courrier des lecteurs

webmaster@robindestoits.org a écrit :

 

Bonjour à tous,
le site était hors ligne lorsque je l'ai visité le jour de votre premier courrier. Je le vois à présent, il est super !
Très didactique, épuré et concis. Je vote pour.

Bruno

Bonjour,

Votre site est particulièrement éclectique et offre une somme de réflexions assez conséquente. Bravo et merci pour votre travail plutôt ardu.

J.MERCIER      Haut Rhin

Bonjour Messieurs,

Difficile de tout « emmagasiner », nous essayons de comprendre la situation dans un esprit d’indépendance. Votre site offre de sacrées pistes de réflexions.

Famille Geneviève P      Essonne

Bonjour,

(MERCI DE BIEN VOULOIR TRANSMETTRE CE MAIL A VOTRE CARNET D'ADRESSES)

 

Voici un bulletin d'information que je vous remercie de bien vouloir transmettre par mail : - à votre maire - à toutes les communes de votre département - à toutes les communes avec lesquelles vous avez des attaches (famille, amis, propriété secondaire, lieu de vacances...)

Pour cela, il suffit de rechercher leurs adresses mails via les sites: http://www.annuaire-mairie.fr/ http://www.conseil-general.com/ ou de taper dans votre moteur de recherche : mail de la ville de ...

Vous pourrez inclure ces adresses mail que vous aurez trouvées dans le mail que vous transmettrez à vos voisins ou à vos amis, afin de leur épargner cette recherche.

Merci beaucoup à vous !

Bien sincèrement, Annie Lobé

PS : L'action d'envoi de lettres recommandées de mise en demeure d'abroger le Linky, de cesser le déploiement et de procéder au retrait des compteurs Linky déjà installés a été prolongée jusqu'au 30 avril pour tenir compte de la parution d'un long article sur le Linky dans le Biocontact d'avril 2016, disponible gratuitement dans tous les magasins bio.

Message de Stéphane Lhomme

 

Bonjour,

Attention, c'est faux pour Loubot, un préfet n'a absolument pas le droit d'annuler une délibération municipale.

Lire ici : http://refus.linky.gazpar.free.fr/alerte-prefets.htm

A ce jour, AUCUNE délibération na été attaquée au TA, c'est une forme d'aveu...
Bien cordialement
SL
   

 

Alerte Santé

 

Les retours que nous avons sont édifiants !
Je travaille sur Paris dans une boulangerie Neuf ouvert en novembre et depuis que j'ai atterri là-bas.
J'ai plein de symptôme à cause du compteur linky professionnel qui est plus grand que le standard. Des symptômes comme l'étouffement de la gorge, de la fatigue, des maux de tête, des contractions musculaires et des paupières permanentes. Je voudrais savoir s’il est possible que mon patron change ce compteur ? Ou bien que dois-je faire pour que mon patron sache réellement les problèmes du compteur car il n'est au courant de rien.
C'est l'enfer tous les jours au travail j'ai besoin d'aide svp .... Merci

 

 

Nous allons à 15 h voir une propriétaire qui n’est pas contente car sa locataire maman d’un bébé elle ne peut plus vivre dans l’appartement loué depuis l’installation en catimini d’un Linky ceci malgré son opposition, donc elle va déménager.

 

C’est une des personne qui ayant un intérêt à agir est dans la procédure au pénal en cours de dépôt.

 

Nous maintenons : dans l’immobilier il va y avoir deux types avec ou sans le Linky, la prise de conscience ne va que monter en puissance !

 

ERDF déclare qu’elle va sortir l’artillerie lourde cet été, nous nous allons sortir les 380 de marine, avec ce calibre nous allons voir qui fera le poids !

 

Exemple : Une nouvelle procédure au pénal va être introduite contre l’ANFR, le dossier est clos : l’ANFR trompe la population, elle fait des mesures radiatives de champs EM avec un protocole jusqu’à 6 GHz, c’est comme si sur l’autoroute les radars ne mesuraient pas au-dessus de 160 km/h …  Celle peut paraître incroyable, voir fou !   En réalité toutes les mesures radiatives de l’ANFR sont totalement fausses depuis toujours !

 

Vous pouvez diffuser

 

Bien à vous tous

Marie-Pierre

Bonjour,

 

Il y a actuellement deux prix pour l’immobilier :

 

- les maisons ou appartements qui sont loin des antennes relais.

- les mêmes maisons ou appartements qui sont près des antennes relais avec une décote de 20 à 50 % !

 

Bientôt il y a aura :

- Un prix pour une maison ou un appartement sans Linky
- Un prix avec une décote pour les maisons ou appartements équipés de Linky.

 

Nous assistons déjà à des personnes locataires qui quittent leurs appartements équipés de Linky !!

 

Bien cordialement

Marie-Pierre

Marine collectif var est

 

Bonsoir Marine

J'étais à la réunion: d'emblée Me L'Adjointe a mis les choses au clair: le Maire se confirmerait à la loi ;  Donc j'ai trés peu eu la parole  car c'était le monopole de l'ERDF  ;Mais l'ERDF prend tellement les gens pour des imbéciles  que rapidement la salle est montée en température .
Mais la position de l'ERDF est que la pose peut être refusée mais comme c'est obligatoire ,ils le poseront d'une manière ou d'une autre !!!! Bonjour l'ambiance
Le représentant du SYMIELEC VAR  était là ; sa position, même s'il comprend la position des hypersensibles,est qu' il doit faire appliquer la loi et que les délibs des maires ne servent à rien ;donc le jugement de Mr le Président du SYMIELEC  est au dessus des Maires car ils ont voté une délégation  de gestion !!!  Bonjour la démocratie !
Les gens ressortent très en colère  et donc on retrouve le déficit de démocratie; seuls les collectifs dans toute
la France avec manifestations peuvent faire un peu bouger la situation ;

tel est mon avis

Amitiés Lionel

 

 

bonsoir à tous,

voici un résumé de la conférence de ce soir sur le Linky.

Conférence intéressante et qui a permis de débattre avec les personnes présentes.

intervenant : Jérôme Leignadier-Paradon de Partie Pirate (entre autres activité)
https://www.partipirate.org/

Conférence axée sur les problèmes de vulnérabilité/ piratage du système

a fait une analogie de l'architecture du Linky avec Google :

le but étant de centraliser et récupérer les données sur nos consommations et habitudes de consommations, de l'allumage d'une ampoule au fonctionnement d'une machine à laver.
Ensuite, ces données pourraient être même transmises jusqu'aux services de renseignements, bref du flicage de notre vie privée et bien sur risque de piratage. Cela s'est produit en Ukraine, c'est pour cela  entre autres que l'Allemagne a fait marche arrière avec ces compteurs.

notre terre coule dans l'espace continuons à l'endommager

toujours un connard

Les Français ont peur.
Ils ne font pas confiance aux pubs lénifiantes.
Ils ont raison.
Les Français sont devenus méfiants par force !
On leur a tellement balancé des consmunicants dans les pattes pour les persuader de tout avec un petit air doctement condescendant assurant que c'est pour leur bien...
Et puis ils ont froncé les sourcils en voyant le résultat... mais trop tard.
Maintenant, ils exigent de vraies preuves. Sauf que les études coûtent cher et le résultat, s'il n'est pas bidonné, n'est pas gagné d'avance...
Chat échaudé craint l'eau froide !

Suffirait-il d'invoquer les dieux du 'progrès', du 'moderne', du 'connecté' et du 'gratuit' pour berner les consommateurs ?
Si ce compteur avait vraiment un intérêt pour l'usager, ERDF le lui vendrait... CQFD !
Les allemands l'ont compris...
Là, on est dans le blabla publicitaire de plus en plus gras...
Derrière les bonnes intentions indéniables (à terme le lissage massif de la consommation) se profilent toutes les caractéristiques d'un projet globalement négatif : L'imposture éolienne ou le gâchis de l'écotaxe ne semblent pas avoir servi de leçon à certains qui ne lisent jamais leur factures d'électricité...

S'agissant des assurances, Monsieur Ramon Bordallo, maire de Loubaut en Ariège, conseille à ses collègues maires de se renseigner auprès de leur assurance, comme il l’a lui-même fait, ce qui a été l’une des raisons pour lesquelles il a proposé à son Conseil municipal de voter la première délibération ariégeoise de refus du Linky.
Voici ce qu’il m’a expliqué par mail le 16 mars 2016 :

« Pour ce qui est de l'assurance (Groupama), j'avais écrit un mél à l'assureur, qui a répondu dans un premier temps que la commune était assurée. Puis le lendemain, il m'a dit que ce n'était pas le cas :
> c'est en effet spécifié dans le contrat que la commune a signé. Pas d'assurance pour l'amiante, pour les radiofréquences, pour les catastrophes naturelles, etc.

Voici la deuxième réponse :

'Bonjour Monsieur BORDALLO,
Je vous fais suivre la réponse de ma responsable technique par rapport à votre question sur les ondes et champs magnétiques. Les dommages causés à autrui par les champs et ondes électromagnétiques sont exclus du contrat Responsabilité Civile. Nous n'avons donc qu'une possibilité de recours que suite à un Incendie mais cela parait difficile. Restant à votre disposition, Bien cordialement. E. L.Commercial Collectivités'. »

Les assureurs seront donc aux abonnés absents lorsque surviendront les problèmes posés par le Linky (incendies, pannes, etc.) Les communes sont bel et bien propriétaires des compteurs.
En 2011, la Fédération nationale des autorités concédantes et régies, FNCCR, clamait haut et fort que les collectivités locales étaient propriétaires des réseaux et des compteurs électriques.

Aujourd’hui, cette fédération prétend que ce seraient les syndicats départementaux d’électricité qui seraient propriétaires, mais un compteur électrique est un bien « immeuble », c’est-à-dire attaché à la maison qui est elle-même attachée au sol. Et le transfert de propriété d’un bien immeuble nécessite la rédaction d’un acte notarié, inscrit à la conservation des hypothèques, et doit donner lieu à la perception de droits de mutation par les services fiscaux, même si la cession a été effectuée à titre gratuit.

Vous pourrez aisément vérifier auprès d'un notaire cette réalité qui m’a été confirmée par le Secrétaire général d’un Conseil régional des notaires.
On voit donc que la controverse soulevée récemment sur la propriété des compteurs est sans fondement car, bien entendu, depuis 2011 aucun acte de ce type n’a été accompli.

Si les communes étaient propriétaires des compteurs en 2011, elles le sont donc toujours aujourd’hui, ce qui confère au maire la responsabilité des dommages et préjudices engendrés par la pose du compteur Linky.

http://www.fnccr.asso.fr/energie-communiques-de-presse-fnccr/
Voir les deux communiqués sur le sujet de la propriété des compteurs en 2011, également sauvegardés ici :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/2011-05-10_communique_fnccr_comite_suivi_linky-compteur-bien-inalienable-des-collectivites-concedantes.pdf

http://www.santepublique-editions.fr/objects/2011-11-10_communique_fnccr_comite_suivi_linky-compteur-bien-inalienable-des-collectivites-concedantes.pdf

Non seulement la FNCCR, mais également la CRE (Commission de régulation de l’énergie) a affirmé que les communes sont les autorités concédantes indubitablement propriétaires des compteurs :

http://www.cre.fr/reseaux/reseaux-publics-d-electricite/description-generale

« Les réseaux publics de distribution sont la propriété des communes.
Celles-ci peuvent déléguer tout ou partie de leur compétence d’autorité concédante à des syndicats intercommunaux ou départementaux. Si elles ne l’assurent pas elles-mêmes par le biais de régies, ces autorités concédantes ont confié la gestion de leurs réseaux de distribution à Électricité Réseau Distribution France
(ERDF), filiale d’EDF à 100 % (pour 95 % des réseaux de distribution du territoire métropolitain continental), ou à des entreprises locales de distribution (ELD) par le biais de contrats de concession.

En Corse et dans les départements et collectivités d’outre-mer, c’est EDF Systèmes Energétiques Insulaires (SEI) qui est le gestionnaire des réseaux publics de distribution. »

Et, comme nous l’avons vu plus haut, transfert de compétence ne signifie pas transfert de propriété !
Restant à votre disposition,

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé
Journaliste scientifique indépendante
http://www.santepublique-editions.fr/Linky.html

PS : le président de la République a affirmé jeudi soir sur France 2 que les Français peuvent lui envoyer des pétitions.

Sachez qu'il n'a toujours strictement RIEN répondu aux 450 personnes qui lui ont envoyé une lettre recommandée lui demandant de renoncer au Linky sur tout le territoire français.

Connaissez-vous le maillage IRIS du territoire ?

Connaissez-vous l’European Power Exchange ? Connaissez-vous le résultat risible de GreenLys, l’expérimentation grenobloise de compteur « intelligent » ?

On sait qu’aujourd’hui la politique est un métier, et citoyen, une occupation à plein temps (quoique bénévole), exigeant des connaissances pointues et une invincible endurance. La plupart de ceux qui s’opposent au déploiement du compteur « intelligent » Linky en font l’expérience. Comme l’ont fait avant eux, ou en même temps, tous ceux qui s’opposent aux innombrables nuisances du capitalisme technologique (incinérateurs, poubelles nucléaires, Center Parcs, cultures transgéniques, etc).

Prenez cette réunion à huis-clos de la Métro de Grenoble (Communauté d’agglomération). Nous n’étions pas censés y assister. Cela se passait « en interne », sur inscription, à l’abri d’un bloc administratif. Seuls les élus et des représentants de quelques associations domestiquées y étaient conviés. Le but de la réunion était de les fortifier face à la fronde d’une partie de la population en leur fournissant des « éléments de langage » afin de faciliter l’acceptation du compteur Linky.

Pour apprendre ce que nous avons appris et vous faire ce compte-rendu, il fallait donc :
1) Etre au courant de cette réunion grâce à LinkyLeaks,
2) Se rendre disponibles au jour et à l’heure dits,
3) Rentrer sans accroc dans le bâtiment et dans la salle de réunion,
4) Maîtriser la novlangue technocratique des « intervenants », ainsi que leur jargon spécialisé, suivant leurs domaines respectifs,
5) Noter, filmer, enregistrer, analyser,
6) Faire des recherches supplémentaires et – ô combien – fructueuses,
7) Rédiger ce compte-rendu et vous l’adresser.

Il en est bien sûr de même pour tous ceux qui s’engagent un peu contre toutes les dégradations dans leur ville ou leur vie. Quant aux autres, ils ont renoncé à savoir ou préfèrent subir, alléguant le manque de temps, de capacités, de moyens, et se reposent sur les opposants « professionnels » quoique bénévoles.

Pour nos technocrates, nous sommes juste le bétail consommateur qu’il faut gérer et accommoder aux besoins du marché, par ruse ou par force. Ce que nous faisons, nous récalcitrants, ce n’est pas de l’expertise, mais de l’enquête. Nous n’y connaissons rien, ni en rayonnements électromagnétiques, ni en circuits électriques, ni en informatique. Pourtant, en lisant, en restant curieux, en cherchant partout et en faisant des liens entre tous ces domaines, nous perçons peu à peu les secrets de Linky.
Ce n’est pas de l’expertise, c’est de la politique.

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre

Bonsoir,

Alors que :

- la LDH a demandé un moratoire au niveau national,
- la LDH section de Crozon en appelle au dialogue,
- le Professeur Belpomme tire la sonnette d'alarme,
- le nombre de communes qui s'interrogent sur le bien fondé des compteurs communicants augmente malgré les pressions,
- des collectifs se créent dans toute la France,
- que le directeur de Linky a menti en direct sur RMC, comme certains politiciens devant l'assemblée nationale,
- que sur ordre, les syndicats d'électrification appellent les maires à l'impuissance,

.... etc,

pour que vous ne puissiez pas dire, comme en Janvier 2016 : "le compteur Linky, c'est quoi, nous ne sommes pas au courant, on ne nous a rien demandé"

Je souhaiterai que vous preniez connaissance d'un texte lu par une personne Ehs lors d'une réunion d'information à Nice,
je souhaiterai que nos élu(e)s prennent le temps de la lire, car demain, si vous persistez à ne pas prendre le temps d'écouter nos interrogations, si vous persistez à ne pas prendre le temps de la réflexion .... alors, demain,
ce sera peut-être vos enfants ou vos petits enfants qui écriront ce texte, et qui sait .... peut-être vous qui appellerez à l'aide.


Je suis devenue électrosensible après des vaccins, un empoisonnement lié aux métaux lourds qu'il y avait dedans.

L'électrosensibilité implique un tas de conséquences physiques et psychologiques. Et lorsque le corps entier est torturé physiquement et psychologiquement, on a peu d'énergie pour trouver un lopin de terre sans onde où se mettre à l'abri pour permettre à notre organisme de récupérer ... un peu.

On erre, on a envie de mourir... Certaines personnes sont déjà parties d'ailleurs..
D'autres errent dans leur voiture ou camping-car dans des forêts pas trop "arrosées" encore.... jusqu'à quand?

Colette habite, 57 ans, vit à côté de là où j'habite.
Elle est ehs et a encore la possibilité de travailler dans sa maison puisqu'elle est kiné et son cabinet à coté, est relié en filaire.Elle a de nombreux patients ehs...

Patricia à 55ans.
Elle habite à 900m de moi et passe ses journées enfermée dans une caravane. Ne pouvant sortir qu'avec une protection de la tête aux pieds (« elle brûle » sinon...).
Sa maison est à quelques kilomètres du village mais aussi à quelques mètres des maisons qui l'arrosent avec les ondes.
C'est pourquoi elle est obligée de s'isoler dans cette caravane pour permettre à son corps de récupérer.

Julie à 32 ans, elle est ehs depuis 8 ans et habite à 1 kilomètre d'où je vie actuellement.
Elle voulait venir ce soir mais elle ne peut pas ......
Elle ne peut pratiquement plus sortir de chez elle aujourd'hui après 7 ans d'études d'architecte paysagiste, à Genève, où elle a été exposée à la wifi en continu.
Elle n'a pas pu rester en Suisse exercer son métier et a du revenir dans son village natal.
C'est une femme brillante et pétillante de vie, pourtant éteinte par cette pathologie.
Elle souffre et a du confier sa petite fille ce soir à sa mère.

Camélia habite à 13 km d'où j'habite.
Elle a 38 ans, une petite fille de 6 ans...elle a du quitter Paris, laisser son mari qui travaille pour récupérer ici dans un endroit où il n'y a presque pas d'ondes.


Et il y en a beaucoup d'autres autour de nous...de nombreuses personnes électrosensibles dans d'autres villages et villes.
Si je vous raconte tout ça, c'est pour vous dire que c'est aujourd'hui que la catastrophe sanitaire s'installe et c'est aujourd'hui qu'il faut agir.

Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a publié en 2009 un article scientifique qui montre que les basses fréquences du bruit électromagnétique ambiant déclenchent l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN d'agents infectieux, virus et bactéries présents dans le corps humain et qu'elles pourraient donc contribuer à leur action pathologique.

Il termine son rapport en disant "ce phénomène incite à la prudence devant les effets possibles à long terme du brouillard électromagnétique auquel nous sommes exposés"...
Ce qui est très intéressant dans le cadre de l'électrosensibilité car nombre de personne ehs ont des terrains fragilisés par des pathologies diverses dont on s'aperçoit que nombres d'entre elles trouvent leurs causes dans des problèmes d'infections intestinales, de dysbiose, de candidose, de prolifération bactérienne intestinale ou d'hyper-perméabilité intestinale.
Ces pathologies peuvent créer des complications telless que réactions immunitaires et provoquer des allergies alimentaires ou des sensibilités, de l'inflammation généralisée et des maladies auto-immunes. 

Les problèmes arrivent alors en cascade car il n'y a plus assez de bonnes bactéries dans l'intestin grêle fragilisé pour aider à protéger contre les mauvaises bactéries et levures (pathogènes) qui sont ingérer, ni pour aider à fixer les nutriments, entravant par ailleurs le fonctionnement des enzymes.
A savoir que le métabolisme de ces personnes ne fonctionne plus normalement et qu'elles sont obligées de suivre un régime drastique, sans lait, sans sucre et gluten.

Voilà donc pourquoi je suis là ce soir. Pour vous proposer d'observer, de prendre soin de vous. Car si vous avez des céphalées à répétition, des migraines, des insomnies, de l'irritabilité, des problèmes avec le coeur,
de la dépression, des maladies de peau...et peut-être même un cancer, il est fort possible que vous soyez électrosensibles sans le savoir.

Il faut savoir qu'on observe aussi des changements comportementaux chez les enfants dont l'hyperactivité.

La panoplie des problèmes de santé débilitants potentiellement associée à cette technologie des télécommunications sans fil comporte de nombreuses conséquences, personnelle mais sociétaire aussi.
C'est une maladie qui isole, qui nous oblige à vivre loin de tout et de tous.

Malgré le déni politique et industriel, de nombreux autres symptômes et maladies neurodégénératives en lien avec ces technologies sont parfaitement décrits dans de nombreux rapports scientifiques.

Que vous soyez électrosensible ou pas il serait souhaitable que vous preniez des mesures pour changer des choses dans votre vie, hygiène de vie.
Par l'élimination d'abord des ondes chez vous  (téléphone DECT, Box avec WIFI et compteurs "intelligents" s'ils sont déjà installés ou autres appareils "connectés"),
en coupant votre portable la nuit.

Car tout cela est multifactoriels et de nombreuses autres causes qu'il faut déceler en amont sont liées. Et ce n'est pas parce que vous êtes aujourd'hui asymptomatique, que vous n'en subissez pas les effets qui vous feront peut-être basculer demain dans l'horreur de cette pathologie.

L'arrivée des compteurs communicants au sein même de chaque foyer augmentera cette possibilité et cette catastrophe sanitaire.
Mais comme à l'exemple de l'amiante, du tabac, des pesticides, etc, n'y aura-t-il aucun coupable?


Est-il normal que nous, citoyens subissons une telle exposition aux champs électromagnétiques passive forcée?
Sans choix de refus?
Sans droit à l'application du principe de précaution?

Peu de gens non encore touchés par cette toxicité réalisent l'ampleur de la situation et l'urgence à défendre cette cause.

Et pourtant, ce fléau nous concerne tous.

Voilà, merci à tous pour votre écoute et comme on le dit aujourd'hui - ne nous souhaitons plus "bon appétit" mais "bonne chance"!
-------
fin de citation


Cordialement
Telgruc sur Mer, Presqu'ile de Crozon

ou suis je

Bonjour,

Voici quelques remarques d’Olivier Serre (à lire ici : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=856) à propos de la « voiture intelligente » (sans conducteur) et du « débat éthique » soulevé par des universitaires, lequel se résume à : qui faut-il tuer en cas d’extrémité, les piétons sur la chaussée ou les passagers de la voiture ?

Posée ainsi, comme sujet de bac philo, et abondamment délayée par les médias, cette question permet d’en éliminer d’autres beaucoup plus pertinentes et de mettre le piéton humain, sur la chaussée ou dans la voiture, devant sa disparition prochaine. Pourquoi nous faudrait-il des voitures ? Quel est le bilan d’un siècle d’industrie automobile ? Pourquoi les machines devraient-elles être « intelligentes » ? Quelle est cette étrange « intelligence » qui semble fuir des hommes vers les machines ? Pourquoi le complexe scientifico-capitaliste s’acharne-t-il à éliminer la masse des hommes de toute activité, au profit de systèmes perfectionnés ?

Que ces brutes électroniques soient irrémédiablement stupides et serviles ne fait aucun doute. Elles fonctionnent, voilà tout. Le programme AlphaGo, créé par Google, ignore qu’il a battu le maître du jeu de Go ; il ne sait pas qu’il joue. Il ne sait pas plus qu’il existe qu’une pierre ou qu’une voiture qui écrase un homme. Les véritables écraseurs sont donc les concepteurs et les fabricants de machines à écraser les hommes, et c’est en vain qu’on chercherait un autre but à leur entreprise. Les machines « intelligentes » sont des cadres et des intermédiaires entre la technocratie dirigeante et la masse dirigée, en attendant son élimination.

Justement, et comme pour hâter cette relève du personnel humain par la machinerie « intelligente », on voit chuter de quatre points, entre 1999 et 2009, le quotient intellectuel (QI) moyen en France. (cf Le Monde, 21 juin 2016) Même déficit en Norvège, au Danemark, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, en Suède, en Finlande. « Les trois fonctions cognitives testées (représentation des formes, arithmétique, raisonnement verbal) sont toutes en régression. »

Passons sur cette représentation quantifiée de l’intelligence, réductrice et morcelée, qui en dit plus long sur celle des scientifiques que sur celle des populations. Reste une énorme déperdition des « fonctions cognitives ». Eh quoi ! Vous ne pensiez tout de même pas que les épidémies de cancers et de stérilité seraient les seuls effets de l’empoisonnement chimique du milieu ? La pollution concourt aussi à l’abrutissement général, avec l’alimentation industrielle, l’addiction médiatique et la destruction des lieux de transmission (famille, école, sociétés). (cf. Le Cerveau endommagé, Barbara Demeneix. Editions Odile Jacob)

Mais rassurez-vous, votre « voiture intelligente » n’aura pas besoin de vous à bord pour aller faire un tour avec ses copines, vous pouvez disposer.
Quant à la technocratie, avec les modifications génétiques (déjà à l’œuvre en Chine), la reproduction artificielle de l’humain (déjà à l’œuvre partout) et ses diverses technologies d’« augmentation », elle compte bien sortir seule, et triomphante, du sabordage de l’espèce par elle organisé. (cf. Nature & Progrès n°108, été 2016 ; La reproduction artificielle de l’humain, A. Escudero. Ed. Le Monde à l’envers)


Olivier Serre, qui fut doctorant au CEA de Grenoble, est désormais aubergiste dans une vallée proche. Il a quelquefois écrit sur Pièces et main d’œuvre.

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre

 

NE LACHONS RIEN! 

Linky, Gazpard, Aquarius c'est NON !

Ici à Sauve (gard) même réaction de la société Parera qui a eu des difficultés avec le collectif (nous apposons des refus partout en soutien à la délibération de notre mairie non retoquée ) . 

Ils ont réusi à poser 90 compteurs dans des maisons neuves et sur des accords (plus ou moins réels , il y a eu beaucoup 'intimidation téléphonique) sur les1200 prévus et finalement ont cessé toute pose sur notre commune depuis le 11 janvier.  (ils annoncent même sur la carte Enedis pour Sauve : pose terminée ... quels menteurs)

Nous savons que c'est temporaire et qu'Enedis ne va pas lâcher le pactole si facilement. Plusieurs options : 

- ils peuvent changer de sous traitant pour la pose, il y en a de bien moins "cools"

- ils peuvent demander à la Préfecture d'avancer dans la procédure juridique pour abroger cette délibération (même s'ils sont un peu gênés aux entournures car elle date de mars 2016!!! mais à Nîmes nous avons un juge de T.A. très facétieux qui arrive à contourner tout cela) 

- ils attendent que nous relâchions la pression et recommencent discrètement ou en force 

Nous sommes prêts pour les trois éventualités et notre comité de veille est relancé sans relâche... 

Bon courage à tout le monde! NE LACHONS RIEN! 

Linky, Gazpard, Aquarius c'est NON ! 

Catherine

TEMOIGNAGE

Lina ( Région parisienne)
Peu de temps après l'installation du capteur électrique nuisible "Linky" à notre domicile, qui a eu lieu le 5 avril 2017, j'ai commencé à subir des difficultés de cicatrisation au niveau des tissus cutanés, une détérioration de la qualité de mon sommeil, des bourdonnements au niveau des oreilles, et une tendance à l'anxiété et à une sensibilité exacerbée sur le plan émotionnel, au point qu'il m'arrive de fondre en larmes face à des situations qui ne sont pourtant pas si dramatiques que cela, alors que je suis plutôt d'une nature optimiste,tranquille et joviale.
De plus, depuis plusieurs années, en période de froid, mes doigts se mettent à gonfler
(présence d’oedèmes), à devenir de couleur rouge-violacé (troubles de la micro-circulation du sang), à perdre de leur sensibilité, et à s'engourdir, jusqu'à ressentir des fourmillements dans mes doigts.

Cependant, tous ces symptômes qui touchent mes doigts se sont nettement amplifiés
depuis que je suis soumise à ce surplus d'ondes électromagnétiques dû au capteur
"Linky", ce qui fait que cette pathologie, qui s'apparente à un syndrome de Raynaud, soit devenue quasi invalidante, ce qui est aisément compréhensible lorsqu'on sait à quel point nous avons besoin d'utiliser nos doigts et nos mains au quotidien...
Par ailleurs, quand je suis chez moi, il m'arrive même de subir des palpitations cardiaques, comme si quelque chose dans l'air m'envoyait des décharges dans le coeur, chose que je n'avais jusqu'alors jamais connu et qui ne m'arrive jamais lorsque je me trouve dans un logement qui ne comporte pas de compteur dit "communicant" ou "intelligent".
Enfin, je me sens plus facilement fatiguée physiquement qu'auparavant, ce qui m'oblige désormais à fournir davantage d'efforts pour accomplir quelque tâche que ce soit, chose très difficile à supporter quand on a à peine 30 ans et qu'on a toujours eu la chance d'être en bonne santé, que ce soit sur le plan physique ou psychique...
Il est, à mes yeux, indéniable que cette dégradation de mon état de santé dans sa globalité à laquelle je doive faire face, hélas, soit directement due à une exposition accrue de mon organisme aux champs électromagnétiques artificiels générés par le système "Linky".
Je tiens également à préciser que, selon les dires du maire de ma commune (Torcy), à ce jour, 95 % de la population de Torcy se sont vus installer un capteur "Linky".

Annonce pour lundi 18 Février

 

Le Grand Débat : le lundi 18 Février, Salle Colonne, 94 Boulevard de Blanqui, de 19h à 21h.

 

En fait de grand débat, il s’agit d’une suite d’interventions et non de sujets discutés. C’est pour cela qu’il serait bien que plusieurs personnes interviennent au sujet du Linky, et abordent chacune un point différent, reprenant les 6 points du tract ou ceux de la lettre à ENEDIS.

Il est important de signaler la lettre de Célia Blauel au directeur régional d’ENEDIS pour Paris. Elle lui rappelle l’engagement d’ENEDIS de respecter le droit de refus du linky pour les usagers qui en feraient la demande. Beaucoup de personnes pensent que l'on est obligé d'accepter linky.

 

Pour exprimer son refus, envoyer une lettre de refus, en envoi recommandé avec accusé de réception. Appeler ensuite le Support Client Linky - 0800 054 659 – pour vérifier que le refus du compteur a bien été pris en compte et été bien inscrit dans la base. Garder près de soi le numéro du recommandé inscrit sur l’Avis de réception (AR) qui vous sera demandé.

Nadine

PMO
Vous allez rire, mais nous aussi, Pièces et main d’œuvre, nous avons un comité scientifique.

Et comme Emmanuel Macron, Greta Thunberg et tout le monde, nous écoutons les scientifiques – ceux qui savent.
Que dit notre comité scientifique ?

Eh bien, finalement, il est probable (voire un peu plus que probable) que le virus SARS-Cov2 (dit Covid-19) ait bel et bien été manufacturé dans le laboratoire P4 de Wuhan et qu’il s’en soit échappé.

Naturellement, quand notre comité scientifique nous a avisé de ses dernières trouvailles, nous lui avons posé des questions et tâché de vérifier ses soupçons.
C’est ce que raconte cette enquête, pas à pas, de façon à ce que vous puissiez à votre tour vérifier nos vérifications et vous faire votre propre opinion. Allez, au boulot.

Voici notre dernière livraison : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=1304
Merci de faire circuler,
Pièces et main d’œuvre

nature et liberté

Voici un entretien paru dans le dossier d’été de La Décroissance, fort à propos consacré à « nature et liberté » : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=1351
On ne peut produire des biens et des services – artificiels – qu’en détruisant des matières premières - naturelles. C’est ce à quoi les producteurs se sont employés depuis la domestication du feu jusqu’à l’usage des « machines à feu », lors de la « révolution industrielle », au début du XIXe siècle et d’un fantastique essor des forces productives qui s’emballent toujours plus. La science (R & D, innovation), motorisant cet emballement.
On ne peut produire davantage, plus et plus vite, qu’en rationalisant la production  de l’extraction des matières premières à la distribution des biens et services finis.
On ne peut rationaliser la production qu’en éliminant les temps morts, les erreurs, les gaspillages, c’est-à-dire qu’en réprimant et supprimant toujours plus le facteur humain.
C’est à quoi les ingénieurs des méthodes se sont employés depuis le début du XXe siècle, transformant les hommes en machines avant de les remplacer par des machines suivant ce qu’ils nommaient « l’organisation scientifique du travail ».
Le fantastique essor des forces destructives laissant toujours moins de matières premières naturelles à transformer en biens et services artificiels, pour une population toujours plus nombreuse et avide, la technocratie instaure en ce début de XXIe siècle, l’organisation scientifique du monde. Rationnement / rationalisation.
En clair, l’incarcération de l’homme machine dans un monde machine, une smart planet (IBM), une « Machinerie générale » (Marx), dont tous les circuits et composants, vivants ou inertes, humains ou objets, seront interconnectés et pilotés par les machinistes, grâce aux myriades de mégadonnées transmises par les réseaux 5G et traitées par les algorithmes des supercalculateurs (IA).
Pour commander La Décroissance, écrire :

52 rue Crillon.  BP. 36003 – 69411 Lyon cedex 06
Contact : ladecroissance.net ou 04 72 00 09 82
Merci de faire circuler,
Pièces et main d’œuvre
NB : au cas où notre site Pièces et main d’œuvre serait inaccessible, retrouvez-nous sur le blog des Chimpanzés du futur :
chimpanzesdufutur.wordpress.com/

mise en scène d’un pseudo clivage

entre « progressistes » et « Amish »

 

Depuis quelques semaines, tous les courants technologistes - libéraux, socialos, écolos - tentent de tirer parti d’un sujet qu’ils avaient jusqu’ici méprisé : la critique de la 5G. La mise en scène d’un pseudo clivage entre « progressistes » et « Amish » n’ayant d’autre objet que la valorisation mutuelle des factions en lutte pour le pouvoir au sein du parti technologiste.
Qui des ingénieurs EELV, des saint-simoniens macroniens ou des saint-simoniens communistes, programmera les algorithmes de la « transition écologique » et de la « Machine à gouverner » ?
S’ils ont tiré les leçons des échecs précédents, les opposants sincères à la 5G et à la déshumanisation refuseront de brader leur légitimité « historique » et « de terrain » à leurs ennemis technologistes, contre un plat de lentilles médiatique. Les écolo-socialistes, rouges-verts, les Piolle & Ruffin si vous voulez, y gagneraient la direction publicitaire et flatteuse d’un mouvement qu’ils dévoieraient vers les sables mouvants des « moratoires » et des « conférences citoyennes », en attendant de les rabattre vers les urnes aux prochaines élections.
Quel intérêt auraient ceux qui tirent à la fois leurs carrières, leur légitimité et leurs postes du système technicien à poser en termes véridiques la question de sa survie ?
Merci de faire circuler,
Pièces et main d’œuvre
NB : au cas où notre site Pièces et main d’œuvre serait inaccessible, retrouvez-nous sur le blog des Chimpanzés du futur :
chimpanzesdufutur.wordpress.com/