recherche zones blanches

Les informations concernant ces zones doivent être transmises uniquement par téléphone ou courrier postal, merci. Vous pouvez spécifier vos actions sans indiquer les lieux dans la rubrique courrier des lecteurs. Nous retransmettrons.

L'association AREHS (Belgique) nous a transmis fin septembre l'information qui suit.

Après vérification, elle apparait très sérieuse et parfaitement encadrée.


Le scientifique indépendant finlandais Dariusz Leszczynski lance un appel à participer à un projet de recherche sur l'EHS.
Toutes les explications originales peuvent être trouvées ici :
https://betweenrockandhardplace.wordpress.com/2021/08/13/the-ehs-project-is-the-reason-why-i-called-you-ehs-persons-and-ehs-diagnosing-physicians/


Le professeur sait qu'il pourra recevoir des réponses en français.


Voici la traduction de son message :


Dariusz Leszczynski, PhD, DSc
Professeur adjoint de biochimie Université d'Helsinki, Finlande


Comme je l'ai brièvement expliqué dans mon billet de blog, ce projet consiste à collecter des informations :
- Sur l'apparition et les symptômes de l'EHS, auprès de personnes souffrant d'EHS.
- Sur les moyens qui ont conduit au diagnostic de l'EHS auprès des médecins qui ont posé ce diagnostic.


Ces informations seront recueillies auprès du plus grand nombre possible de volontaires et de médecins de l'EHS.


Une fois que la grande base de données des symptômes et des diagnostics aura été collectée, elle sera analysée afin de déterminer s'il existe des modèles d'apparition des symptômes et des tests médicaux qui pourraient suggérer une voie à suivre pour une recherche visant à trouver des méthodes de diagnostic.


La participation des personnes souffrant d'EHS et de leurs médecins est essentielle pour ce projet particulier. Le recrutement des participants est en cours, mais il est lent.


Comme c'est toujours le cas avec les projets scientifiques, plus les volontaires et les médecins participeront, plus l'analyse des données sera fiable.


Par conséquent, si vous connaissez des personnes souffrant d'EHS qui ont été diagnostiquées comme telles par des médecins, veuillez les encourager à me contacter et à participer à ce projet.


Je suis seul dans ce projet. Je n'ai ni superviseur ni collaborateur. Mon seul objectif est de collecter, d'analyser et de publier cette analyse dans une revue scientifique à comité de lecture, afin que tous puissent lire et réfléchir au sujet de l'EHS


Comme je l'ai indiqué dans mon blog, toutes les personnes souffrant d'EHS et tous leurs médecins qui participeront au projet et fourniront des données pour l'analyse finale, se verront proposer d'être co-auteurs de l'article final, ce qui signifie qu'ils verront la version finale du manuscrit et seront invités à fournir des commentaires scientifiques sur ce manuscrit, avant qu'il ne soit soumis à la revue.


En résumé, tous les participants au projet auront leur mot à dire sur le texte final du manuscrit avant qu'il ne soit envoyé à la revue.
Les opinions scientifiques des personnes souffrant d'EHS et des médecins seront prises en considération et ne seront pas laissées de côté ou omises.
Vous tous, ainsi que tous les nouveaux volontaires, serez contactés en temps voulu (il reste encore quelques semaines à attendre), avec les questionnaires appropriés. Les volontaires EHS potentiels peuvent me contacter en utilisant l'adresse e-mail de ce message. blogbrhp@gmail.com


Meilleurs vœux et remerciements,


Dariusz Dariusz Leszczynski, PhD, DSc
- Professeur adjoint de biochimie - Université d'Helsinki, Finlande
- Rédacteur en chef - Spécialité "Rayonnement et santé". Frontières de la santé publique, Lausanne, Suisse
- Consultant indépendant et conférencier international - Expert en radiations sans fil et santé - [3G, 4G, 5G et au-delà].
- Blog scientifique (depuis 2009) : http://betweenrockandhardplace.wordpress.com
- Lien vers le CV de juin 2021 : https://wp.me/PBbF9-jm

 


Bien cordialement.

L'Association Robin des Toits

 L’important n’est pas de savoir si une personne est électro-hypersensible, électro-hypersensitive, ou pas : le problème n’est pas là car de nombreuses maladies neuro-dégénératives, de nombreux cancers du cerveau, du cervelet, se développent actuellement à vitesse V. Les personnes non-électrohypersensitives sont les plus en danger car elles ne perçoivent aucun signe avant-coureur et donc ne peuvent pas agir sur la cause. Avant qu’il n’y ait de nombreux morts, réagissons et diffusons le plus possible la vérité scientifique avec rigueur et honnêteté !

en attendant la conscientisation
ouvrir des terres de repos

A notre connaissance Les zones blanches n'existent plus en France (sauf déserts humains à plus de 3000m d'altitude).

 

Un projet d'habitat pour [Electro Hyper Sensible] est en cours de réalisation à  XXXXXX (l'opération est soutenue par UneTerrePourLesEHS et Madame la député Rivasi).

 

Il existe des zones exemptes de couverture téléphonique toutefois il ne s'agit pas de zones exemptes d'ondes.

Malheureusement ces zones sont en cours de résorption. La résorption concernera les "centres bourgs" un espoir subsiste encore pour les hameaux périphériques.

 

Afin de trouver un lieu peu exposé le site Cartoradio.fr combiné à une carte topographique peut vous secourir néanmoins rien ne remplace le ressenti et les mesures in situ.

ehsmars19.jpg

François Hollande a dit au congrès des maires qu'il n'y aurait plus aucune zone blanche en France !
Il existe une zone blanche de 34000 km2 . Où ?
Ce sanctuaire est situé en Virginie occidentale. L’origine de cette zone blanche n’est pas de protéger des personnes intolérantes aux ondes pulsées. Elle vise à permettre au plus gros télescope du monde d’écouter les étoiles, sans interférence avec des rayonnements électromagnétiques artificiels
Il existe en France une petite zone Blanche pour des raisons analogues : observation des astres. C'est à XXXX, près de XXXXXXX, dans le XXXXX. Il y a là un XXXXXX qui impose des contraintes analogues aux opérateurs de Téléphonie Mobile

 Je vous envoie  ce lien:

http://www.alerte-ondes22.org/index.php/fr/accueil/dernieres-nouvelles/88-zones-blanches-oui-c-est-possible

C'est tout ce que j'ai. Si vous avez des renseignements aussi un jour, n'hésitez pas à me les communiquer.
 

Bon courage et bien cordialement

Imaginez. 34 000 km2 sans ondes électromagnétiques artificielles.
Des camions parcourant ce territoire pour traquer les wifi pirates.
La possibilité de faire appel à la commission des télécommunications pour empêcher toute pollution électromagnétique.

Ce lieu existe.
Des dizaines d’électro-hypersensibles y ont trouvé un lieu où vivre.

« Je peux dormir la nuit. Je n’ai pas de migraines…
Je n’ai pas de vertige à tel point que j’ai l’impression que je vais tomber…
J’arrive à avoir une pensée claire. »

Ainsi s’exprime une réfugiée des ondes.

Alors, c’est donc possible ?
Cet espoir d’une zone blanche ne serait pas qu’une utopie de la saint-glinglin ?
Des personnes Ehs y retrouveraient la santé ?
On n’aurait pas besoin de multiplier les études, les commissions et les rapports pour perdre du temps ?
On pourrait rapidement créer des zones blanches au lieu d’enterrer des propositions de loi et de laisser mourir des gens sans assistance ?

Oui, c’est possible.

Ce sanctuaire est situé en Virginie occidentale. Au pays de toutes les démesures, les Etats-Unis ? Oui.

Seulement, voilà. L’origine de cette zone blanche n’est pas de protéger des personnes intolérantes aux ondes pulsées.
Elle vise à permettre au plus gros télescope du monde d’écouter les étoiles, sans interférence avec des rayonnements électromagnétiques artificiels.

De l’aveu même de la directrice générale de l’observatoire de Green Bank, il s’agit d’un véritable enjeu « pour les astronomes qui veulent s’assurer qu’il existe encore des lieux où ils peuvent travailler ».

L’enjeu de savoir s’il existe encore des lieux où des électro-sensibles puissent vivre ? Question secondaire.

Nous déployons des technologies colossales pour écouter les étoiles et nous ne savons plus écouter des humains en souffrance.

Comble du cynisme, nous avons plus d’égards pour des machines que pour des hommes et des femmes. Pour information, la valeur limite pour la protection des appareils électroniques est fixée à 3 volts par mètre. S’agissant de la protection des personnes, elle est située entre 41 et 61 V/m concernant la téléphonie mobile en France !

En marge de ces considérations, trois questions me viennent :

- Existe-t-il en France des lieux semblables à celui de Virginie où des Ehs pourraient trouver refuge ?

- S’il est possible de créer un espace de 3 400 000 hectares sans ondes artificielles, pour faire avancer la connaissance des astres, serait-il concevable de mettre à disposition quelques dizaines, quelques centaines d’hectares pour que des êtres humains puissent vivre, simplement ?

- Faudra-t-il que des habitants de la grande patrie des droits de l’homme demandent l’asile environnemental aux Etats-Unis pour ne pas mourir ?

Frédéric

Compléments apportés par Alain :

Oui, il existe en France une petite zone Blanche pour des raisons analogues : observation des astres.

C'est à XXXX, près de XXXXXX, dans le XXXXXXX. Il y a là un XXXXXX qui impose des contraintes analogues aux opérateurs de Téléphonie Mobile.

Mais la zone est bien plus petite, et dans la village de XXXXXX où "on ne capte pas" les maisons sont équipées de wifi et de DECT, si bien qu'on ne peut même pas louer !

Début Juin 2012, deux Ehs ont loué tout le camping municipal pour 3 jours, et ont organisé une rencontre d'Ehs de toute la France. Les participants, une cinquantaine, étaient logés dans leurs tentes, leurs camping-cars, des caravanes louées et leur voiture. 3 jours d'échanges amicaux, avec assemblées de tous et ateliers particuliers et les organisateurs sont rentrés dans leurs frais.

Ces rencontres sont très importantes, mais les lieux adéquats très rares. À l'avenir elles devraient plutôt se faire par région.

L'HYPER-RURALITÉ

 

L'information m'a été donnée par Kity B. en parlant du livre de Philippe

Tesson "sur les chemins noirs" (Gallimard - 15€) - j'en recommande la lecture.

Et les textes fondamentaux par MSD.

Je les remercie au nom de tous les errants à la recherche d'un lieu de survie...

Sous ce nom barbare se cache le constat par des études pointues de la DATAR de l'INRA et autres organismes officiels, de l'existence en France de zones rurales très peu développées pour différentes raisons.

Les gouvernements successifs veulent rétablir "l'égalité des territoires" par des actions fortes qui vont se centrer sur :

- la santé ;

- la téléphonie mobile ;

- internet.

 

Pour les EHS, ces actions futures présentent une grave menace sur nos vies et pas seulement sur nos conditions de vie, car, sauf erreur il n'y fait pas mention de zone blanches à conserver pour le refuge de personnes en détresses de plus en plus nombreuses. (je n'ai lu que peu de ces longs documents...)

 

C'est donc dans cette hyper-ruralité (traduisons : ces quasi déserts humains dans des zones de la campagne française) avant qu'elles ne disparaissent, que les EHS/MCS peuvent encore chercher des refuges contre "les ondes".

Peu de relais de Téléphonie mobile, des wimax lointains, peu de voisins avec portables, wifi, dect, et aussi la possibilité d'être loin des lignes électriques.

Des forêts, des bois, des landes, des pâturages, des cultures peu traitées...

des vallonnements boisés, de vieux hameaux...

 

Pour les traitements chimiques, c'est plus compliqué.

Consulter l' Atlas régional de lʼoccupation des sols en France

 

http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publications/p/2587/1328/

atlas-regional-loccupation-sols-france-clc.html

 

La carte générale : (zones masquées)

 

Elle permet de sélectionner des zones en vert, parfois tout un département.

Pour fignoler il faut consulter le document HYPER-RURALITĒ

 

Rapport établi par M.Alain BERTRAND, Sénateur de Lozère le 30 juillet 2014

 

Un pacte national en 6 mesures et 4 recommandations pour "restaurer l’égalité républicaine"

 

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/

144000475.pdf

 

Et pour avoir des cartes plus détaillées il faut consulter aussi :

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00911232/Typologie des campagnes françaises et des espaces a enjeux spécifiques (littoral, montagne et DOM) que l'on peut télécharger par TRAVAUX_en_L_12_22032012_bd.pd...

 

Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

39,2 Mo tout de même !

Pour consulter ces sites il faudra vous faire aider par quelqu'un qui peut rester un assez long

moment devant un écran.

 

 recherches effectuées par Alain VERIGNON

LES EFFETS TOXIQUES DES ONDES ELECTROMAGNETIQUES EXPLIQUES

L’exposition aux ondes électromagnétiques comme celles des téléphones cellulaires créent des disfonctionnements majeurs au niveau des mitochondries du fait des dégâts causés par les radicaux libres du peroxynitrite qui entrainent également des rupturesrsimples et doubles des brins de notre ADN.

 

L’excès de radicaux libres, déclenché par l’exposition aux micro-ondes de basses fréquences des téléphones et des réseaux Wifi a été considéré comme responsable de maladies chroniques comme l’arythmie cardiaque, l’anxiété , la dépression, l’autisme, la maladie d’Alzheimer et l’infertilité.

 

La transmission d’un excès de calcium produit par les expositions aux CEM joue également un rôle important dans le déclenchement des effets physiopathologiques concernant chacune des maladies listées ci-dessus.

 

Les stratégies qui peuvent aider à réduire les effets toxiques des CEM (Champs Electro- Magnétiques) comprennent l’optimisation des niveaux de magnésium, certains aliments favorisant le processus NRF2, de l’exercice, une restriction calorique et les stratégies qui boostent la transmission de l’Oxide Nitrique (qui agit, en fin de compte, en augmentant le NRF2). lire

Parkinson : l'excès de calcium pourrait accélérer la  dégénérescence des neurones

Un excès de calcium dans le cerveau pourrait favoriser l'apparition de la maladie de Parkinson, indique une étude britannique publiée dans la revue Nature Communications.

 

Un excès des niveaux de calcium à l'intérieur des cellules nerveuses favoriserait la formation d'agrégats anormaux de protéines conduisant à la maladie de Parkinson, soulignent les auteurs de l'étude qui publient leurs résultats dans la revue Nature Communications.

 

L'équipe de chercheurs de l'Université de Cambridge s'est rendu compte que le calcium jouait un rôle de médiateur facilitant l'interaction entre des structures membraneuses à l'intérieur des terminaisons nerveuses et une protéine, l'alpha-synuclein, associée à la maladie de Parkinson.lire

recherches effectuées par Alain VERIGNON

 

Lettre à Madame Brigitte MACRON

 

Ensemble des collectifs français                                                    St Père,                  2018

C/o madame Sylvie GOURLET

14 rue de la Mairie

89450 SAINT PERE

 

 

 

                                                           Madame Brigitte MACRON

                                                           Première Dame de France

                                                           Palais de L'Elysée

                                                           55 rue du faubourg Saint-Honoré

                                                           75008 PARIS         

                                                

Objet: S.O.S. des femmes et mères d'enfants électro-hypersensibles de France

 

                             

                              Madame la première Dame,

 

                              C'est en désespoir de cause que nous, femmes électro-hypersensibles et/ou mères d'enfants électro-hyper-sensibles, vous adressons aujourd'hui cet appel au secours.

 

                              Issues de toutes les classes sociales et de toutes les régions de France, nous avons développé à des degrés divers, une intolérance aux champs électro-magnétiques, dont le niveau a explosé depuis le début des années 2000. Nous constituons la majorité des électro-hypersensibles : 2 malades sur 3 sont des femmes, selon une publication de la revue « Review on Environmental Health volume 3 Issue 4 (déc 2015) ».

 

                              Nous ne supportons plus la WIFI, la téléphonie mobile, le téléphone sans fil de la maison, le four à micro-ondes, les ordinateurs, box,  appareils électroniques, objets connectés, le WIMAX, les radars, les liaisons pompiers, police gendarmerie, ni même, pour la plupart d'entre nous, le courant électrique.

 

                              En présence de champs électromagnétiques, électriques ou magnétiques, même de faible intensité, nous souffrons d'épuisement, de maux de tête, d'acouphènes, de vertiges, d'oppression thoracique, de troubles cardiaques pour ne citer que les principaux symptômes.

 

                              Si certaines d'entre nous, peu atteintes, sont encore capables de travailler sur des postes protégés, et ont pu rester dans leur maison en blindant murs, fenêtres et réseau électrique ou en s'installant dans leur cave aménagée à cet effet               ( www.choix-de-vie.com,     www.equilibrehabitatsante.comwww.expertcem.comwww.electromagnetique.com ),  la plupart d'entre nous ont dû abandonner travail,  et  foyer trop exposés, pour se réfugier dans des habitats isolés, voire des caravanes dans les quelques zones blanches qui subsistent sur le territoire. D'autres sont en errance vivant dans leur fourgon aménagé. Notre vie est une survie au quotidien.

                              De plus en plus d'enfants ont dû être déscolarisés, comme Ethan du film documentaire «cherche zone blanche désespérément»,  car devenus intolérants aux ondes, intolérance qui s'exprime au début par des troubles de l'apprentissage et du comportement ( hyperactivité, troubles de la concentration ).

 

                              En 2009, face à l'afflux de malades ne sachant à qui s'adresser, était créée en France une consultation de médecine environnementale www.artac.org destinée d'une part, à apporter si ce n'est un remède à leur maux, tout du moins des conseils et un traitement visant à les soulager, et, d'autre part, à étudier la pathologie puisque le gouvernement de l'époque n'avait diligenté aucune recherche, malgré de nombreuses alertes dont l'appel des médecins de Freiburg en 2002 et le Grenelle des ondes de 2006 .

 

                              Grâce à cette consultation, des examens radiologiques, sanguins et urinaires permettent désormais de mettre en évidence de façon objective la pathologie et de constater, grâce à leur réitération quelques mois plus tard, que l'évitement de tous les champs électromagnétiques artificiels pendant une certaine durée améliore l'état des patients...mais ne les guérit pas.

 

                              A ce jour, la pathologie n'est toujours pas reconnue en France alors qu'elle l'est dans certains pays européens. Même les Agences Régionales de Santé minimisent ou ignorent le problème.

 

                              Malgré les nombreuses études démontrant le lien entre les ondes et l'électro-hypersensibilité,  une nouvelle étude, l'étude COCHIN, a démarré en 2012, dont nous ne connaissons toujours pas les conclusions. Son protocole avait été jugé peu objectif et très orienté par les associations de malades qui n'avaient d'ailleurs pas été consultées https://www.robindestoits.org/Prise-en-charge-de-l-EHS-electrosensibilite-Lettre-ouverte-au-Pr-Choudat-hopital-Cochin-Paris-18-02-2012_a1447.html.

                             

                              Enfin, lors du 5ème Colloque de l'Appel de Paris du 18 mai 2015 à Bruxelles, consacré aux hypersensibilités aux champs électromagnétiques et aux produits chimiques multiples, rassemblant plus de 180 médecins et scientifiques , le Dr Igor Belyaev, Directeur du laboratoire de radio-biologie à l'Institut de recherche sur le cancer de Slovaquie, spécialiste des effets biologiques des ondes, expert auprès de l'OMS, a indiqué que «les effets des Champs électromagnétiques dépendent d'énormément de variables physiques et biologiques ignorées de la plupart des études actuelles : fréquence(s) de l'onde porteuse, largeur de la bande passante, modulation qui est le message greffé sur l'onde porteuse,...traits physiologiques individuels, et particulièrement concentration corporelle en capteurs de radicaux libres, antioxydants et métaux divalents (métaux lourds transporteurs d'ions comme le calcium)».

http://appel-de-paris.com/wp-content/uploads/2015/06/Synthèse-colloque-FR.pdf

 

                              A ce jour, il n'existe en France, à notre connaissance, toujours aucune recherche  fondamentale ou génétique, visant à proposer un traitement.

 

                              La réglementation française étant insuffisamment protectrice, nous ne pouvons sortir en ville qu'avec de grandes souffrances le niveau de CEM autorisé étant trop élevé (l'un des plus forts d'Europe de 28 à 61 V/m alors que nous n'en supportons que 0,012 V/m et WIFI omniprésente) et nous ne pouvons plus utiliser :

  • les logements sociaux (équipés d'antennes sur le toit et non protégés) malgré la paupérisation de certaines d'entre nous ;

  • les services publics (pas de chambre blindée à l'hôpital, Wifi dans les cabinets médicaux à l'école, dans les bibliothèques, dans les maisons de retraite, dans certains services publics, etc…) ;

  • les transports en commun ( aucun compartiment sans wifi dans le train).

 

Nous nous interrogeons également sur la future prise en charge, d'ici à une dizaine d'années, des personnes âgées électro-hyper-sensibles dépendantes, aucun EHPAD n'est en effet capable de les accueillir.

 

                              Le seul lien qui nous relie au monde extérieur est le téléphone analogique fixe filaire, qu'il est prévu de supprimer d'ici à deux ans. Les cabines de téléphone public sont en voie de disparition, ce qui nous rend injoignable quand nous sommes en errance.

 

                              Avec le projet de couverture de tout le territoire français en téléphonie mobile et de l'introduction forcée du courant porteur en ligne et de son compteur LINKY dans les habitations, nous allons devoir fuir à nouveau, comme c'est déjà le cas pour certaines d'entre nous. Mais où allons-nous vivre si tout le territoire est couvert ?

 

                              Avec la récente circulaire en date du 1er février 2018 qu'a reçue l'Office national des Forêt, c'est l'accès aux maisons forestières, souvent inoccupées et pouvant constituer un refuge, qui nous est refusé, puisque l'ONF a ordre de ne plus concéder, donc de ne plus accorder de bail d'habitation.

                             

                              Somme-nous condamnées à devenir des réfugiées des ondes dans quelques grottes comme certaines pesonnes ?  Quel crime avons-nous commis pour mériter un tel châtiment ?

 

                              C'est ce qui nous attend si le Président de la République n'entend pas notre appel au secours.

 

                              Notre seul salut réside dans la création d'une ou plusieurs zones blanches sur des sites isolés.

 

                              Car au-delà de l'aspect constitutionnel qui doit garantir à chaque français, contribuable au demeurant, le droit au logement, à la santé, au développement personnel dans un environnement équilibré, ainsi que le droit de circuler, c'est une question de solidarité nationale et d'assistance à personne en danger.

 

                              Nous connaissons, chère madame, votre culture, votre charisme et votre humanisme : c'est pourquoi, nous vous prions pour nous, nos enfants et pour les générations futures, d'intervenir en  haut lieu, afin d'aider à la création de zones blanches pour personnes électro-hyper-sensibles, dont certaines sont portées en projet depuis de nombreuses années par des associations, sans jamais aboutir faute de moyens et de décision politique, d'encourager la recherche thérapeutique sur l' électro-hypersensibilité et de prendre rapidement toute mesure nous permettant de recouvrer nos droits constitutionnels, par la baisse des niveaux d'exposition, le maintien du téléphone filaire, le retrait du WIFI  des lieux publics et au moins d'un compartiment par train, ainsi que le retrait des compteurs Linky et du CPL des logements des personnes hypersensibles.

 

                              Restant à votre entière disposition, nous vous remercions très chaleureusement pour votre soutien.

 

                              Veuillez agréer, Madame la première dame, l'expression de nos respectueuses salutations,

 

Sylvie GOURLET                      Elidia   Da Silva                  Christiane ESTEVE                     Pascale MAGDELEINE

Collectif Morvandionde              EMOV                                  Robin des toits             Les cosmonautes 45

                                              

 

 

Jacqueline CROZET                   Anne-Laure MAGER                         Karine ERHEZ                    Dorothée CARTON                                    

Droit aux transports                Présidente  Perdons pas le fil            Tous sensibles      

                                                                                  

 

 

Véronique BOULAN                          Sylvie                            Véronique LEHRMANN      Ass zone blanche en vallée   

Collectif ehs ouest Paris                  Collectif ehs86                                                           de l'Artillac

                                                                                               

 

                                                              Joëlle                                   Laurence PERRIER       Marie-Christine NAHON

Collectif ehs touraine                       Collectif ehs 49                   Collectif ehs 18

 

 

 

                                               Elisabeth BUIL                        Isabelle

Collectif ehs  Charente       Collectif ehs sud-ouest         Collectif ehs 83      Collectif stop ondes ariège

                                                          

 

 

Nathalie                                                                                   Michelle CAUTAIN               Jill  DENTON

Collectif ehs 42             Collectif ehs Rhônes-Alpes          Collectif ehs21

        

                                        

                                                                                        

 CatherIne MORLAT         Christiane MOUREMBLE             Lydie RUAS                          Mady MELLET

 

 

 

Anne-Marie REIFF            Anne CAUTAIN            Cécile Maumelat

                                                                                   Collectif Cosmonautes 45

L'Association Zones Blanches se mobilise pour créer un lieu d'accueil médico-social pour les personnes électro-hypersensibles et chimico-sensibles dans un lieu dénué de champ électro-magnétique dans les Hautes-Alpes.

Lettre d’une personne électrohypersensible face au vaste merdier du monde de la téléphonie mobile

Aujourd’hui,dès que je suis exposée, j’ai besoin d’un temps de récupération derrière. J’évite donc au  maximum les lieux publics. Et si je suis contrainte d’aller  en ville, comme pour un rendez‐vous médical, je choisis mes horaires pour que ça aille au plus vite. Pour l’heure je n’ai pas d’autres solutions que d’adopter un mode de vie à l’écart d’un style de vie citadin. Cela m’a permis de gagner en confort de santé, ce qui n’a pas de prix même si c’est excluant socialement. Je n’ai pas d’autre choix pour le moment.  

annonce MARS 2019
Dans le cadre d’un tournage de film du réalisateur Jean-Yves BILIEN autour des travaux du Dr Gérard Dieuzaide

Nous recherchons des patients qui  présentent, entre autres, des troubles de santé de la nature suivante : Douleurs de type fibromyalgique, douleurs musculaires, douleurs articulaires, cervicalgies, lombalgies, vertiges, sensations d’instabilité, sensations d'oppression, palpitations, mauvais sommeil, fatigue chronique, acouphènes, maux de tête, douleurs retro-oculaires, fourmillements  dans les mains, les bras ou les jambes, difficultés de concentration, états dépressifs.

A l’occasion de ce tournage qui se déroulera à Toulouse la première semaine d’avril, les patients seront, grâce à certains tests, lors de cette consultation gratuite par le Dr Gérard Dieuzaide, susceptibles de trouver des solutions à leurs problèmes de santé.

Merci de prendre contact avec : jeanbilienfilms@gmail.com

 

​Le Docteur Gérard Dieuzaide est chirurgien-dentiste, diplômé universitaire d'implantologie et  de posturologie, ancien président d'honneur fondateur  de la Société de posturologie interdisciplinaire Midi-Pyrénées » , président d'honneur  de « l'institut européen de posturologie »

Il s'intéresse à la relation entre l'occlusion dentaire et la posture. Son expérience clinique l’a amené à constater et mettre en évidence l'effet sur la santé des ondes électromagnétiques environnementales et de signaux vibratoires émis par certaines  matières sur notre santé.(en bouche ou ailleurs) Conférencier et  formateur, Il est l’auteur de nombreux articles sur ces différents sujets.

 

Le docteur Dieuzaide est un spécialiste de l'électrosensibilité et de la chimio-sensibilité.

Bibliographie:

  • Libérez  vous de ces matières parasites aux éditions Trédaniel, préfacé par le docteur Yvan Prat.
     

  • Les maladies des ondes comment s'en préserver, électrosensibilité,  fibromyalgie,  fatigue chronique, préfacé par le professeur Dominique Belpomme et postfacé par le professeur Henri Joyeux, aux éditions Dangles. Ce livre a été traduit en Espagnol.
     

  • Et si ça venait des dents, préfacé par le professeur Marc Henry aux éditions  Dangles. Cet ouvrage a reçu le prix du livre scientifique de l’association littéraire "Les gourmets des lettres" et le docteur Dieuzaide a reçu le diplôme d'honneur de la ville de Toulouse pour ce livre en octobre 2018.
     

  • A paraitre:  Apprendre à tester, le corps ne ment pas.
     

  • Il a participé au film documentaire long métrage les sacrifiés des ondes du réalisateur Jean-Yves Bilien avec entre autre le professeur Luc Montagnier et le professeur Dominique Belpomme.

 

Association « Zone Blanche en Vallée de l’ARTILLAC-ARIEGE »

à :

  • Robin des Toits

  • « Une Terre pour les EHS »

  • « Antenne 31 »

  • ARTAC

  • « Santé sans Ondes »

  • Mme Maud BIGANDet Collectif Justice et Solidarité Citoyenne

  • M. Xavier CAMPELLO et Association des Malades Environnementaux

  • POEM 26

  • Génération Ondes

  • Groupe EHS 64/65

  • NEXT UP

  • « Ondes et Protections »

  • M. Alain VERIGNON

 

Esplas de Sérou, le 26 novembre 2019

A DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

Objet : Proposition de la part de Maud BIGAND de réaliser un livre de témoignages des personnes EHS et (ou) EMS (Electromagnétiques ou Chimicosensibles), proposition intéressant les Editions DANGLES.

Bonjour,

Maud, très engagée dans la bataille Linky, en Ariège mais pas que, nous propose d’écrire un livre de témoignages des personnes électrohypersensibles ou (et) chimicosensibles. Ce livre sera édité chez Dangles, une maison d’édition très axée sur la santé. C’est une super opportunité pour nous.

Peut-être l’idée vous a-t-elle traversé(e) ? oui, sûr, quelques-uns d’entre nous ; mais nos difficultés de communication, le temps et l’énergie nécessaire pour se soigner, et pour sortir de cette impasse… nos conditions matérielles pour certains… nous en empêchent. D’autant que quand nous commençons à aller mieux, nous avons une folle envie de vivre… et de passer à autre chose… d’aller vers le positif de ce que la vie nous propose…

Alors pourquoi ne pas accepter cette proposition ? et prendre quelques heures pour rédiger un témoignage personnel ?

Il s’agit d’écrire sur plusieurs pages, le récit de notre parcours :

  • Comment l’EHS s’est déclarée, à quel moment, à quelle occasion ;

 

  • Quels ont été les premiers symptômes, … puis les symptômes suivants au fur et à mesure de la progression de la pathologie ;

  • Quelles relations nous avons fait avec : … des vaccins, des soins dentaires, des infections (Lyme ou autre), comment nous avons senti une accélération de nos maux précédents avec l’exposition aux ondes ;

  • Ce à quoi cela nous a obligé(e)s : quitter son travail, sa maison, sa famille, ses amis… ;

  • L’errance qui s’en est suivie … ou les déménagements successifs ;

  • L’errance médicale, le nombre de médecins consultés, d’examens subis ;

  • Les recherches que l’on a fait soi-même, les liens avec des pathologies plus anciennes, ou des évènements antérieurs ;

  • Les conditions extrêmes que certains d’entre nous ont vécues et vivent encore ;

  • Ce que cette longue « traversée » nous a appris ou nous apprend, ce que l’on en tire (leçon sociétale, personnelle …), comment on vit cette période de notre vie, dont nous ne connaissons pas l’échéance, … ;

Cela est une trame, mais libre à chacun d’y mettre plus ; ce sont Maud et l’éditeur qui mettront en forme.

On peut bien sûr rester anonyme si on le souhaite ; mais il semble n’y avoir aucun risque à donner son nom. C’est chacun qui voit !

On peut également envoyer des photos… de nos campements, de nos habitats blindés, de nos protections.

Merci de nous dire si vous adhérez à cette proposition, en sachant qu’il faut un peu de temps pour réaliser cela ; mais cela permettrait à Maud de donner à l’éditeur une notion du nombre de personnes qui y participeront ; ceux d’entre nous qui écrivent plus facilement que d’autres peuvent être aidés à la rédaction, une fois que les éléments sont écrits même dans le désordre. Peut-être nous pouvons dès maintenant nous dire :

  • Si on a besoin d’aide pour mettre en ordre ce récit et (ou) pour le dactylographier ;

  • Inversement, si on se sent d’aider d’autres personnes à cette écriture, à distance bien sûr.

 

En cas d’écriture manuscrite, merci d’écrire le plus lisiblement possible.

Nous pouvons nous donner comme délai jusqu’à fin janvier pour réaliser cet écrit. Pas d’inquiétude, si nous mettons du temps à accuser réception de votre envoi (nous sommes EHS).

               Merci aux personnes qui ont déjà répondu O.K

A envoyer, soit par courriel, à :

zoneblanche.artillac[a]hotmail.com

ou par courrier postal à l’adresse suivante :

Adresse du siège : Las Moulasses 09420 Esplas de Sérou – Tél : 05 61 03 63 27 ou 05 61 03 63 27

Courriel : zoneblanche.artillac@hotmail.com

 

COMMUNIQUE DE L'ANRdT

soutien  à Colas.

 

Les personnes électro-hypersensibles sont une espèce en voie de développement contrairement à beaucoup d'autres....seulement voilà on ne parle jamais de nous, parce que notre handicap nous rend invisible...et que les industriels de la téléphonie, l'État et sa cohorte de négationnistes nous refusent le droit d'exister.
Pourrions-nous essayer, chaque fois que c'est possible et dans la mesure de nos moyens, de soutenir les personnes électro-souffrantes  qui sont confrontées à des situations difficiles dans leur quotidien et qui font appel à notre soutien...?


Aujourd'hui c'est une première...
Faisons part  massivement au Préfet de la Loire de notre soutien  à Colas.

Pour comprendre la situation, vous en trouverez en pièce jointe une chronologie des faits simplifiée .

Par un courrier courtois , avec nos mots exprimant notre ressenti,  courrier  simple comme plus documenté, nous les EHS, avec les associations de bonne volonté et tous ceux qui comprennent notre calvaire, montrons  que l'électro-hypersensibilité n'est pas une maladie imaginaire et que nous sommes fort nombreux - l'ANSES a annoncé le nombre de 5% de la population française - à avoir des vies brisées par ces technologies invasives et toxiques.

Nous préférons vous conseiller un envoi par courrier postal plus pérenne qu'un message internet. .


MERCI

Voici l'adresse de Monsieur le Préfet de la Loire
Mr ÉVENCE Richard,
 Préfet de la Loire
2 rue Charles-de-Gaulle
42000 Saint-Étienne

Nous vous suggérons d'envoyer au Maire de Luriecq une copie de votre  courrier au Préfet.

Ce Maire,  en 2013 et 2015 avait fait preuve de compréhension, signant un arrêté pour bloquer la circulation alentour pour protéger un rassemblement d'EHS. ...

Geste solidaire mal perçu par certains autres habitants du village.

Mr Alain LIMOUSIN maire de Luriecq
98 place de l'Eglise
42380 LURIECQ

Soutien à Colas Les faits :
 
Colas Diallo électro-hypersensible depuis plus de dix ans, vit depuis 2008 dans le hameau du Cros Forest, sur la commune de Luriecq , hameau très faiblement exposé aux hyperfréquences, ce qui lui a permis d'y vivre, de voir son état de santé s'améliorer et d'y accueillir parfois d'autres personnes électro-souffrantes.
 
Septembre 2019 Un nouveau voisin, informé de l'électro-hypersensibilité de Colas par le vendeur de la maison s'installe et semble faire preuve de compréhension ; Colas lui propose de prendre en charge si nécessaire des frais de connexion filaire.
20 et 21 janvier 2020 suite à une crise sévère d'électro-hypersensibilité, Colas doit se réfugier dans la forêt. Il découvrira quelques jours plus tard grâce à son appareil de mesure (AM10) que le voisin utilise un amplificateur d'ondes destiné à la téléphonie mobile domestique (Femtocell intégré à la Free box et du WiFI.) Le voisin, lors d'une entrevue, profère des insultes à son égard.
22 janvier 2020 : courrier à Monsieur le Préfet de Loire et Monsieur le Maire de Luriecq.
23 janvier 2020 : visite de Monsieur Alain Limousin, maire de Luriecq et de son premier adjoint pour constater la situation.
25 janvier 2020 : entrevue en mairie avec Monsieur le Maire et demande, face à cette situation d'urgence, à ce que soit trouvée une solution préservant une sûreté d'hébergement garantissant l'intégrité physique de lui-même et d'une autre personne électro-hypersensible vivant dans une maison mitoyenne.
Suite à cet entretien, le Maire s’engagé dès lundi 27 janvier à demander,un hébergement d'urgence, l'intervention commune de la Préfecture, du Département , de la Communauté d'Agglomération et de la Commune via les services dédiés à la santé, la sécurité, l 'urgence sociale, le handicap, le logement, afin de financer deux cages de Faraday la possibilité de « blindage » de l' habitation par l'extérieur.

Une médiation : contacter et faire intervenir un médiateur, qui aura été informé sur la problématique de l'électro-hypersensibilité, comme le recommande le dernier rapport de l'ANSES sur l'EHS.

Le 27 janvier 2020, la situation n'ayant pas évolué, nouveau courrier à Monsieur le Préfet Richard ÉVENCE et à Monsieur le Maire pour demander une médiation.

Ce dernier incite à une demande de conciliation en justice.
Le 29 janvier 2020 l'autre personne EHS est placée en arrêt maladie pour "épuisement physique et psychique en contexte EHS" et ce pour trois semaines et demie.
Le 31 janvier 2020 nouvelle demande de médiation au maire, qui s'apprête à rencontrer les voisins et semble optimiste.
Le 5 Février 2020 l'autre personne EHS alerte le préfet et la Mairie par courriel sur la situation et la demande de médiation et d'assistance.
Le 8 février 2020 un courrier de la préfecture informe Colas que le dossier est transmis à la Mairie de Luirecq :
"Je transmets pour information et suite à donner, copie de vote correspondance aux services municipaux à même de vous apporter toute aide et conseils utiles.

Je ne manquerai pas de vous transmettre leurs conclusions " Thomas Callewaert Secrétaire Général de la sous Préfecture, courrier du 6/10/2019.
Le 14 février 2020 le Maire informe Colas que les voisins refusent une médiation municipale.

L'état de santé de Colas se dégrade.
Le 15 février 2020, nouvelle rencontre avec Monsieur le Maire, puis communication de la proposition de loi visant à permettre la construction d'habitats, dans des zones vierges d'ondes nocives, pour les personnes souffrant d'électro-hypersensibilité, enregistrée à la Présidence de l'Assemblée nationale le 17 décembre 2019.
 
http://www.assemblee-nationale.fr/15/propositions/pion2512.asp

La demande se résume maintenant à :
 
- l'arrêt des dispositifs émettant des hautes fréquences pulsées et la mise en place de technologies filaires ;
- l'engagement du respect du handicap et de l'état de santé des personnes concernées, en signant une charte de bon voisinage ;
- l’information du voisinage sur leur responsabilité dans la dégradation de la santé d'autres personnes – et de leur propre santé par la communication de l'état actuel de la science et des avancées judiciaires relatives à l'EHS.

 

Association ROBIN DES TOITS

 
sicem01.jpg
sicem02.jpg
 
pandemieavrilZB20a.jpg

De pandémie en pandémie…

Virus et bactéries

Biodiversité et Ondes Electromagnétiques


 

Comme une bouteille à la mer

Nous, personnes atteintes d’électrohypersenbilité, ou plutôt d’ELECTROPATHIE (car si ce n’était qu’une hypersensibilité, ce ne serait rien), vivons dans notre chair et dans notre âme, parfois depuis de longues années, un confinement dont très peu de médias font état : sans téléphone, sans écran, sans famille et amis, qui ne nous ont pas crus. Par bonheur, pour ceux qui ont dû s’isoler en pleine nature, il y a le pépiement des oiseaux qui vient nous redonner le goût de vivre, le chant du ruisseau à côté, l’odeur humide de la forêt, le vol coloré des papillons : rien de cela pour ceux de nos concitoyens qui aujourd’hui sont confinés en appartement… et bien plus dramatique encore pour les personnes EHS devant survivre avec le Linky. Peut-être cette reconnexion avec la nature peut nous éclairer sur la pandémie du COVID19 … ?

pandemieavrilZB20.jpg

Envie de partager mes réflexions, mes intuitions, tellement toutes ces années d’errance physique, médicale, mentale, m’ont obligée à chercher au-delà des discours médicaux et officiels, du négationnisme, des mensonges ordinaires de nos autorités sanitaires et pourtant en accord avec les réflexions de nos « vieux » qui disaient déjà il y a 15 ans : « c’est pas bon tout ça ! »… .

Désir de donner envie de réfléchir, d’oser faire des choix, de ne plus passivement subir ce qui nous parait indispensable, inéluctable … .

Les premières personnes électrosensibles se sont dit être comme les canaris dans les mines de charbon ; avaient-ils tort ?

Le Covid 19 ? Pourquoi ? Comment ? A ce jour, personne n’a la vérité mais des voix montent, de scientifiques, qui viennent rejoindre ceux qui tirent la sonnette d’alarme depuis longtemps… .

  • Un peu de biologie : les virus, les bactéries, les parasites, tous les pathogènes comme tous les micro-organismes qui sont à l’origine de la vie sur terre et qui la font continuer à se développer, n’existent toujours et uniquement qu’en fonction des paramètres du milieu dans lequel ils vivent, que ce soit dans le corps humain, dans le végétal, l’animal, ou dans la nature en général. Voire les explications d’Antoine BECHAMP, Chercheur Contemporain de Pasteur, sur les microzymas : des granulations microscopiques visibles au microscope x750, apparemment très connues de tous les biologistes ( ?) : ils ont des fonctions très importantes et très diverses et entre autres, de « construire » et « déconstruire », les bactéries, virus et autres composants internes de notre corps, ce en fonction des conditions du milieu : acidité ou alcalinité, température, hygrométrie, lumière, molécules environnantes mais aussi constantes bio-électroniques ; celles-ci sont dues aux ions qui sont à la base de tous les échanges cellulaires, en particulier les ions calcium, sodium et potassium. (Un ion est une molécule qui a gagné ou perdu un électron et est devenu par là-même une particule électrique).


 

Donc, la moindre variabilité des paramètres du milieu va provoquer des déconstructions et reconstructions de nouveaux micro-organismes tels que les bactéries, virus, champignons et bien d’autres, chez certainement tous les êtres vivants ;

l’équilibre bio-électronique est l'un des paramètres, loin d’être négligeable.

Ceux-ci sont donc spécifiques d’un milieu très particulier. Et la composition et l’organisation de l’ensemble de ces micro-organismes qui composent un être vivant s’est certainement faite progressivement depuis le début de la vie sur terre dans une direction très précise, qui a permis ce qu’on appelle, l’évolution. De nombreux scientifiques se sont posé de multiples questions à ce sujet : la vie sur terre n’existe pas par le fait du hasard.

 

On peut alors penser que les contagions se feraient entre des individus qui présentent les mêmes caractéristiques de leur milieu interne, ou tout au moins, auraient en commun certains paramètres non compatibles avec la vie.

Ne serait-il pas important aujourd’hui de se poser la question en amont de ce que les êtres humains ont en commun dans leur environnement qui modifierait de manière similaire leur milieu interne, plus précisément leur homéostasie, c’est-à-dire l’ « équilibre » de ce milieu interne, ce sur toute la planète, puisque le COVID 19 touche tous les pays du globe ?

Notre environnement est de plus en plus pointé du doigt dans le développement exponentiel de toutes les pathologies dites « émergentes » ; en particulier tumeurs, cancers, leucémies, mais aussi autisme, maladies neurodégénératives, auto-immunes, cardio-vasculaires… . Santé Publique France vient enfin d’envisager la responsabilité d’une action croisée entre les pollutions chimiques et notre environnement électromagnétique artificiel dans le développement de certains cancers, en particulier chez les enfants. Pesticides, additifs alimentaires, médicaments, métaux lourds des soins dentaires et des vaccins, produits de l’industrie minière et autres, … etc., viendraient interagir avec la pollution Électromagnétique.

Le Pr. Martin PALL, le Pr. BELPOMME, le Dr MONRO en Angleterre, ont prouvé la fuite des ions calcium des cellules, sous l’effet de l’exposition aux CEM artificiels.

Des milliers d’études mondiales apportent sans ambiguïté depuis des années la preuve de la toxicité des CEM artificiels.

L’environnement électromagnétique artificiel ne serait-il pas un des points communs majeurs actuels de l’environnement de tous les êtres humains, mais aussi animaux et végétaux, même dans les pays défavorisés économiquement ?

La vie sur terre s’est développée dans et grâce à un champ électromagnétique terrestre allant de 0,7 Hz à environ 30 Hz ; or, réalisons-nous qu’un Giga (gigahertz) = 1 milliard de hertz ? Certaines installations émettent dans notre environnement 180, … 300 Giga !

De plus en plus de chercheurs expliquent que les CEM artificiels « boostent » tous les pathogènes dans le corps. Le Pr. MONTAGNIER dans une vidéo-conférence (« La guerre des ondes ») explique comment avec son équipe ils ont mis en évidence que des dilutions aqueuses de bactéries et virus de maladies chroniques, émettent des signaux électromagnétiques, en réponse à des stimulations électromagnétiques ; ces signaux sont modifiés par les émissions des antennes de téléphonie mobile ou autres objets émetteurs de notre environnement, qui servent alors d’ondes porteuses ; cela est spécifique de chaque ADN des éléments pathogènes et uniquement des pathogènes. (https://www.youtibe.com/watch?v=TCVvdn7YWg).

Voir extrait ci-dessous.

 

De là, n’y a-t-il pas matière à penser que les émissions EM artificiels composant notre nouvelle atmosphère, puissent servir « d’ondes porteuses » à des informations autres que celles pour lesquelles nous les utilisons, informations émanant de micro-organismes pathogènes qui se construiraient ensuite dans la matière constituant les Etres Vivants, grâce entre autres à une modification notable des constantes bioélectroniques et chimiques de leur milieu interne ?

L’énergie devenant matière et inversement.

Ne jouons-nous pas aux apprentis sorciers ?

Nous utilisons tous les jours et de plus en plus de technologies qui transportent de l’information, portée donc par une énergie, émise par celles-ci.

Et pourtant les médecins et nos autorités de santé continuent à raisonner uniquement selon la physique de Newton, de loin dépassée aujourd’hui par la physique quantique, en envisageant la santé et la maladie, uniquement par leur aspect « matière ».

Un virus, une bactérie, ne sont pas que de la matière ! Ils échangent en permanence des informations électriques avec leur environnement.

Le test PCR décrit par le Pr. MONTAGNIER et pratiqué par de nombreux laboratoires d’analyse en France, fait appel à des CEM artificiels pour détecter des pathogènes dans le sang de certains patients. Et cette médecine conventionnelle ne semble pas penser à chercher l’influence de notre environnement Electromagnétique artificiel sur l'apparition de micro-organismes pathogènes, ou la disparition de micro-organismes compatibles avec le vivant.

Qui peut nous expliquer ?

Les milliers d’études mondiales pouvant la toxicité des CEM artificiels sur tout le vivant, ont été largement écartées par les autorités de santé en France ; le Conseil de l’Europe a dénoncé il y a quelques années le fait que les normes en France d’exposition de la population sont complètement obsolètes, car basées sur un test qui nous semble aberrant : un mannequin rempli d’un gel, soumis à des CEM hautes fréquences, sur lequel on a étudié uniquement les effets thermiques, occultant complètement les effets non-thermiques !

A qui profite le crime ?

Tous les médecins qui soignent les patients atteints de la maladie de Lyme leurs conseillent absolument de se protéger au maximum de toutes les émissions EM artificielles ; nous, personnes électrosensibles et le plus souvent atteintes de Lyme, sentons bien cette nette aggravation de tous nos symptômes en situation d’exposition… . Mais nous pouvons aussi témoigner des différences notables sur la quantité d’insectes, ainsi que sur les variétés d’insectes que nous observons entre les quelques rares zones encore préservées des CEM artificiels et les milieux ordinaires… par exemple les buis qui sont en parfaite santé, donc non détruits par les chenilles dans les secteurs où les téléphones portables ne captent pas !... .

Moralité : en plus des masques et du gel, devrions-nous mettre en veilleuse le plus possible tous nos appareils émettant des CEM artificiels et utiliser de préférence ceux qui sont reliés au réseau de téléphonie mobile, plutôt que d’attendre la prochaine pandémie, le prochain confinement… . Ne sommes-nous pas tout un chacun responsable de notre environnement ? de ce que nous cautionnons qui nous semble aujourd’hui indispensable à notre quotidien ? cela sans parler de l’utilisation de plus en plus contestée, non seulement de l’utilisation des données personnelles mais aussi de la surveillance de la population grâce à cette technologie ?
 

  • Extrait de la vidéo du Pr. MONTAGNE « La Guerre des Ondes » :

… « Nous avons détecté il y a plus d’une dizaine d’années, des ondes électromagnétiques émises par des dilutions aqueuses de l’ADN des bactéries et virus des pathologies chroniques ; cela se fait à partir de plasma sanguin. » … « Toute la biologie actuelle est basée sur le fait que les bactéries communiquent par contact … nous y ajoutons maintenant le rôle des signaux électromagnétiques par résonance à distance … l’eau est organisée par nos molécules biologiques, elle mémorise la structure d’autres molécules. C’est la base des fondements de l’homéopathie … »

… « Nous détectons donc des ondes de très basse fréquence dans certaines dilutions de filtrats, à partir de cultures de micro-organismes ou de plasma de patients infectés ou de l’ADN de plasma congelé…

Nous observons des « pics » de production de ces ondes qui dépendent des failles géologiques… mais aussi des antennes de téléphonie ou objets émetteurs de l’environnement … Cela est confirmé par le fait qu’il y a de plus en plus de personnes qui deviennent électrohypersensibles, après un choc initial, à toutes émissions … les dilutions vont de 108 à 1013 : là, il n’y a plus de molécule d’ADN de départ … on enregistre des fréquences nouvelles de ces dilutions plus une augmentation d’intensité ; on mesure une augmentation nette du signal par rapport au bruit de fond … qui sert d’onde porteuse ; augmentation spécifique de chaque ADN des éléments pathogènes… »

… «Ces expériences ont permis de mettre au point une technique de dépistage des agents pathogènes, dite PCR (Polymérase Chain Reaction), qui permet d’amplifier des signaux émis par l’ADN »… d’agents pathogènes qui n’avaient pu être détectés par d’autres méthodes.

« Le stress oxydant provoque un transfert de charges électriques à très longue distance ».

… « Ce phénomène incite à la prudence devant les effets à long terme du brouillard électromagnétique auquel nous sommes exposés ».

 

Nous sommes, face au corona virus, en mars 2020, toutes et tous confinés.

Mais pour certains, citoyens de seconde zone, plus confinés que les autres. Perclus de douleurs, et souffrant dans l'indifférence.

NOUS, EHS et/ou MCS, au registre de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Des projets vidéos, basés sur nos témoignages, ont déjà été réalisés au cours de la décennie et continuent d'être postés sur le net.

Ce projet « d'images-témoignages », en cette période d'augmentation exponentielle des pollutions électromagnétiques, de déni croissant à notre égard, d'incertitude et d'angoisse quant à notre avenir, ne sera pas fortuit pour autant.

ehsav26av20.jpg

Participez, selon vos possibilités lors d'expositions itinérantes, en nous faisant parvenir :

1° une photo : un portrait d'EHS portant une pancarte de revendication. La personne (masquée ou non) porte une feuille A4 ou A3 sur laquelle elle a écrit un, deux, trois mots en lettres capitales exprimant son espoir, sa souffrance, ses attentes, ses abandons... en lien avec sa situation propre. Libre d'imaginaire dans un cadre restreint et contraignant. Portrait de la taille à la tête. Cela peut être une photo en famille.

Pensez au « décor », en adéquation avec votre message.

Réunis, ses portraits formeront un diaporama. Une voix off scandera quelques articles de la Résolution 1815.

Une centaine de participants suffira à donner un rythme percutant au tout.

2° et/ou une vidéo témoignage

Les vidéos peuvent être tournées avec un appareil photo, ou un smartphone.

Elles doivent être courtes 1 à 2 minutes. Prêtez une attention particulière à la qualité du son. Une qualité d’image médiocre avec un bon son sera regardée alors qu’à l’inverse elle sera zappée.

Filmez dans de bonnes conditions d’éclairage et faites attention à la tenue vestimentaire et au décor (intérieur ou extérieur) afin d’avoir un minimum d’esthétique, même si la qualité d’image est médiocre.

Structurez votre témoignage. Prenez le temps d'ordonner vos pensées sur papier, répétez, prenez le temps, afin de bien faire passer et entendre votre message.

3° et/ou un tutoriel

Vidéo de 3 minutes maximum

Exemples : comment désactiver le wifi, paramétrage d'une box, montrer le connecteur USB-RJ45, détecter les rayonnements des voisins,...

4° Vous êtes médecins, personnels de santé

Envoyez une vidéo témoignage alertant sur la nécessité de renforcer ses défenses immunitaires, par exemple, quoi qu'il en soit en modérant son exposition aux ondes électromagnétiques.

La vidéo doit durer de 1 à 3 minutes

Véhiculez un appel à la bienveillance envers les personnes EHS.

Souvenez-vous

Nous ne sommes pas tous égaux devant les ondes artificielles et la chimie.

Que vous choisissiez de jouer la carte de l'émotion ou de l'information, de la pédagogie ou de la revendication, de l'humour ou de la gravité, dites-vous que ces images resteront.

Ses photos et ses vidéos sont susceptibles d'être mises en ligne par l'association Coeur d'EHS, dans le cadre de la journée internationale de l'électrosensibilité, le 16 juin, ou sur le site de l'association AZB, ou d'autres associations.

En participant à ce projet, vous devenez membres du Collectif 1815.

Notre adresse mail est chiffrée et préserve votre anonymat.

Adressez vos photos et/ou vidéos à :     Collectif1815@protonmail.com

Site : en construction

Nous vous attendons. N'attendez pas !

confinésAlannée.JPG

électrosensible, condamné à l'année

L’accès aux soins est limité pour les personnes E. H. S. Les visites dans les cabinets médicaux ne peuvent être effectuées que tôt le matin ou tard le soir, quand les médecins associés sont absents. Quand aux visites chez des spécialistes, c'est un véritable parcours du combattant, face à l'incompréhension. Les hôpitaux et cliniques  saturés en champs électromagnétiques deviennent paradoxalement des lieux inaccessibles pour ces malades. Il conviendrait seulement que le service qui reçoit une personne EHS applique les consignes d'extinction des émetteurs de champs, WIFI et téléphones sans fil DECT débranchés, téléphones portables et ordinateurs  éteints. La proximité d'antennes relais est extrêmement problématique.

L'exposition aux ondes amplifie les empoisonnements (d'où qu'ils viennent) dans le corps (et amplifie leurs effets) dans le micro-ondes de l'hôpital où de très nombreuses installations électriques et électroniques sont sous tension; lumières, appareils divers de soins, pompes, ascenseurs, transformateurs, Wifi, téléphones portables, téléphones DECT etc.

Exemples :

Mougins

antennes sur le toit de l'hôpital... (cas sur l'hôpital Arnault Tzanck à Mougins parce qu'il faut bien du fric, le principe de précaution attendra...  au détriment des malades...). 

11 antennes sur les toits de cet hôpital et un faisceau Hertzien !

Pour ceux qui veulent vérifier sur cartoradio : 

Avenue du Docteur Maurice Donat 06250 Mougins

https://www.cartoradio.fr/index.html#/cartographie/lonlat/7.009941/43.608917

Marseille

52 antennes peuvent diffuser l'onde pulsée 5G malgré l'opposition de milliers de citoyens !

quelques points d'émission :

12 implantations sur des bâtiments HLM ;

1 implantation sur la FAC St Charles ;

1 implantation chez les Marins Pompiers ;

1 implantation à l'école de la Marine Marchande ;

1 implantation à la Polyclinique Clairval ;

1 implantation face à la Timone ;

1 implantation au David ;

1 implantation chez un particulier ;

1 implantation à la Fac de Science et Technique ;

13 implantations sur des bâtiments en copropriété ;

etc.

Source : https://www.cartoradio.fr

 

Qu'en est-il des personnes qui vont à l'hôpital où de nombreux produits chimiques, désinfectants, etc, pas vraiment neutres sur les terrains fragilisés... sont manipulés aussi ?

Association « Zone Blanche en Vallée de l’ARTILLAC»

Las Moulasses

09420 ESPLAS DE SEROU

Cette lettre est un appel à soutien de la proposition de loi faite par 10 Députés au Parlement en décembre 2019 pour la création de zones blanches

stables et durables.

Veuillez trouver ci-jointe, la proposition de loi déposée par 10 Députés en décembre dernier, demandant la création des Zones Blanches pour les personnes électrosensibles. Une belle avancée ! mais à laquelle nous devons participer.

Depuis, lors de l’émission du « Téléphone Sonne » sur France Inter du 29 mars 2020, le secrétaire d’Etat au numérique, M. Cédric O, déclare qu’il faut créer des zones blanches pour les personnes électrosensibles, parlant cependant de « quelques personnes » !

Puis le 26 mars, le gouvernement a donné carte blanche aux opérateurs pour l’exploitation ou modification de toute installation radioélectrique sur le territoire, sans accord ni du maire, ni de l’ANFR, ni des services d’urbanisme, …. Ce soit disant de manière temporaire, jusqu’au 31 décembre 2020 ! Bien sûr, il s’agit là d’installer la 5 G à pas feutrés, dans le plus grand déni de démocratie…

Si vous êtes vous-même électrohypersensible (EHS), ou que vous souhaitez simplement aider les personnes dans cette situation, nous vous proposons d’adresser à vos parlementaires, un courrier pour soutenir cette proposition de loi ; nous vous suggérons le courrier ci-dessous, mais libre à vous de témoigner de ce que vous vivez et de le rédiger à votre gré. Il récapitule les enjeux et appelle à soutenir la création de zones blanches et d’habitats adaptés aux EHS qui ne peuvent plus vivre dans les zones soumises aux champs électromagnétiques (CEM), soit bientôt l’ensemble du territoire national : le gouvernement a lancé un plan de couverture intégral de la France en réseau mobile 4Get bientôt en 5G, plan en cours de réalisation.

Nous vous remercions de participer à la proclamation de cette loi qui pourrait permettre une réelle prise en compte de toutes les pathologies environnementales en écrivant à votre député(e) ou si vous êtes en capacité en allant le voir lui expliquant notre problématique – et témoignant de votre vécu -

 

TRES BONNE SANTE A VOUS !

 
lettreZBA01.jpeg
lettreZBA02.jpeg
lettreZBA03.jpeg
lettreZBA04.jpeg
asso2.jpeg

PLAN NATIONAL D’ASSISTANCE AUXPERSONNES ÉLECTRO-HYPER-SENSIBLES

La généralisation de la pollution liée aux activités humaines n’est pas sans conséquence sur la santé. Chaque année, des milliers de vies sont perdues, des milliers d’autres sont brisées, sacrifiées sur l’autel d’un développement économique qui se fait trop souvent au détriment de l’intégrité physique et psychique des personnes.
Si le sort des personnes aéro-asphyxiées (insuffisants respiratoires, asthmatiques, allergiques…) est connu, si celui des personnes chimico-empoisonnées (personnes atteintes de sensibilité chimique multiple, empoisonnées aux pesticides, aux produits chimiques...) le devient, la destinée tragique des personnes ondes-radiées, intoxiquées par les champs électro-magnétiques (qu’on appelle aussi EHS, soit Électro-Hyper-Sensibles) reste encore largement méconnue et incomprise, quand elle n’est pas purement et simplement niée sur la base d'un scientisme et d'un technologisme négationnistes.../...

Nous souhaitons réintégrer les personnes EHS (dont nous sommes) dans la communauté nationale en leur reconnaissant la jouissance effective de droits essentiels (droits aux soins, droit au logement, droit au travail, droit à la communication, droit à la vie sociale et dignité) qui leur est aujourd’hui refusée.
Il ne s’agit pas non plus de ghettoïser une population en grande difficulté mais de l'en faire sortir, reléguée qu'elle est aujourd’hui dans une zone de non-droit.../...

Le fait d’exposer autrui à des poisons chimiques et/ou à des radiations dangereuses constitue bien
une exposition à un risque de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité
permanente. La reconnaissance du handicap de certains malades environnementaux en est une
preuve indéniable.../...la discussion juridique revient donc à faire jouer la hiérarchie des normes dans un premier temps, à démontrer que la toxicologique n’est plus adaptée à la situation actuelle dans un
second temps, donc à faire valoir que la loi et le règlement ne remplissent plus leur office, qu’ils
sont même en opposition avec les buts recherchés par la constitution et que dès lors ils sont
anticonstitutionnels. Le débat juridique abrite donc en son sein une poupée gigogne, celle du débat
scientifique.

LE P.A.P.E
PLAN NATIONAL D’ASSISTANCE AUX
PERSONNES ÉLECTRO-HYPER-SENSIBLES

Le P.A.P.E

 

a fait l'objet de la part de nos associations respectives d'envois multiples aux instances gouvernementales concernées par la problématique des personnes EHS.

Sans attendre une réaction de leur part, il semble opportun de ne pas rester inactif et de battre le fer tant qu'il est encore chaud.

Je vous propose de poursuivre notre action commune par les trois moyens suivants :

Soutien au P.A.P.E :

Plusieurs associations soutenant les EHS (Robins des toits, AZB, ...), d'autres associations spécifiquement environnementales (WWF) et certaines associations impliquées dans la santé environnementale (FSE notamment) souhaitent apporter leur soutien à ce document. Pour cela, il faudrait me retourner sous huitaine les coordonnées de vos associations (adresse, mail, tel, logo éventuellement) afin de les intégrer dans une page de garde du document détaillé. Ce document mis à jour vous sera renvoyé. Il sera adressé aussi aux dites associations pour qu'elles l'envoient à leur tour au gouvernement.

Diffusion du P.A.P.E :

Le document mis à jour pourrait alors faire l'objet d'une diffusion auprès des parlementaires (députés et sénateurs) et des candidats aux élections départementales et régionales, chaque association signataire du P.A.P.E se chargeant de l'envoi d'un courriel ou courrier aux élus et candidats de sa région.

La sensibilisation des élus locaux est importante : création des zones de protection, gestion du handicap...

Approfondissement du P.A.P.E :

Un groupe de travail est ouvert pour la rédaction d'un texte de loi (et de ses décrets d'application) portant assistance aux personnes EHS. Toutes les compétences et les bonnes volontés sont les bienvenues. La participation peut se faire par grand thème, reprenant les 15 propositions du P.A.P.E : santé, environnement, handicap, accessibilité, financement-assurance-indemnisation. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à me contacter.

En vous remerciant par avance de vos réponses rapides,

Cordialement

Xavier Campello