tous.

Etienne à sa droite le regardait de biais assez fixement ; il attendit la fin de son discours, accrocha son regard, et avec la compréhension de ceux qui assistent au début de noyade d'un ami dans la confusion, lui servit un verre de vin. Odile, face à Monsieur M, anticipant la conclusion, lui donna son verre de jus de pomme. Monsieur M, légèrement confus, refusa des deux mains. De ce qu'il venait de raconter, mélanges de débrifing rapidement assimilés la veille avec ses collègues, il sourit intérieurement de lui-même. Hier en préparant la réunion, il avait pensé à ce risque de récitation facile, mais il s'était dit qu'il insisterait sur la capacité de bonne gestion financière en temps réel

qu'amèneraient ces dispositifs pour l'achat d'électricité sur le marché boursier européen38, car rendre sain une entreprise publique plairait assurément à ces gestionnaires municipaux. Mais là les powerpoints avaient parlé à travers lui.

La tristesse s'en est suivie, au fond ce projet ne le passionnait guère. La stabilité de son emploi, qu'il a défendu avec les syndicats, en ces temps où tous les statuts sont remis en cause, lui avait fait accepter d'animer cette réunion. Il n'avait guère eu le temps de

penser plus avant.

– Ne mélangez pas vin et pomme ! lança Pascale.

– Tiens puisque tu a l'air motivée, sourit Sylvie, donnons-nous une dizaine de minutes

pour que tu exposes tes recherches sur le compteur, veux-tu ?

– Va pour 10 minutes !

Thierry à l'angle opposé de Sylvie s'était mis en tête de prendre une photo souvenir :

un type en costard, des bouteilles sur la table, les collègues, cela vaudrait bien un cadre dans la salle du Conseil à côté du Président !

Pascale commença :

– Ranges ça Thierry voyons ! Bien sur la transition énergétique :

un capteur supplémentaire par quartier aurait suffit selon les associations Négawatt et le CLER.

Voir même un seul plus précis au niveau des postes sources de RTE selon la CGT de

votre entreprise Monsieur. Passons les détails. Sur la santé vous avez oublié le plus

important : le CPL il passe dans toutes les habitations que l'on ait ou non le compteur

Linky, et 4 à 10 fois par minute pour la génération 1 et de façon permanente pour la G3.

C'est le rapport du CSTB, publié dans l'Avis révisé de l'ANSES de juin 2017 qui le dit.

Encore mieux l'ANSES recommande qu'un filtre soit proposé à tous les habitants qui le

souhaiteraient afin d'éviter le CPL dans tout leur réseau d'électricité. Vous avez le prix de ces filtres ? Au moins 200 fois le prix des bouteilles sur la table, des milliers d'euros

parfois ! Grosso modo tout le monde est impacté et la solution n'est pas offerte par votre entreprise. Aussi les câbles qui font transiter l'électricité chez nous, plusieurs thèses disent qu'ils ne peuvent supporter que du 1 Khz, et qu'avec vos fréquences de 30 à 90 Khz ils « rayonnent comme une antenne »39,

c'est à dire plus que cela ne rayonnait déjà auparavant. C'est pas une antenne-relais qui débarque, non non ! Mais cela ajoute encore à tout le fatras qui nous entoure !

Vous connaissez la loi Abeille qui dit modération et « Sobriété » sur les ondes ?

Là comme cela passe partout dans les fils et appareils branchés dessus, elle est battue en brèche la loi ! surtout dans les écoles où l'on galère à faire comprendre aux instituteurs de 20 ans qu'il faut éteindre la WIFI- que c'est la loi et leur portable aussi ! Tiens puique on en parle j'ai noté cette phrase de la député UMP Laure de la Raudière. La Tribune explique qu'elle a parié une tournée de champagne que le gouvernement supprimerait certains passages de la loi Abeille d'ici un an... c’était en 2014. Et comme de fait exprès, elle est aussi ancienne directrice Eure et Loire de FranceTélécom40. Bingo c'est gagné ! Enfin 4 ans il a fallu puisque la loi Elan supprime le fait de prévenir les maires de la pose de nouvelles antennes.

– 10 minutes, rappela Sylvie avec un sourire,

– Popop... Donc la santé oui, et bien l'ANSES là en 2018 elle vient de reconnaître qu'il y'

avait 3 à 4 millions d’électro hypersensibles en France !

Et que cela n'était pas des causes psychiatriques ni l'effet Nocebo comme ils disent, qui était la cause, mais qu'il fallait continuer à chercher pour bien comprendre. Comme en Suède où l'EHS est reconnu comme un handicap, et là-bas si on s'avise de discriminer ou de ne pas respecter un EHS, on peut être condamné. Tenez vos téléphones allumés là, si j'étais motivé, je vous mettrais un procès pour non respect des autres !

– Nous ne sommes pas en Suède, mais éteignez vos portables elle a raison, tempéra

Sylvie.

– Donc Monsieur pourquoi rajouter goutte et pluie au brouillard ? A votre avis quel est le

seuil pour déclencher une électro hypersensibilité ?

Monsieur M bredouilla.

- Et bien il n'y en a pas, continua Pascale, cela va dépendre du système immunitaire de

chacun, de la présence de métaux lourds, de traumatismes.

On est tous électro-sensibles, c'est comme cela que fonctionne le corps humain, des influx électrique à la base d'échanges biochimiques, et électro hypersensibles, à ce rythme, tout le monde le sera j'en ai bien peur... J'en finis avec l'ANSES qui explique qu'elle n'a fait aucune mesure les concentrateurs et sur une grappe de G3 en conditions réelles : rien sur les appareils branchés qui rayonnent etc... elle est donc loin de

conclure. J'enchaîne car on ne va pas y passer la nuit. On vient de voir qu'en Aveyron le syndicat d'Energie vient d'être attaqué par 100 aveyronnais, parce qu'ils ont constaté les agissement suivants de votre entreprise et des sous-traitants :

• pose avec violence physique ;

• abus de faiblesse de personne en situation de handicap ;

• suspension par Enedis des travaux de raccordement définitif en plein hiver 2017 à une famille avec enfant en bas-âge pour leur nouvelle habitation. Cette situation a été relayée par la presse et n'a pas évolué à ce jour ;

• pose avec menaces verbales de coupures de l'électricité et menace de dégradation de matériel de l'habitant ;

• passage dans des jardins et propriétés privées sans accord des habitants, grande proportion des compteurs, passage dans les parties communes de copropriétés sans accord et sans prévenir les syndicats de copropriété ;

• pose sans avoir été prévenu par la société sous-traitante, ni par courrier, ni par téléphone et pose contre l'avis des habitants ;

• intimidation avec des arguments fallacieux : date butoir du 30 août après laquelle le compteur deviendrait payant et le contrat d'énergie serait modifié si le refus persiste ;

• arguments fallacieux sur le paiement de frais de relève spécifique variant de quelques dizaines d'euros à 3000 euros selon les équipes de pose ;

• déclarations des sous-traitants ou d' Enedis visant à tromper la compréhension et la vigilance des habitants ;

• passages multiples des sous-traitants sans prévenir de façon à épuiser moralement les habitants.41

Vous avez quoi à dire là dessus ? Rien ! Bon... alors la vie privée maintenant. Grosso modo une courbe de charge à 10 minutes permet de reconnaître le fonctionnement des divers appareils grâce à leur signatures électroniques ... Bon, en fait pour faire simple

: dès qu'ils sont branchés sur le réseau les appareils créent cette signature qui peut se voir ensuite dans l'analyse d'une courbe de charge. Tout l’enjeu sera donc de savoir comment ne pas donner son accord pour que la courbe de charge ne soit pas enregistrée à 10 minutes et qu'elle ne sorte pas du compteur. Donc Monsieur nous

dit que l'on pourra aller sur un espace personnel sur internet pour cocher ou décocher une case afin de donner son accord. Et bien 23 % de la population n' a pas internet, et pour moi c'est un choix42.

Et donc que se passe t-il lorsque nos Conditions Générales de Ventes de notre fournisseur nous disent que lorsque l'on accepte les CGV, on accepte en même temps que nos données de consommation sortent du compteur ? Et bien ce sont les CGV qui sont plus importantes que notre choix sur internet, et en plus ce qu'ils appellent

« les données de consommation » cher Monsieur, c'est la Courbe de Charge comme le précise Direct Energie qui vient de se faire réprimander sévère par la CNIL parce qu'ils récupéraient les données de centaines de milliers de personnes sans accords réels !43

Et puis subtilité, la CNIL exigeait que ce soit seule votre entreprise qui fasse la demande aux particuliers sur cette courbe de charge :

alors pourquoi vos dispositions contractuelles autorisent les fournisseurs à faire cette demande qu'ils ont tarabiscoté de façon telle au point de se faire taper sur les doigts ? Et puis Monsieur on en vient au cœur de votre projet, ce sont ces fameux objets

connectés et la maison intelligente dont le compteur sera une pièce maîtresse. Votre patron d'EDF Marc Boillot explique que grâce au protocole IPV6 mis sur le CPL G3 c'est l'internet des objets dans la maison intelligente qui sera crée !44

En somme Enedis sera en capacité d'entrer en relation avec tout le futur électroménager branché sur le réseau chez nous, et qui sera équipé de puces

reconnaissant ce CPL G3. Et pour obtenir notre accord pour contrôler cela à distance, on nous dira que c'est pour la transition et on nous fera des réductions sur notre abonnement.45

Hé ! C'est pas un délire de toute puissance qu'ils ont vos patrons ? Passons...les objets connectés et donc le bigdata qui va forcément avec. Tout le monde connaît la phrase de votre directeur sur la question46, mais moins celle du Directeur de Direct Energie

« si les consommateurs ne donnent pas leur accord (...) le compteur Linky ne servira pas à grand-chose, à part les relèves à distance ».47

Donc tout va être fait pour obtenir cet accord. Le plus grave je trouve,

c'est la conséquence sur le quotidien de tout cela, et cela fait trois désagréments pour rester polie :

De un : si on donne notre accord pour la courbe de charge, alors on sera en capacité de voir si l'on a des volets roulants ou pas par exemple, grâce à leur signature électronique, et l'on se verra démarcher par des vendeurs ! De deux : on va se voir proposer des tarifs de l'électricité variant potentiellement 30 fois par jour, alors soi-disant pour s'adapter à notre profil et nous aider à économiser, à moins consommer aux heures de pointes.

Mais beaucoup ont des obligations de travail ou de famille et au Canada

le gouvernement vient d'abandonner ces tarifs variables car cela était discriminant pour les personnes avec faibles revenus qui seraient obligés de payer lorsque

l’électricité à 19 heures sera plus chère par exemple. Pour notre bien qu'ils disent, mais en fait, comme les fournisseurs en Angleterre, pour nous proposer les prix plus cher là quand tout le monde est obligé de consommer, donc ils augmenteront leurs revenus

à eux !47

Et de trois, c'est le potentiel contrôle de notre électroménager si on lâche sans trop faire "gaffe" notre accord, alors contrôle soit par le G3, mais aussi cerise sur ce truc vert fluo, par l'Emetteur Radio Linky qui est une sorte de petit domino s'enfichant en bas du compteur. C'est une télécommande WIFI pouvant entrer en relation avec les brosses à dents connectés, les pommeaux de douche connectés et autres délires

d'ingénieurs adolescent attardés. Et en plus cet ERL sera imposé ou fortement suggéré, aux plus précaires d'entre nous grâce à des délires comme ceux que vous avez cité de vos copains de Capgémini à partir de 2019 : la technologie cela va les sauver paraît-il. Mais dîtes et le fait de parler et de s'éduquer et de favoriser les conditions pour cela, cela vous parle Monsieur ? Cela doit rapporter moins c'est certain, et puis on contrôle moins les résultats, les ingénieurs se sentiraient moins puissants que derrière leur écrans à gérer les paramètres de notre quotidien. Bon, j'en finis, vous voyez que lorsque l'on met en perspective les trois façons qu'a le compteur linky de nous suggérer en permanence des actions en notre quotidien : achat de matériel, gestion de l’électricité

selon des tarifs continuellement changés, voire gérer potentiellement à notre place via l'ERL et le G3 ; on se dit, enfin je sais pas vous, mais je me dis qu'on m'enlève dans mon quotidien le plus immédiat une capacité de réfléchir à mes actions les plus anodines, à tout ce que je fais qui est en rapport avec l’électricité, comme pour tout le monde de nos jours. Et à force de me suggérer perpétuellement des actions à mener, par paresse du quotidien, on peut être tenté de se laisser porter par ces suggestions perpétuelles qui sont rien d'autre que des offres commerciales déguisées sous un jour sympathique d'assistance, cool et ludique pour les plus jeunes. Grosso modo, les industriels,

grâce aux données du bigdata qui récupère des infos sur nos moindres actes du quotidien, et le compteur potentialise l'effet des autres capteurs!... les opérateurs anticiperont perpétuellement mes actions, me suggéreront perpétuellement des actes à mener mais dans leurs intérêts commerciaux.

Pour ceux que cela intéresse - aller lire Eric Sadin dans le JDD48 ou l'association Pièce et Main d' Œuvre pour bien comprendre ce que cela crée dans la société. Car amoindrir une capacité de choix personnel, de réfléchir pour des actes simples de tous les jours, et être libre et spontané dans ce que l'on fait, cela amoindrira forcément aussi la capacité de prendre des décisions collectives, et cela arrangera bien les industriels ! La boucle est bien faîte !

Enfin bon voilà. Sur ce, il se fait tard et je me lève demain.

Sylvie autorisa Pascale à s'en aller. Monsieur M pris machinalement un des verres devant lui. Mme le Maire sentit qu'il fallait conclure et ne put s'empêcher d'évoquer cette histoire d'un collège et lycée Parisien49 qui a obligé en 2018 tous ces élèves à être traçable en permanence grâce à un porte-clef bluetooth, afin de contrôler leur présence en cours, au CDI à la cantine, mais aussi partout en dehors de l'établissement pourvu que l'on dispose de l'application de géolocalisation qu'ont les professeurs et que les élèves soient à moins de 100 mètres. C'était tellement laid qu'elle ne sut

réellement quoi en dire.

1 Voir le Laboïkos, Toulouse

2 En 2018, le village de La Salvetat Peyrales en Aveyron est confronté à cette antenne accolée à l'EPHAD et à la cantine, maison de santé, mairie...

3 Voir aussi l'école de Saint Cyr: 3 cas de cancers d'enfants sur une ville de 4000 habitants : antennes enlevées par les opérateurs http://www.priartem.fr/Saint-Cyr-l-Ecole-trois-ans-de.html

4 Electromagnetic Biology and Medecine, 2017,

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28777669. Communiqué Priartem 19 mars 2018

5 https://www.bastamag.net/Antennes-relais-les-techniciens : « nos collègues se sont mis à saigner du nez en travaillant, sans savoir vraiment pourquoi »

6 718221 dossiers médicaux, soudeurs suédois.. Conducteurs de train suisses : 20141 étudiés Page 92 Martin Blank (docteur en chimie physique), « Ces ondes qui nous entourent. Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques »,

Éditions Écosociété 2016.

7 1979... Laboratoire Central des Ponts et Chaussées - 14e Symposium International sur les applications énergétiques des micro-ondes. Rapport de recherche LPC n° 95 .

Cité par Gouhier, p. 98,

Catherine Gouhier (CRIIREM), M. Rivasi, M. Layet

« Survivre au téléphone mobile et aux réseaux sans fil» , Courrier du Livre 2009.

8 Université de Berne, Environmental Health Perspectives, 2007. Page 52 Maître Richard Forget , «Portables et antennes, mauvaises ondes» , Sang de la Terre 2010.// etPage 140 Martin Blank opcit

9 page 14 http://www.next-up.org/pdf/TPE_Lycee_Cezanne_Aix_en_Provence_Telephone_Portable_Principe_de_Precaution_08_03_2012.pdf

10  https://www.icems.eu/docs/resolutions/London_res.pdf

11 https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/telephones-cellulaires-questions-et-reponses.html

12 Voir : 'Jean-Noel Tronc rebondit chez Orange' - Le JDN - 02/09/2002

https://www.robindestoits.org/Mises-en-cause-de-l-expertise-officielle-sur-les-dangers-de-la-

telephonie-mobile_a546.html

13 Toutes les explications qui suivent sur l'armée et l'OMS, l'industrie du tabac, voir film «Ondes sciences et manigances»,

2014 Jean Heches Nancy de Meritens

14 paragraphe 167. Maître Olivier Cachard, professeur agrégé, Doyen Honoraire de la faculté de Nancy, membre de l'Académie des sciences de Lorraine et de l'Institut Gény : «Le droit face aux ondes électromagnétiques», Lexis Nexis, 2016.

15 Sur la FIEE documentaire «Mauvaise ondes» de Sophie Le Gall, France 3, 9ème minute

16 Allan Frey, de General Electric, exposition rats à 1,9 GHz pendant 2 heures

17 Voir film «Ondes sciences et manigances»,

2014 Jean Heches Nancy de Meritens

18 -https://www.bfmtv.com/sante/portables-cancer-cerveau-une-etude-etablit-un-nouveau-lien-772997.html

British medical journalMobile phone use and brain tumours in the CERENAT case-control study

Gaëlle Coureau, Ghislaine Bouvier, Pierre Lebailly, Pascale Fabbro-Peray, Anne Gruber, Karen Leffondre, Jean-Sebastien

Guillamo, Hugues Loiseau, Simone Mathoulin-Pélissier, Roger Salamon, Isabelle Baldi

https://oem.bmj.com/content/early/2014/05/09/oemed-2013-101754.short?

g=w_oem_ahead_tab

19 .http://www.priartem.fr/Ondes-electromagnetiques-et.html-Lerchl, 2015, réplication d’une étude pilote (Tillmann, 2010),

20 page 177 Martin Blank (docteur en chimie physique), «Ces ondes qui nous entourent. Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques», Éditions Écosociété 2016.

21 Livre Gouhieropcit (p.146) M. Kundi, de l'Institut de Santé Environnementale de l'université de médecine de Vienne

et voir aussi Maître Cachard, article « La preuve des risques associés à l'exposition au champs électromagnétiques», La semaine juridique 11 septembre 2017 :

22  Lennart Hardell, MD, PhD, professeur agrégé, Département d'oncologie, hôpital universitaire, Örebro, Suède, Michael Carlberg, Msc, Département d'oncologie, hôpital universitaire, Örebro, Suède Préparé pour le groupe de travail BioInitiative, Novembre 2017

23 https://www.anses.fr/fr/content/champs-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques-extr%C3%AAmement-basses-fr%C3%A9quences « Une association statistique entre exposition aux champs magnétiques extrêmement basses fréquences et leucémie infantile a été observée par différentes études épidémiologiques. Ces études montrent

même une bonne cohérence entre elles. Elle est statistiquement significative pour une exposition résidentielle, moyennée sur 24 h, à des champs magnétiques dont les niveaux sont supérieurs à 0,2 ou à 0,4 μT, selon les études. (...) À partir de ces données, le CIRC a classé en 2002 le champ magnétique de fréquences 50/60 Hz comme cancérogène possible pour l’homme (catégorie 2B)»

24 http://agirpoursasante.free.fr/remissions/pages/pollution_electromagnetique_dr_maschi_.htm

25 Livre Gouhier opcit (p. 158) Om P. Gandhi, université Utah, 1996 : un cerveau enfant absorbe 50% de rayonnements en plus qu'un adulte. Orange trouve les mêmes résultats.

26 L'Institut espagnol de Recherche en Neurodiagnostic (Marbella, Espagne) page 93 livre Forget opcit

27 - Zoologue W. Wiltschko: EBF nuit aux oiseaux, rouges-gorges désorientés si exposés à CEM de 100Hz à 10Khz (même avec champs 500 fois inférieurs au champ magnétique terrestre).p.108 Martin Blank opcit) /et moineaux Valladolid fuient où les MO sont les plus fortes et reviennent si cela baisse A. Balmori- p. 109 Martin Blank opcit

28 Olivier Cachard paragraphe 198 -opcit

29 https://www.ouest-france.fr/normandie/tht-rte-condamne-indemniser-un-eleveur-3105294

30 Livre Gouhier page 139, opcit

31 Daniel Favre cité par Martin Blank p 113-opcit

32 Par exemple : Thèse de Doctorat de l'Université de Rouen, CNRS,Marc Tafforeau,

Etude des phases précoces de la transduction des signaux environnementaux

chez le lin : une approche protéomique

https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/45580/filename/tel-00003381.pdf

33 http://www.next-up.org/pdf/Declaration_Interets__experts_AFSSET_281005.pdf

34 p.45 livre Forget opcit

35 https://www.robindestoits.org/Mises-en-cause-de-l-expertise-officielle-sur-les-dangers-de-la-telephonie-mobile_a546.html

36 paragraphe 182 livre Cachard opcit

37 https://www.fr.capgemini-consulting.com/big-data-analytics-precarite-energetique

38 «Les secrets de Linky, ce qu’on apprend en infiltrant une réunion de la Métro» par l’association Pièces et Main d’Oeuvre- sur leur site internet

39 Amilcar Mescco à l’Université Européenne de Bretagne «Telecom Bretagne»

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00983504). La même idée se retrouve dans la thèse présentée par Anouar Achouri soutenue le 14 Janvier 2015 pour obtenir le grade de Docteur de l’université François – Rabelais de Tours

«Contribution à l'évaluation des technologies cpl bas débit dans l'environnement domestique»

(http://www.applis.univ-tours.fr/theses/2015/anouar.achouri_4820.pdf), dans le mémoire « Transmission

haut-débit sur les réseaux d’énergie : principes physiques et compatibilité électromagnétique», présenté par Pascal Pagani le 6 juin 2016 (https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01347734/document), et dans la thèse « Protocoles de support IPv6 pour réseaux de capteurs sur courant porteur en ligne, présentée par Cedric Chauvenet,

Université de Grenoble, 2013 (https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01168472/document).

40 http://www.latribune.fr/technos-medias/20150129trib8b10ff8d6/la-polemique-sur-la-dangerosite-des-ondes-relancee-par-la-loi-abeille.html

41 https://ccaves.org/blog/communiques-de-presse-procedures-en-justice/

42 INSEE 2013- Note au communes :

https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky/

43 https://www.cnil.fr/fr/direct-energie-mise-en-demeure-pour-une-absence-de-consentement-concernant-les-donnees-issues-du

44 « C’est la seule technologie qui permette de réaliser l’internet des objets dans la maison grâce à sa capacité à transporter l’IPV6.».

Interview de Marc BOILLOT, Président de l’Alliance G3. Par Actu-SmartGrids 24 février, 2015

45 sur cette stratégie commerciale et sur la transition, Livre «Sexy Linky», Nicolas Bérard, journal L'Age de Faire

46 Directeur d' ENEDIS, P. Monloubou, dans le Journal du Net en 2016 :«Nous sommes désormais un opérateur de big data qui va bientôt gérer 35 millions de capteurs connectés.»

47 https://www.francetvinfo.fr/economie/six-questions-suscitees-par-l-arrivee-du-compteur-electrique-connecte-linky_1200515.html

47 https://www.telegraph.co.uk/news/2018/07/30/smart-meters-will-let-companies-change-cost-electricity-every/

48 Son livre : «La silicolinsation du monde» Ed . L'Echappée 2016

https://www.lejdd.fr/Medias/Internet/Eric-Sadin-philosophe-et-ecrivain-Nous-defaire-de-la-fascination-pour-le-numerique-818953

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/06/31001-20170106ARTFIG00338-eric-sadin-la-silicolonisation-du-monde-nous-menera-du-reve-au-cauchemar.php

49 https://www.laquadrature.net/fr/new_school «établissement scolaire privé Rocroy Saint-Vincent de Paul

, à Paris, a révélé un changement du règlement intérieur de l'établissement. À compter de la rentrée, chaque collégien et lycéen devra porter sur lui un porte-clef fourni à l'établissement par la start-up française New School et qui permettra de localiser l'élève via une puce Bluetooth intégrée. Voici le résultat de notre analyse juridique et technique de ce système, concluant à son illégalité.

Bonjour generation ondes, votre site est l'un des plus intéressant que je connaisse, en revanche l’accès internet semble parfois bloqué, avez-vous essayé WORDPRESS, pour gagner en rapidité ? La migration peut se faire rapidement.

Catherine B

Grand-père virtuel

 

 

Papy, son petit-fils .. et internet !..

 

Cruel ...et tellement possible dans l'air du temps ....


 

 

Le grand-père a enfin acheté un ordinateur portable et se débrouille

pas trop mal avec les courriels.

Alors il reçoit un mail de Théo, son petit-fils de 15 ans :

« Bonjour Grand-père, tu vas bien ? C'est trop Top qu'on peut échanger

par courriel maintenant ! Je n'aurai plus besoin de venir chez toi

 pour avoir de tes nouvelles !

 Pour mon argent de poche, tu sais, tu peux me le virer à mon compte jeune :

 BE77 1 002791 38 Facile non ?.. »

Théo qui t'aime.


 

 Et Grand-père répond :

 "Cher Théo, tout va bien, j'ai acheté le vieux scanner d'un copain.

 Alors je scannerai un billet de 20 EUR que je t'enverrai par mail

 et quand tu auras un peu de temps

 tu pourras venir chercher l'original ».

 Signé : "Ton Grand-père virtuel "

 

Moralité ne prenez pas les vieux que pour des "cons"

Contrôle ou autonomie

Carte ou espèces

Bonjour à tous

J'ai lu dans la presse…

Nous avons tous remarqué que les banques et l’administration étatique font des efforts considérables pour nous dissuader d’utiliser d’autres moyens de paiement que la fameuse carte bancaire présentée comme l’outil idéal de paiement ; même pour de petites sommes (mais surtout pas le chèque dont le traitement est jugé trop coûteux par les banques).

Nus avons droit aux cartes permettant le paiement sans contact d’ailleurs nombre d’entre vous utilisent de manière quasi systématique leur carte bleue pour le moindre de leurs achats sans y voir autre chose qu’une simple commodité et aujourd'hui on invoque des raisons sanitaires…fort pratique.

Au nom de la sécurité que l’État doit assurer à chacun d’entre nous il faut supprimer ces billets maudits… Tout en oubliant au passage que seuls les billets de banque et les pièces émises sous contrôle de la BCE ont cours légal ; tous les autres procédés de paiement n’étant que des moyens de paiement. Dans certains pays comme le Japon, il est même possible de payer avec son smart phone et Visa l’organisation qui gère la carte bleue vient de mettre sur le marché une bague permettant le paiement sans contact en attendant la puce RFID.

Les avantages du sans cash  ?

  • La carte bancaire évite de se promener avec des quantités importantes d’espèces et limite donc les risques de perte et de vol… bien et dans le même temps toutes vos opérations deviennent traçables c’est-à-dire que tout ce que vous achetez avec la CB apparaît sur un listing informatique, or il peut y avoir des achats que vous ne souhaitez pas faire apparaître sans être un délinquant notoire…

  • La carte bancaire est un moyen sûr et garanti… bien et dans le même temps, des risques de fraudes non négligeables existent mais évidemment tant qu’on n’a pas rencontré le problème, on accepte d’autant plus facilement le discours officiel. Pourtant, un banquier m’a dit un jour : « La carte bancaire : c’est une bombe dans votre poche. »

  • Les frais sont peu élevés ou même gratuits pour l’utilisateur… bien et dans le même temps, certaines personnes ont quelques difficultés à appréhender le montant réel de leurs dépenses avec une CB et ne savent pas se contrôler (tout le monde connait l’expression « faire chauffer la carte bleue »)

 

  • Elle permet des règlements internationaux et c’est vrai qu’on peut faire le tour du monde avec seulement son passeport et sa carte bancaire… bien et dans le même temps les opérations de paiement sans contact présentées comme sécurisées ne le sont pas vraiment puisque j’ai demandé à titre personnel à ce que ma carte bleue soit désactivée sur ce point ; ce qui a été fait. Et, bizarrement, ma banque, la Caisse d’Épargne, s’est mise à distribuer peu de temps après des coques blindées destinées à empêcher la captation frauduleuse, au moyen d’un simple smart phone, de votre code d’émission… qui était sécurisé… mais pas tant que ça !

La vérité oblige à dire que l’État n’est rien d’autre qu’un prédateur fiscal qui veut en savoir le plus possible sur vous pour pouvoir vous tondre au maximum et la mise en place du prélèvement à la source entre dans cette démarche.

On comprend vite que l’argument prétendument sécuritaire (dont on a pu mesurer toute l’efficacité à l'occasion des évènements liés au  banditisme,  terrorisme et autres utilisateurs du cash n’est que le faux nez des méthodes inquisitoriales du fisc.

D’ailleurs, on retrouve curieusement ce même argument à propos des nouvelles monnaies numériques (Bitcoin et autres) qui sont elles aussi « aux mains des trafiquants » mais surtout parce que elles ont le gros défaut de ne pas être contrôlées et contrôlables par les États.

En fait, la suppression des billets de banque n’est rien d’autre qu’un empiètement supplémentaire sur votre liberté, une forme de totalitarisme rampant destiné à accroître le contrôle de l’État et de ses fonctionnaires sur les populations alors que chacun devrait pouvoir être libre de pouvoir disposer comme il l’entend de son argent, la plupart du temps fruit de son travail ou résultat d’une vie d’économies.

Avec un système sans cash vous devenez l’usufruitier contraint de votre propre argent dont l’État veut même pouvoir en contrôler l’usage.

On retrouve les mêmes dérives à propos des différents projets de lois et lois votées concernant le secret des communications et la cryptographie avec la volonté d’imposer aux éditeurs de logiciels des « back doors » en français « portes dérobées » permettant aux administrations étatiques, à partir de critères variables et fumeux, de violer impunément le secret des communications. J.PAUL